Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

L’entrepreneur mécène

Après l’ouverture d’un premier tronçon en 2011, l’autoroute est officiellement inaugurée le 1er août 2013 par Macky Sall « qui a rendu hommage à son prédécesseur », note avec satisfaction le patron d’Eiffage Sénégal. Il ne manque jamais une occasion de saluer cette continuité dans l’État sénégalais, gage, selon lui, de l’établissement d’un climat de confiance propice à un bon environnement des affaires. En février 2015, il obtient l’agrément pour la construction du troisième tronçon long de 16,1 km devant relier le nouvel aéroport international au centre-ville de Dakar.

Tandis que la Société Eiffage de la nouvelle autoroute concédée (oui, la Senac !), spécialement créée à cet effet, assure l’exploitation commerciale jusqu’en 2039. Gérard Sénac tient à préciser que cette raison sociale était l’idée de Jean-François Roverato, le PDG d’Eiffage : « Je suis devenu un homme public par la force des choses. Si, en plus, je devais avoir un ego ! », répond-il, goguenard. Tout en reconnaissant « avoir été ému aux larmes » lors du sommet de la Francophonie de décembre 2014, quand les chefs d’État africains présents à Dakar l’ont couvert d’éloges, après avoir emprunté « son » autoroute pour se rendre au centre de conférence de Diamniadio. 

Reconnu comme l’une des figures du mécénat d’entreprise au Sénégal, cet esthète, qui a contribué à lancer nombre de jeunes peintres africains, a également présidé à deux reprises la Biennale de l’Art africain (Dak’Art). Il ne peut pas concevoir son rôle de bâtisseur sans une forte implication que ce soit dans le domaine des arts, de la santé ou du sport. « J’ai la chance d’être secondé par mon épouse, Barbara, qui s’implique beaucoup sur le plan social », explique ce conseiller consulaire pour la circonscription de Dakar qui est aussi conseiller et président d’honneur pour le commerce extérieur (CCEF) au Sénégal. 

À l’attention des chefs d’entreprises français qui voudraient lui emboîter le pas en Afrique, il n’a qu’un conseil : « Foncez, restez humble et apprenez la patience pour saisir toutes les opportunités qu’offre le continent ! » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts