Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

Pétrole : Tahir Hamid Nguilin est optimiste

La SHT obtient une période de grâce de deux ans, ainsi que la sanctuarisation du brut destiné à la raffinerie de Djarmaya, au nord-est de N’Djaména. Êtes-vous satisfait de cet accord ?

Pour nous, il s’agit là d’un très bon accord, d’une très belle victoire. Dans le contrat initial, il était écrit que tout brut actuel et à venir, de n’importe quelle partie du Tchad, doit se diriger vers le port de Kribi, au Cameroun. Si le Tchad se hasardait à vendre un baril sur le marché local, il était en défaut ! Aujourd’hui, cette clause a disparu et nous pouvons approvisionner notre raffinerie dans la transparence, la régularité, la légalité et l’entente.

Initialement de Libor +7,5 %, quel est le taux actuel du prêt Glencore ?

Le taux cash actuel est de Libor +2 % jusqu’à 2021 et de Libor +3 % après 2021, en sachant que le Libor peut évoluer à la hausse ou à la baisse. Avec ce nouveau taux, nous ne sommes pas loin du 5 % (y compris le Libor) que nous avions toujours réclamé. Ce 5 % est le taux qu’utilise le FMI dans le calcul de la soutenabilité et de l’actualisation de la valeur du prêt.

Quel est le montant exact de la dette Glencore ?

La dette contractée en juin 2014 est d’environ 1,45 milliard $. Elle comprend le rachat des parts de Chevron dans le consortium exploitant le bassin de Doba et une soulte de l’ancienne dette de 600 millions $ de 2013 qui n’avait pas été totalement remboursée.

Combien a été remboursé à ce jour ?

Le solde à fin décembre 2017 était de 1,3 milliard $. Ce qui signifie que 150 millions du principal de la dette ont été remboursés à Glencore, en plus d’importants intérêts. Ceci alors que la production de notre brut était réduite et les prix bas. Si nous avions la production de 2013 ou 2014 qui était plus élevée que celles de 2015 et 2016, les choses auraient été différentes.

La signature de l’accord avec Glencore est intervenue moins de 24 heures après le rétablissement des relations diplomatiques avec le Qatar ? Cette normalisation diplomatique a-t-elle eu une conséquence sur le « new deal » économique ?

Le Tchad a un réseau diplomatique important qui a certainement joué. Mais pour ce qui est particulièrement du Qatar, je ne suis pas au courant. Nous remercions tous les partenaires du Tchad, les partenaires de la SHT (Esso, CNPC, TOTCO, COTCO, Petronas), tous nos conseils qui ont renforcé la position du Tchad et permis d’aboutir à ce dénouement heureux.

Le fonds souverain d’investissement du Qatar est le principal actionnaire de Glencore (avec 9 % en termes de droits de vote). Les Qataris n’ont-ils pas influé sur le trader suisse qui, curieusement, n’a obtenu aucune contrepartie ?

Je n’en sais rien.

Comment se porte le secteur pétrolier du Tchad ?

Dès fin 2014, les cours du pétrole ont chuté ; notre production a également baissé. Le secteur du pétrole était en stress, à cause aussi des différends avec CNPC et Esso. On observe aujourd’hui une certaine détente. Avec la signature de cet accord intérimaire que d’autres nous envient, le Tchad est définitivement de retour sur le plan économique. Nous avons retrouvé plus de sérénité. Ce faisant, nous avons plus de perspectives.

Justement, en chiffres de production, quelles sont les perspectives ?

Cette année, nous estimons produire autour de onze cargos dont quatre pour la raffinerie de Djarmaya et sept pour le marché international. Mais, à partir de l’année 2021, la production devra fortement augmenter, autour de vingt cargos : Esso va maintenir sa production grâce au polymère, la CNPC monte en flèche (elle produit déjà deux fois plus qu’Esso), sans compter les petits gisements, ici et là dont Sédigui. De plus, Esso reprend les recherches dans tout le bassin de Doba, qu’il a lâchées depuis une dizaine d’années. D’autres recherches sont en cours dans les régions du Lac et du Kanem notamment. Il y a aura le pipeline Niger-Tchad, etc.

*Directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts