Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Uncategorized

Bénin : Renforcement du secteur de l’électricité avec les Etats-Unis

Un tiers seulement de la population béninoise a accès à l’électricité, et la consommation est inférieure à la moyenne des pays africains à bas revenus de 110 kWh par an et par habitant. Un important projet vient d’être lancé avec un partenaire au développement pour améliorer cette situation.

Par Gérard Choisnet

Christopher Broughton, directeur résident du Millennium Challenge Corporation (MCC) américain, et Romuald Wadagni,  ministre béninois de l’Economie et des finances, ont signé le 22 juin à Cotonou  les lettres de mise en vigueur du deuxième programme du Bénin.

Cette signature  marque ainsi le démarrage de la phase opérationnelle effective du Millennium Challenge Account Benin II (MCA-Benin II), d’une durée de cinq ans. La signature a eu lieu en présence de Lucy Tamlyn, ambassadrice des Etats-Unis près le Bénin, et d’Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Plan et du développement.

Le MCA-Benin II (2017-2022), signé le 9 septembre 2015 à Washington, est axé sur le développement de l’énergie électrique. L’objectif principal est de stimuler l’investissement privé à travers l’appui aux réformes institutionnelles et l’investissement dans la production et la distribution de l’électricité, ainsi que l’électrification hors-réseau (énergies renouvelables).

Il s’agit, à terme, de faire croître la production et la productivité des entreprises, de générer des possibilités économiques pour les populations du Bénin, ainsi que d’améliorer la capacité du gouvernement à fournir des services publics et sociaux par l’amélioration de la quantité et la qualité de la fourniture d’électricité.

Le programme consiste en un accord de don (compact) du gouvernement des Etats-Unis au Bénin. D’un montant de 375 millions de dollars, auquel s’ajoute une contribution du Bénin s’élevant à 28 millions $, il développera quatre projets dans le domaine de l’énergie électrique, pour un coût total de 403 millions $.

A terme, il est attendu une augmentation de la capacité énergétique de 78MW, correspondant au tiers des besoins actuels en heure de pointe, la modernisation du réseau de distribution et l’accès à l’électricité hors-réseau.

«Aujourd’hui, les problèmes énergétiques sont le premier obstacle à la croissance économique dans notre pays. Il faut le lever », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This