Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

URGENT

Tchad : Le président Idriss Deby Itno est décédé : Cérémonie d’hommage

Le Tchad et le monde rendent un dernier hommage ce vendredi au président Idriss Déby Itno. Le président Deby Itno, à peine, élu président du Tchad lundi 19 avril est mort au front ce mardi 20 avril 2021 en combattant sur un champ de bataille contre des rebelles du nord du pays.

Par Serges David

Un peu plus de onze chefs d’États étaient attendus pour ces funérailles, parmi lesquels le Togolais Faure Eyadéma, le Français, Emmanuel Macron, le Guinée Alpha Condé, le Congolais Félix Tshisekedi, le Nigérien Mohamed Bazoum, le général Abdel Fatah al-Burhan, chef du Conseil souverain du Soudan, le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra, le représentant de la diplomatie européenne Josep Borrell… deux absences toutefois l’Ivoirien Alassane Ouattara et le Congolais Denis Sassou-Nguesso.

L’ex-président Idriss Déby Itno du Tchad

Arrivé jeudi dans la capitale tchadienne, le président française Emmanuel Macron, a, durant la cérémonie funéraire, assuré le peuple tchadien de la loyauté de la France vis-à-vis du Tchad et du président défunt : « Nous voilà réuni devant votre dépouille après trois décennies à la tête de votre pays et tant de combats livrés avec bravoure. Vous avez vécu en soldat, vous être mort en soldat, les armes à la main. Vous avez connu la guerre, mais vous ne l’aimiez pas. Vous avez donné votre vie pour le Tchad.

Je partage le deuil d’une nation touchée dans sa chair par la mort de son premier soldat. Idriss vous saviez aussi la valeur de la diplomatie. Pendant trois décennies, vous avez servi votre pays. La France ne laissera jamais menacer la stabilité et l’intégrité du Tchad. »

Le président Macron avait rencontré la veille au soir peu après son arrivée, Mahamat Idriss Déby, le fil du maréchal, devenu le nouvel homme fort du pays. Et ce vendredi matin, il a aussi rencontré les autres chefs d’État du G5 Sahel présents à Ndjamena.

Félix Tshisekedi, président congolais et président en exercice de l’Union africaine, quant à lui, a souhaité au Tchad « une transition pacifique, démocratique et inclusive ». Idem pour le Guinéen Alpha Condé pour qui le président Déby Itno « a montré son attachement à l’Afrique en versant son sang dans différents champs de bataille.

L’Afrique doit continuer à parler d’une seule voix. Le combat que nous avons commencé ensemble, nous allons le continuer, afin que l’Afrique de 2050 soit le premier continent du monde. »

La famille biologique du président défunt a tenu à lui rendre aussi hommage à travers Hinda Déby Itno, l’épouse d’Idriss Déby ainsi que les deux enfants Abdelkerim Idriss Déby et Zacharias Idriss Déby.

Pour  Hinda très émue, « Idriss Déby était un époux exemplaire, le père a disparu nous laissant en perdition dans un désert mouvant. Intrépide guerrier, invincible devant tous les périls. Nous devons porter partout le message de la paix et de la cohésion nationale. Ce sera notre héritage ».

Quant à Abdelkerim Idriss Déby, « ce lundi, Allah a décidé de te rappeler à lui. Tu es parti en défendant ta passion de toujours, le Tchad. Tu es parti en avançant face à l’ennemi. Le Tchad perd en toi un président marqué au fer du patriotisme. Ta mort brutale nous a dévasté. Elle nous prive de tes solides épaules et ton regard lumineux. Il est des morts qui rendent fiers les vivants malgré la douleur. » Et enfin Zacharias Idriss Déby note que  « le monde se souviendra longtemps de ce digne fils d’Afrique. Il représentait à la fois la fierté et l’âme de la nation tchadienne. Nous garderons la mémoire d’un père, d’un frère, d’un leader et d’un mari affectueux, généreux, rassembleur ».

Une prière au mort a été prononcée dans la grande mosquée de Ndjamena au terme de ces hommages, et la dépouille d’Idriss Déby a été remise à la famille. L’inhumation aura lieu dans la stricte intimité familiale à Amdjarass, le village d’origine de l’ex-président.

Mardi 20 avril, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad, le général Azem Bermandoa Agouna, le porte-parole de l’armée, a annoncé que « le président de la République, chef de l’État, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille.

En plus en détails, le président Idriss Déby Itno est décédé des suites de blessures reçues alors qu’il commandait son armée dans des combats contre des rebelles dans le nord du pays, comme il en a l’habitude.

C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad ».

Et plus en détails, le président Idriss Déby Itno est décédé des suites de blessures reçues alors qu’il commandait son armée dans des combats contre des rebelles dans le nord du pays, comme il en a l’habitude.

Les présidents Emmanuel Macron et Idriss Déby

Le général quatre étoiles de 37 ans et commandant de la garde présidentielle, Mahamat Idriss Déby Itno (l’un des fils du défunt président), dirigera un conseil militaire chargé de remplacer Idriss Déby, selon les sources officielles.

Le président Emmanuel Macron et le général Mahamat Idriss Deby

TROMBINOSCOPE  Mahamat Déby Itno, général quatre étoiles

Il a un surnom : Mahamat Kaka ​ ​(grand-mère, en langue arabe utilisée au Tchad). Pourquoi ? Le chef du Conseil militaire de transition, Mahamat Déby Itno (37 ans), a été élevé par sa grand-mère, la mère du défunt président. Mais on le surnomme aussi « l’homme aux lunettes noires », car le nouvel homme fort du pays en porte régulièrement. Il a la réputation d’être un homme archi-discret et très fusionnel avec ses soldats avec lesquels il a combattu au Mali en 2013.

Il est aussi très lié à ceux de la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE) qu’il commande. Comme son père il arrive au pouvoir à 37 ans, et est issu de l’ethnie zaghawa, dont les membres sont particulièrement nombreux au sommet d’une armée certes fougueuse et remuante, mais professionnelle et aguerrie.

Sa mère est membre d’une ethnie saharienne (Gorane) ainsi que son épouse Dahabaye Oumar Souny, journaliste au service de la presse présidentielle, elle-même Gorane. Ceci engendre-t-il une méfiance des Zaghawa ? Il n’est pas osé de le penser.

Quoiqu’il en soit avec le décès de Idriss Déby Itno, il existe une reconfiguration au sein du pouvoir notamment dans le cercle familial. Dans la famille Déby Itno, il faut compter avec l’épouse Hinda (secrétaire particulière à la présidence), le frère Saleh (coordonnateur du Bureau de la fiscalité pétrolière), le neveu Hissein Brahim Mahamat (aide de camp) et surtout Zakaria, directeur adjoint du cabinet civil à la présidence.

Immédiatement dès l’annonce de son décès, Paris a salué sa mémoire en soulignant que le « Président a œuvré sans relâche pour la sécurité du pays et la stabilité de la région durant trois décennies ».

Dans sa déclaration, le président Emmanuel Macron confirme que « la France a appris avec émotion le décès du Président de la République du Tchad, Idriss Déby Itno, annoncé le mardi 20 avril 2021.

Elle présente à la famille du Président Déby Itno et à l’ensemble du peuple tchadien ses condoléances attristées. Le Tchad perd un grand soldat et un Président qui a œuvré sans relâche pour la sécurité du pays et la stabilité de la région durant trois décennies.

La France perd un ami courageux. La France se tient aux côtés du peuple tchadien dans cette épreuve. Elle exprime son ferme attachement à la stabilité et à l’intégrité territoriale du Tchad. 

Elle prend acte de l’annonce par les autorités tchadiennes de la mise en place d’un conseil militaire de transition, organe chargé de conduire une transition politique d’une durée limitée. Elle souligne l’importance que la transition se déroule dans des conditions pacifiques, dans un esprit de dialogue avec tous les acteurs politiques et de la société civile, et permette le retour rapide à une gouvernance inclusive s’appuyant sur les institutions civiles ».

Pour sa part, le Premier ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu écrit : « J’adresse mes plus sincères condoléances au peuple tchadien à l’occasion du décès du président Idriss Déby. Nous regretterons son leadership audacieux et nous nous souviendrons toujours de sa décision historique de renouveler les relations du Tchad avec Israël ».

Lundi soir, selon des résultats officiels provisoires annoncés par la Commission électorale, le président sortant Idriss Déby Itno venait d’être réélu au terme de la présidentielle du dimanche 11 avril 2021.

Idriss Deby est arrivé au pouvoir avec le soutien de la France par un coup d’Etat en 1990, après avoir renversé le président Hissène Habré.

A LIRE AUSSI

Présidentielle au Tchad : Un scrutin déjà tendu

Par la suite, il a été élu président lors de la première élection pluraliste en 1996 avec 69 % des voix au second tour. Depuis lors, il est régulièrement réélu toujours au premier tour. Il est depuis 30 ans à la tête du Tchad. Il avait 69 ans.

A LIRE AUSSI

Tchad : Le président Idriss Déby, à nouveau, candidat

A LIRE AUSSI

Tchad : N’Djamena traque Boko Haram

A LIRE AUSSI

N’Djamena accueille le Sommet du G5 Sahel

SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts