x
Close
Weekender

L’excellence de la mode haut de gamme africaine

L’excellence de la mode haut de gamme africaine
  • Publiéjuillet 12, 2022

L’association Share Africa a dévoilé, ce 12 juillet 2022, les cinq lauréats de la deuxième édition de l’Africa Fashion Up, un programme entièrement dédié à la mode haut de gamme africaine. L’événement se conclura par un défilé et un dîner de gala, à Paris, le 16 septembre. Le grand gagnant et les finalistes bénéficieront également d’un parcours d’accompagnement dans la capitale de la mode et d’une formation.

 

Par Véronique Clara-Véronne

Conçu à l’initiative de Valérie Ka, mannequin internationale, Africa Fashion Up constitue à la fois un programme de formation, d’accompagnement et de coaching à destination de jeunes créateurs, ainsi qu’une grande manifestation parisienne consacrée à la mode africaine contemporaine. Son objectif est de mettre en lumière et d’encourager la mode africaine en pleine effervescence.

Les cinq lauréats de l’édition 2022 représentent l’ensemble des régions du continent. Le choix du grand gagnant, qui se verra décerner le prix « Designer Africa Fashion Up » 2022 à l’issue du défilé du 16 septembre, se portera sur l’un d’eux. Muyishime Edi Patrick, créateur rwandais, Fernandez Ibrahim, créateur ivoirien, Jean-Cédric Sow, représentant la diaspora, créateur congolais établi en Allemagne, Mina Binebine, créatrice marocaine, Jacques Bam, créateur sud-africain.

« Les lauréats sélectionnés représenteront à Paris l’effervescence et la créativité africaine tout en bénéficiant d’une immersion et d’un accompagnement de haut niveau avec nos prestigieux partenaires », commente Valérie Ka.

Le 28 juin, les cinq créateurs ont été sélectionnés parmi une centaine de candidats par le jury. Celui-ci est composé d’Emmanuel Beguinot (Balenciaga), de Christine d’Ornano (Sisley), d’Alix Morabito (Galeries Lafayette), d’Alexander Werz, (agence Karla Otto), de Roberta Annan (African Fashion Foundation et Impact Fund For African Creatives).

Vanessa Moungar représentait LVMH, Annick Lejeune L’Oréal Professionnel, Marie-Jeanne Serbin-Thomas Brune Magazine, Pierre Alexandre Mpele le magazine GQ, Constança Costesle groupe Beaumarly, Valérie Berdah-Levy l’Istituto Marangoni.

Les créateurs sélectionnés bénéficieront d’un parcours d’immersion dans les coulisses de la capitale mondiale de la mode : ils échangeront et partageront les bonnes pratiques à adopter à l’occasion de master classes dispensées par Balenciaga, ils partiront à la découverte de grandes institutions telles que Sisley et Galeries Lafayette et enfin ils prendront part à une conférence en partenariat avec le Master Marketing New Luxury et Art de vivre de Sciences Po.

Mina Binebine

 

De plus, la maison de haute couture Balenciaga leur offrira un accompagnement personnalisé durant quatre mois dans le cadre d’un programme de mentorat. Une formation spécialisée en management leur sera également délivrée par l’école de commerce HEC Paris.

Et le 16 septembre, les cinq lauréats seront invités à présenter les créations de leur choix, aux côtés de deux créateurs reconnus à l’échelle internationale, à savoir la créatrice de haute couture Clarisse Hieraix et Emmanuel Okoro, sacré Designer Africa Fashion Up 2021.

Jean-Cédric Sow

L’ambition d’Africa Fashion Up est de montrer la créativité africaine à travers la mode contemporaine. La création africaine, encore méconnue du grand public, est de plus en plus dynamique. Son rayonnement croissant se révèle non seulement dans la reprise de ses codes par des marques et des créateurs occidentaux mais aussi dans l’émergence et le positionnement de plusieurs marques africaines à l’échelle internationale. « Nous sommes fiers de compter au sein du continent et de sa diaspora des créateurs aussi talentueux. Les lauréats sélectionnés représenteront à Paris l’effervescence et la créativité africaine tout en bénéficiant d’une immersion et d’un accompagnement de haut niveau avec nos prestigieux partenaires », commente Valérie Ka.

L’édition 2021 avait donc sacré le créateur nigérian Emmanuel Okoro, ainsi que quatre jeunes créateurs, Zac Koné (Côte d’Ivoire), Guy Fabrice (Belgique, Côte d’Ivoire), Souleymane Diagne (Sénégal) et Natasha Jaume (Afrique du Sud).

Ibrahim Fernandez

@NAW

 

 

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.