Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Promouvoir l’employabilité des jeunes et l’innovation

Le groupe Orange et l’allemand GIZ rendent opérationnel leur partenariat dans la formation des jeunes entrepreneurs et l’innovation numérique. Diverses structures – incubateurs, ateliers, appui aux start-up – sont déployées.

Par Kimberly Adams

Annoncée en décembre 2019, la coopération entre Orange et la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), prend progressivement forme. Les représentations du groupe français dans plusieurs pays africains – Maroc, Côte d’Ivoire, Cameroun – intensifient leur communication, et annoncent l’ouverture de prochains bureaux dédiés à cette alliance.

Les deux partenaires avaient promis une contribution financière de plus de 30 millions d’euros afin de promouvoir l’employabilité des jeunes, l’entrepreneuriat et l’innovation numérique dans quatorze pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Ce programme doit améliorer les compétences numériques d’au moins 20 000 jeunes et à créer 8 000 emplois dans ces pays.

L’objectif de ce partenariat entre Orange et la GIZ est de faire du numérique une chance pour tous. Les deux acteurs partagent une vision de développement dans le cadre des Objectifs de développement durable, et œuvrent pour l’amélioration du cadre socio-économique.

Ainsi, au Cameroun et en Côte d’Ivoire, par exemple, la Fondation Orange a signé un accord de partenariat avec la GIZ pour déployer un « Orange Digital Center » et renforcer ses activités. L’objectif de ce partenariat est de faire du numérique une chance pour tous.

Orange Digital Center est un écosystème qui réunit en un seul lieu un ensemble de programmes allant de la formation des jeunes au numérique jusqu’à l’accélération de start-up innovantes, en passant par l’accompagnement des porteurs de projets et l’investissement dans ces derniers.

Concrètement, le centre comprend une école du code, un FabLab Solidaire de la Fondation Orange, un accélérateur de start-up « Orange Fab ». Il bénéficie de l’appui d’Orange Ventures Africa, le fonds d’investissement du groupe français.

Chacun de ces quatre programmes s’adresse à un public spécifique. L’école du code, centre technologique libre d’accès et totalement gratuit propose des formations, des évènements et de l’accompagnement pour les développeurs, geeks et porteurs d’idées de projets.

Le FabLab Solidaire, atelier de fabrication numérique pour créer et prototyper avec des équipements numériques, s’adresse aussi au même public, mais cible également des jeunes sans diplômes et sans emplois. Le FabLab Solidaire de l’Orange Digital Center fait partie d’un réseau mondial piloté par le groupe.

Effets de synergies

Orange Fab et Digital Ventures Africa sont des programmes qui ciblent plus spécifiquement les entrepreneurs. Le premier est un accélérateur de start-up qui accompagne les plus prometteuses dans leur développement commercial et les aide aussi à construire des partenariats commerciaux avec le groupe de télécoms et le réseau mondial des Orange Fabs.

Le second est un fonds d’investissement, doté de 50 millions d’euros, qui finance les start-up innovantes des pays du continent africain et de la région du Moyen-Orient. Pour sa part, Orange Digital Center vise à créer des synergies entre tous ces programmes.

Basé dans la capitale économique de chacun des pays, Orange Digital Center a pour ambition d’être présent également dans les régions, à travers des ODC Clubs qui seront déployés au sein d’universités partenaires.

Déjà lancé en Tunisie et au Sénégal, l’écosystème Orange Digital Center, déjà opérationnel à Douala (Cameroun), sera officiellement inauguré très prochainement au Maroc, ainsi qu’en Côte d’Ivoire. Il sera également déployé en Jordanie, en Éthiopie, au Mali, à Madagascar, en Sierra Leone, en Égypte, au Burkina Faso, en Guinée et au Libéria.

Des équipes projet Orange et GIZ travaillent à cet effet en étroite collaboration avec les différentes parties prenantes et l’écosystème entrepreneurial de chaque pays, pour contribuer à favoriser l’inclusion numérique et l’employabilité des jeunes formés dans le cadre de ce partenariat et au-delà.  

En Côte d’Ivoire par exemple, le groupe Orange revendique à lui seul 11% du PIB national. Il représente également, considèrent ses équipes, un acteur social majeur du pays. Sa fondation conduit 492 projets sociaux dans les domaines de l’éducation, la culture, la santé, sans compter le programme éducation numérique.

Orange Fab CI soutient l’entreprenariat et le financement des start-up porteuses. Tandis que Orange Digital Academy participe à la formation aux métiers télécoms d’avenir et noue des partenariats stratégiques avec des acteurs locaux et internationaux, publics et privés.

Respecter les ODD

Pour sa part, le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) propose le programme developpp.de pour favoriser la participation du secteur privé, au point où les opportunités commerciales et les initiatives de politique de développement se chevauchent.

À cette fin, BMZ offre un soutien financier et technique aux entreprises qui souhaitent faire des affaires ou qui ont déjà commencé à opérer dans les pays en développement et les pays émergents. La GIZ agit comme l’un des deux partenaires officiels qui mettent en œuvre le programme pour le compte du BMZ. 

L’objectif de ce partenariat entre Orange et la GIZ est de faire du numérique une chance pour tous. Les deux acteurs partagent une vision de développement dans le cadre des ODD (Objectifs de développement durable) des Nations unies, et œuvrent pour l’amélioration du cadre socio-économique.

Au Maroc, par exemple, ils soutiennent les objectifs du gouvernement de faire du numérique un puissant levier de développement. Dans le royaume, le projet est soutenu par l’Initiative spéciale Formation et emploi du BMZ.

KA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This