Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Weekender

Paris : Restaurant « le Marabout », la magie au bout des doigts

Entre deux clips vidéos projetés sur les écrans des deux téléviseurs, les consommateurs ont un appétit affirmé, accentué notamment par la superbe présentation des plats et leur côté gustatif. A travers les « messes basses » et les épices qui titillent le nez et les papilles, les aficionados parlent gaiement tout en consommant à satiété.

Les qualificatifs fussent alors des convives : « C’est goûteux et tendre », «c’est très bon », « oh que le service est rapide ». Et rapidement, s’instaure un jeu de notation : « Je donne 08/10 », Et toi « 09 sur 10 » ; « Moi je n’hésite pas 10/10 ». Sous le regard mi-charmeur et mi-sérieux des masques ivoiriens, les clients ne voient pas le temps passé. Trois serveurs sont là pour répondre à la moindre sollicitation.

Pour sa part, la salle progressivement et définitivement est assaillie : on rencontre des « Blancs » et des « Noirs », des couples mixtes, des amoureux et autres nostalgiques de l’Afrique. A l’autre bout de la salle, un dragueur qui visiblement peine à convaincre son invitée de signer « un contrat affectif » ; pas loin, un Français tente de recoller les morceaux cassés avec son Africaine et son regard témoigne de la difficulté de l’exercice. Tandis qu’un groupe de jeunes dames consomment avec un air débonnaire.

« Tout se passe bien ? », souffle Mariame, la responsable/gérante d’un soir du restaurant. Elle regarde partout. S’assure que tout se passe au mieux sous la bénédiction du « tambour parleur » africain présent dans la salle. L’un des serveurs n’est pas en reste, il paterne en chauffant le biberon d’une cliente qui le lui a demandé.

Au terme de plus de deux bonnes heures et demie, le restaurant ne désemplit toujours pas. C’est le chassé-croisé entre consommation sur place et plats à emporter.

Ouvert tous les jours de la semaine, le restaurant « Le Marabout » tient jalousement à sa réputation d’établissement qui revisite les mets africains tout en ne perdant pas de vue la qualité gustative. Chef Capo et son équipe ont pu, outre « le bon goût », la décoration de « ouf », trouvé un vertueux équilibre entre les prix et les plats.

Un conseil toutefois : avant  de faire un tour dans ce restaurant parisien couru, il est impérieux de réserver. L’affluence des consommateurs dans ce temple de la gastronomie, le recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts