Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

Le Rwanda mise sur le financement des PME

Le développement économique passe avant tout par le financement des PME. Un principe essentiel qui vaut partout sur le continent, mais que le Rwanda a su mettre en oeuvre avec succès.

Kigali, Guillaume Weill-Raynal, envoyé spécial

Le «miracle rwandais ». C’est ce que ressent immanquablement le visiteur étranger dès la sortie de l’aéroport, tant le contraste est grand entre la vision offerte par les rues de Kigali et celles de bon nombre de capitales africaines. Immeubles flambant neufs, infrastructures routières et voirie propres et nettes, voitures modernes et récentes.

Pas de taxis délabrés ou de « voitures de sept ans » comme ailleurs sur le continent. La croissance s’est maintenue ces dernières années entre 6 % et 7 % l’an, et la diversification de l’activité économique fait désormais la part belle au secteur des services (50 %) à côté de l’agriculture (34,6 %) et de l’industrie (15 %).

Si beaucoup reste à faire – la balance commerciale est encore déficitaire, le taux de pauvreté y était encore de 44,9 % en 2014 et l’indice de dévelop­pement humain classe le pays à la 163e place – le dynamisme économique actuel du Rwanda s’appuie sur plusieurs réformes ambitieuses qui devraient continuer à produire leurs effets dans les années qui viennent, tout particulièrement celles qui touchent au tissu des PME.

En effet, les autorités rwandaises ont décidé de s’attaquer résolument au mal chro­nique de l’« informalité » qui, partout sur le continent, handicape le développement des économies africaines en privant les PME de l’indispensable accès au financement.

À cet égard, le choix de Kigali ne pouvait que s’im­poser pour la 4e édition du SME & Banking Africa Forum qui s’est tenue, du 13 au 15 novembre, dans la capitale rwandaise. Une manifestation qui au fil des ans s’est imposée comme un rendez-vous incontournable. Lieu de débats, d’échange et de promotion d’idées, mais pas seulement.

Un cercle vertueux

Les jeunes entrepreneurs y suivent, dans des Master Class, les formations de base en management qui leur font trop souvent défaut. Les entreprises viennent aussi y rechercher des contacts directs pour y développer leur business.

«Lors des éditions précédentes, 20 % des entreprises participantes ont pu obtenir un finance­ment, 15 % à 20 % ont créé de nouveaux emplois, et un pourcentage identique a connu une expansion… Oui, c’est pas mal ! », confie, non sans fierté, Didier

Acouetey, fondateur et président de l’événe­ment. D’où le choix, cette année, de Kigali. Un cercle vertueux où autorités rwandaises et organisateurs du Forum ont voulu unir leur savoir-faire et leurs expériences respectives au service d’un but commun.

« Le miracle du Rwanda, c’est d’abord qu’il a réussi à bâtir une administration qui fonctionne ! » souligne Didier Acouetey. En 2009, le gouvernement a créé le Rwanda Development Board (RDB), un organisme administratif entièrement dédié à la constitu­tion des PME.

«La réforme n’avait qu’un seul but : faciliter les procédures d’enregistrement », explique Clare Akamanzi, sa directrice exécu­tive. « Autrefois, il fallait trois mois, 400 euros, et il fallait courir dans douze administrations différentes. Beaucoup renonçaient à le faire. Aujourd’hui, l’enregistrement est gratuit, et s’effectue presque instantanément en ligne, ou sur le kiosque de nos agences».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This