Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

Nathalie Desanti Tounkara nous a quittés

Hommage à Nathalie Desanti Tounkara.

La disparition, le 9 janvier, de Nathalie Desanti Tounkara, a produit un véritable choc au sein des équipes d’IC Publications, dont elle était la directrice du Développement.

Sa force de rayonnement et sa douceur, son charme fou, sa convivialité, ne laissaient personne indifférent. Elle avait la magie de susciter de l’empathie, tant elle aimait communiquer avec les autres. Nous ne pouvions manquer de partager sa passion de l’Afrique. Basée à Dakar, elle avait sillonné de nombreux pays, notamment le Gabon et la Côte d’Ivoire, où elle était devenue une figure connue et respectée dans les cercles de décision. Elle cultivait une connaissance intime du continent et de ses peuples, particulièrement ceux d’Afrique centrale et de l’Ouest. Nathalie avait une relation fusionnelle avec les Africains et une folle envie de servir le continent. Bien avant que ce vocable ne devienne à la mode, elle avait incarné l’afro-optimisme dans toutes ses dimensions.
Nathalie a joué un rôle considérable dans le lancement des magazines en français d’IC Publications. Elle vivait intensément sa passion pour la presse et avait contribué à la notoriété de nos titres en Afrique et à leur succès. Nous voulons dire ici combien elle manque à ses proches et à ses amis. 
IC Publications

Nathalie, mon amie, ma soeur, elle toujours si forte, si joyeuse…
Pendant les sept années durant lesquelles j’ai côtoyé Nathalie, j’ai découvert une femme spirituelle, créative, passionnée par l’Afrique, par son travail, et par l’humain. Elle avait ce talent unique de côtoyer des gens de tous niveaux et ne voyait chez eux que le positif… Notre courageuse amie et notre soeur est partie mais a laissé son merveilleux sourire, à jamais gravé dans notre mémoire. Je n’oublierai jamais les fous rires partagés. Nous passions des heures à travailler via Skype les week-ends ; « Écoute les chants des oiseaux dans le jardin, ici c’est le paradis ! »
Ma chère amie, notre vie ne sera plus la même sans toi mais tu resteras toujours dans notre coeur.
Leila Ben Hassen

Nathalie, ma « hippie dakaroise »
Grande blonde à la chevelure sauvage, elle était dans son élément partout, dans les palais comme
dans la brousse. Nathalie était spontanée, toujours gaie, pleine d’énergie et assoiffée de rencontres, de découvertes. Elle aimait profondément l’Afrique qui le lui rendait bien. Si elle n’a pas réussi à me convertir au yoga ni au végétalisme, elle m’a appris à profiter de chaque petit moment de bonheur que nous offre la vie.
Dounia Ben Mohamed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This