Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

URGENT

Guillaume Soro condamné à perpétuité

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, est condamné à perpétuité ce mercredi par la justice ivoirienne. Épilogue d’un procès entamé depuis le mois de mai 2021.  

Par Serges David 

La justice a ordonné aussi la dissolution de Générations et peuples solidaires (GPS, opposition), mouvement politique de l’ex-Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro.

Les prévenus, à l’exception notable de ceux qui sont en exil, qui comparaissaient, lors d’un procès entamé depuis le 19 mai 2021, sont tous fixés sur leur sort judiciaire.

L’ancien Premier ministre Guillaume Soro et les vingt autres prévenus étaient accusés par la justice ivoirienne pour certains de tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot, et pour d’autres de troubles à l’ordre public.

La justice a donc condamné au terme de ce procès, Guillaume Soro à la prison à vie. Son avocate, l’ex-ministre Affoussiata Bamba Lamine et Touré Moussa (chargé de la communication) sont condamnés à 20 ans chacun. Tous les trois sont en exil.

Affoussiata Bamba Lamine

La même sentence a été prononcée contre Souleymane Kamaraté Koné dit Soul to Soul,  ex-directeur de protocole de Soro ainsi que les militaires de sa garde rapprochée. Ce premier groupe de prévenus est condamné pour « tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot ».

Quant au second groupe, il est accusé de « troubles à l’ordre public ». Dans ce groupe condamné à 17 mois de prison, on retrouve l’ex-ministre Alain Lobognon ainsi que les deux frères de Guillaume, Simon et Rigobert Soro. Mais tous les trois ayant déjà fait 18 mois de détention provisoire, sortent  donc libres, même s’ils sont coupables aux yeux de la justice ivoirienne.

Le tribunal a également condamné les 20 prévenus à payer solidairement 1 milliard de F.CFA de dommages et intérêts. Les avocats de la défense ont annoncé leur intention de faire appel et ont dénoncé à la sortie de l’audience « un procès politique ».

Guillaume Soro est déjà sous le coup d’une première condamnation à 20 ans de prison prononcée contre lui depuis le mardi 28 avril 2020 par la justice ivoirienne. Celle-ci lui reproche l’acquisition en 2007 de sa résidence située dans la commune de Marcory résidentiel à Abidjan pour un peu plus d’1,5 milliard de F.CFA. Selon la justice, la maison a été acquise par Guillaume Soro à travers une société civile immobilière, la SCI Ebure, grâce aux fonds du Trésor public ivoirien.

SD

A LIRE AUSSI

Guillaume Soro condamné à 20 ans de prison dans une «parodie de procès»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts