Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Jeunes talents : Un « accélérateur » pour la mode africaine

La plateforme dédiée à l’innovation dans l’industrie du luxe, Birimian, s’associe avec l’Institut français de la mode pour créer un incubateur de jeunes talents. Avec WSN, elle fera davantage connaître les marques africaines à l’international.

Par Marie-Anne Lubin

« Les créateurs africains doivent surmonter de trop nombreux obstacles comparativement à leurs pairs évoluant sur la scène créative internationale », considère Laureen Kouassi-Olsson, PDG de Birimian.

« Il ne fait aucun doute que la prochaine vague d’inspiration de la mode à l’international viendra du continent africain. Cette tendance ne cesse de s’affirmer et notre partenariat avec Birimian nous permettra d’être à l’écoute active de cet exceptionnel vivier de talents et de créativité », explique Frédéric Maus (WSN).

C’est pourquoi la fondatrice de la première société d’investissement opérationnelle consacrée aux marques de luxe et d’héritage africain a signé deux partenariats ; l’un avec l’Institut français de la mode (IFM), l’autre avec WSN. Ce dernier est un acteur majeur de la mode internationale, spécialisé dans l’exposition et la distribution de marques indépendantes (Who’s Next, Première Classe, Impact, Traffic, Bijorhca). De son côté, l’IFM est une école parisienne réputée.

Birimian, explique sa créatrice, offre une formidable opportunité d’accès aux talents de la sphère créative africaine, et permet d’en découvrir la réalité dans une approche à la fois bienveillante et décomplexée en évitant tout risque d’appropriation culturelle. « C’est précisément l’objectif des deux partenariats stratégiques. »

Laureen Kouassi-Olsson, PDG de Birimian

Le programme d’accélération conçu avec l’IFM permettra aux marques émergentes d’héritage africain de bénéficier d’un accompagnement sur mesure, dispensé par un réseau d’experts et de mentors de la scène créative internationale. Les partenaires les soutiendront également par des investissements ou des services de conseil en développement et croissance.

De son côté, le partenariat avec WSN va permettre de faire exister et rayonner les marques africaines sur la scène internationale. Tout particulièrement, il offrira un accès privilégié aux acheteurs et acteurs clés de la distribution de l’industrie de la mode et du prêt-à-porter.

Concrètement, Birimian et l’IFM lancent le « IFM-Birimian Accelerator x Africa », un programme d’accélération pour les marques émergentes d’héritage africain dans les secteurs de la mode, des accessoires et de la bijouterie.

Chaque année, le programme, financé par Birimian, accompagnera sur dix mois dix jeunes créateurs sélectionnés pour leur talent, leur singularité et leur potentiel par un comité créatif composé d’experts de la scène créative internationale.

L’appel à candidatures se termine le 31 août 2021. Les jeunes marques créatives sélectionnées recevront un soutien personnalisé pour le développement de leur entreprise par une équipe dédiée d’experts dans les principaux domaines dont a besoin une jeune maison créative.

À savoir : la définition d’une plateforme de marque ; le renforcement du processus créatif ; le ciblage d’une audience pertinente ; la définition d’une stratégie marketing en cohérence ; la planification et la structuration des collections ; les stratégies de distribution, de communication, de finances, etc.

Les marques participant au programme bénéficieront également d’un investissement ou de services de conseils et d’accompagnement de la part de Birimian.

Ce programme débutera par une expérience parisienne de dix jours devant permettre aux marques de s’imprégner de la scène créative contemporaine et des codes du luxe, avec un programme déroulant toute la chaîne de valeur du développement d’un produit de mode, depuis l’inspiration jusqu’à la distribution.

Renforcer les compétences

De son côté, le partenariat noué avec WSN renforcera la visibilité des marques africaines et d’élargir leurs opportunités de distribution à l’international. Dans le cadre du programme d’accélération lancé avec l’IFM, les partenaires prévoient l’organisation d’événements en marge des Market Week et Fashion Week Parisiennes, mettant en lumière les marques et designers du programme.

Pour Laureen Kouassi-Olsson, les partenariats répondent aux exigences de Birimian : « D’une part accompagner et former la jeune garde créative africaine en renforçant ses compétences et ses savoir-faire afin de garantir un niveau d’excellence et, d’autre part, permettre aux marques d’accélérer leur développement en les aidant à intégrer l’écosystème de la mode et de la scène créative internationale. »

Frédéric Maus, directeur général de WSN, conclut : « Il ne fait aucun doute que la prochaine vague d’inspiration de la mode à l’international viendra du continent africain. Cette tendance ne cesse de s’affirmer et notre partenariat avec Birimian nous permettra d’être à l’écoute active de cet exceptionnel vivier de talents et de créativité. »

Malu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts