Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

Les acteurs de la consolidation

En 2005, Sanlam Financial Services Group (la holding du plus grand assureur sud-africain, Santam) a ainsi racheté African Life Assurance. Sanlam détenait déjà des parts de capital significatives au Botswana, en Namibie, en Zambie, au Malawi, au Mozambique, en Tanzanie, au Kenya. En 2014, Sanlam est également entré au capital de l’Oasis Insurance (Nigeria). En décembre 2013, le plus gros assureur-vie britannique (en valeur de marché), Prudential, a pris une part majoritaire dans Express Life (Ghana), faisant ainsi une entrée remarquée sur le marché africain. En février 2014, l’assureur Catlin Group, également britannique, a exprimé son intérêt pour le continent. 

Colina, alors présent dans 13 pays d’Afrique subsaharienne, a été racheté en 2010 par le groupe marocain Saham Finances ; Saham a été fondé en 1995 et a racheté aussi Mercantile Insurance Kenya (2013), Corar (Rwanda, 2014) et Unitrust Insurance (Nigeria, 2014). « Premier groupe d’assurance panafricain (hors Afrique du Sud), Saham Finances est présent dans 22 pays à travers 44 filiales, soit un large réseau de distribution de plus de 650 agences en Afrique. » 

D’autres sociétés, naguère filiales de groupes d’assurances français, ont été reprises par d’anciens dirigeants locaux et ont servi de base à l’émergence de groupes régionaux à capitaux africains, tels NSIA ou SUNU. L’ivoirien NSIA, animé par Jean Kacou Diagou, a, en particulier, racheté en septembre 2006 la Banque internationale pour l’Afrique de l’Ouest (BIAO), « une opération conçue comme le meilleur moyen de développer les services de la bancassurance, et qui fut perçue comme une sorte de révolu-tion ». NSIA est née en 1995 en Côte d’Ivoire, se spécialisant dans l’assurance dommages. L’année suivante, NSIA a racheté les filiales vie et non vie du français AGF en Côte d’Ivoire (AGCI Vie et AGCI IARD). En 2011, NSIA a acquis la filiale de Nigerian Diamond, ADIC Insurance. Le groupe est désormais présent dans 12 pays d’Afrique centrale et occidentale. À la recherche d’un partenaire stratégique afin de poursuivre son développement, NSIA a accueilli, en avril 2015, comme actionnaires la Banque nationale du Canada (BNC) et Amethis Finance (après le retrait d’Emerging Capital Partners) à hauteur de 26,24 % du capital de NSIA Participations.

Le groupe SUNU est né du rachat, entre 1999 et 2004, au français Axa de filiales d’assurance vie (Sénégal, Togo, Bénin, Centrafrique, Niger, Côte d’Ivoire, Cameroun, Gabon) par Pathé Dione, ancien directeur Afrique de l’UAP et d’AXA, associé à d’anciens collaborateurs. SUNU a ensuite participé au capital de Raynal (Burkina Faso), en créant une société d’assurances Dommages en Guinée et une société d’assurance Vie, en 2011. Le groupe a fait le choix de l’expansion raisonnée. « Le groupe SUNU poursuit sa stratégie de développement sur les autres marchés de la zone CIMA et hors CIMA afin de réduire la part de la Côte d’Ivoire dans son portefeuille. Dans la plupart des groupes d’assurance africains, la logique d’expansion géographique l’emporte sur l’efficacité opérationnelle. Nous essayons d’éviter cet écueil. C’est pourquoi nous privilégions la consolidation de nos opérations aux croissances externes tous azimuts », indique son fondateur et PDG, Pathé Dione.

De son côté, Santam a acquis des parts importantes en Namibie, au Botswana, en Zambie, au Malawi, en Tanzanie, au Mozambique, au Nigeria, au Kenya. D’autres assureurs domiciliés en Afrique, dont Old Mutual & Federal et Alexander Forbes, sont également entrés sur le marché nigérian, contribuant à dynamiser une concurrence qui bouleverse les acteurs présents de longue date sur le continent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts