Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

Félicité Singa-Boyenge de la Fibank

Patronne de la Fibank RD Congo et vice-présidente du Club des dirigeants de banques d’Afrique francophone, Félicité Singa-Boyenge témoigne d’un parcours de battante, construit dans la constance, le travail et la quête de l’excellence.

« J’ai été jugée sur la base du mérite. J’ai bâti ma carrière grâce au travail et aux résultats », commente Félicité Singa, quand on l’interroge sur son parcours. Plus jeune, elle voulait être médecin ou architecte ; c’est donc par le plus grand des hasards qu’elle entre dans la banque, avant de devenir un acteur incontournable du secteur en RD Congo. Directrice de la Fibank depuis 2012, elle devient, en décembre 2013, vice-présidente de l’Association congolaise des banques (ACB). Fonction qu’elle occupait déjà auprès du très select Club des dirigeants de banques d’Afrique francophone. Ses amis l’appellent « la bâtisseuse ». Surnom dû au fait « d’avoir toujours transformé, réhabilité toutes les maisons dans lesquelles j’ai habité, commente-t-elle. Je dois tenir cela de mes parents. »

Après des études de sociologie à l’université de Toulouse, un diplôme d’études politiques décroché en 1984, et un DESS en 1985 à l’Institut d’administration des entreprises (IAE), la jeune femme décide de rentrer au pays. Elle devient tour à tour assistant marketing manager chez Unilever, puis assistant credit manager à l’Hôtel intercontinental de Kinshasa en 1987 et 1988.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This