Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Oragroup et Axian accélèrent l’inclusion financière

La société de services Axian et le banquier Oragroup exploiteront en commun les innovations numériques, afin de proposer des solutions bancaires aux populations les plus modestes d’Afrique. Cet investissement en faveur de l’inclusion financière capte un nouveau public.

Par Kimberly Adams

Les groupes panafricains Oragroup et Axian s’associent pour proposer des services financiers novateurs. Ils souhaitent tirer parti de la révolution numérique et développer des porte-monnaie électroniques, des services financiers sur mobile, des services d’épargne en ligne, etc. Ces produits s’adresseront en priorité aux populations les plus modestes du continent, les deux partenaires souhaitant participer ainsi à l’accélération de l’inclusion financière.

« Après l’application KEAZ et sa plateforme omnicanal, Oragroup s’engage à nouveau en faveur de l’inclusion financière. Le groupe proposera des services de mobile banking qui permettront à un grand nombre d’africains de devenir citoyens du monde numérique.»

Grâce à cette alliance, les succursales et filiales d’Oragroup se joindront à différents opérateurs de téléphonie mobile, dans l’objectif d’offrir aux usagers ciblés des services financiers numériques de qualité. Déjà, une phase pilote est lancée au Togo : Orabank et l’opérateur Togocom proposeront prochainement le service MBanking.

À travers cette plateforme, les utilisateurs pourront réaliser des opérations dites de « Bank to Wallet » et « Wallet to Bank », en liant leurs comptes bancaires à ceux qu’ils créent auprès de leurs opérateurs. Les clients auront aussi à leur disposition des services de gestion de compte comme la consultation de soldes ou l’historique des transactions et, à terme, un produit de nano épargne et de nano crédit, donc, de petits montants.

Le groupe panafricain diversifie sa clientèle, principalement constituée, jusque-là, de PME et PMI africaines, en s’adressant à une population souvent délaissée par les banques. Oragroup et Axian entendent développer ces services dans tous les pays où le groupe bancaire est déjà implanté, mais aussi dans ceux où il n’est pas encore présent et où des opportunités se présenteraient.

Un public souvent délaissé

Ferdinand Ngon Kemoum, directeur général d’Oragroup, se réjouit : « Après l’application KEAZ et sa plateforme omnicanal, qui donne la possibilité aux clients d’exécuter leurs transactions où qu’ils soient, Oragroup s’engage à nouveau en faveur de l’inclusion financière. »

Le groupe proposera des services de mobile banking « qui permettront à un grand nombre d’africains de devenir citoyens du monde numérique ».

De son côté, Matthieu Macé, directeur exécutif du pôle Open Innovation & Fintech chez Axian, fait part de sa « détermination ». Sa société « s’est toujours donné pour objectif d’œuvrer pour un développement humain et économique plus inclusif et pérenne ».

La transformation digitale constitue un levier de développement majeur, « et nous espérons que les services financiers qui naîtront de ce partenariat encourageront l’émancipation des tranches de population les plus modestes d’Afrique ».

Oragroup est présent dans douze pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo). De son côté, Axian est présente dans six pays de l’océan Indien et d’Afrique.

Cette société fait partie de l’initiative Global Compact des Nations unies, dont elle s’engage à intégrer ses dix principes au cœur de ses stratégies et activités présentes et futures. Elle intervient dans cinq secteurs à fort potentiel de croissance : immobilier, télécoms, services financiers, énergie, innovations.

KA

EN BREF

Les banques d’Oragroup récompensées

Orabank Burkina Faso, Orabank Niger et Orabank Sénégal ont remporté le prix de la Banque de l’année 2020 à la dernière édition des The Banker Awards (groupe Financial Times). « Cette prestigieuse distinction met en lumière la solide résilience dont fait preuve le réseau Orabank face à la crise de la Covid-19, ainsi que sa capacité à continuer d’innover et à gagner en parts de marché », commente le groupe bancaire.

Ainsi, la pandémie a amené Orabank Burkina Faso à considérablement accélérer la transformation digitale, en repensant par là même l’ensemble de ses activités. Orabank Niger continue de son côté de pérenniser ses perspectives de développement, en diversifiant notamment son offre de services, et en créant des alliances avec de grands groupes d’assurance et de télécommunications.

Enfin, Orabank Sénégal a adopté une ligne stratégique des plus novatrices : la banque concentre ses efforts sur une inter-fonctionnalité accrue et optimisée entre la gestion de la trésorerie, le financement du commerce, la banque numérique et la relation bancaire dite « classique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts