Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Africa Search Capital acquiert Falcon Security Hub

Après un an d’audit, le fonds d’investissement basé en France Africa Search Capital (ASC) a choisi de reprendre Falcon Security Hub, un leader en Côte d’Ivoire de la sécurité des entreprises et des particuliers.

Par Véronique Clara-Véronne

Africa Search Capital (ASC) a acquis la majorité des parts au capital de Falcon Security Hub (Falcon). La transaction est l’aboutissement d’un processus de recherche de douze mois pour ASC, est la première acquisition réussie par un « Search Fund » traditionnel en Afrique.

« Identifier un investisseur avec qui je partage la même vision, et qui va apporter une impulsion nouvelle pour aider Falcon à réaliser tout son potentiel, est une étape majeure », se réjouit le fondateur de la société ivoirienne.

Créée en 2020 par son directeur général Yves Biyah, et soutenue par divers investisseurs locaux et internationaux, ASC est une société d’investissement conçue pour identifier, acquérir et gérer une entreprise et une seule, en Afrique de l’Ouest, sur le long terme.

Fondée en 2008 par l’entrepreneur Stephen Capraruolo, Falcon est une société pionnière de la sécurité électronique en Côte d’Ivoire. Elle tient des positions de leader sur le marché de la surveillance à distance des biens meubles et immeubles, en utilisant les technologies de télématique et de vidéosurveillance. La société et ses filiales développent des solutions innovantes dans la sécurité des biens et des personnes.

Depuis 2008, et plus encore depuis 2010, elles proposent des équipements de traçabilité avec des outils de dernière génération. Sa filiale Locate, par exemple, est spécialisée dans le traitement des flux et les plateformes de géolocalisation. Elle a permis à Falcon d’élargir ses activités dans la traçabilité, le contrôle d’accès, la vidéosurveillance, la sécurité incendie, l’analyse de données, en Côte d’Ivoire. La société réalise aussi des audits de sécurité.

Quoi qu’il en soit, la société ivoirienne a visiblement rempli les critères d’éligibilité recherchés par les partenaires d’ASC – des gérants de fonds aussi bien tournés vers la France, l’Amérique latine, l’océan Indien, que l’Afrique. À savoir une société déjà bien implantée, soumise à une concurrence fragmentée, présentant un bon profil en matière de chiffre d’affaires, de profitabilité, et de perspectives.

AS CApital Falcon

Bien sûr, il fallait aussi trouver une société dont le fondateur ou les actionnaires acceptent un nouvel actionnaire de référence, afin de se tourner vers d’autres projets professionnels ou financiers.

Une proposition de valeur convaincante

« Falcon est reconnu comme le leader du marché de la sécurité électronique en Côte d’Ivoire, intégrant les meilleures technologies mondiales pour fournir des solutions sur mesure qui permettent aux entreprises ivoiriennes de réduire leurs coûts, d’augmenter leur productivité et d’améliorer la sécurité », salue Yves Biyah.

Ses équipes ont développé « une proposition de valeur convaincante, une clientèle de premier ordre et une réputation exceptionnelle », considère le fondateur d’ASC. « Ensemble, nous prévoyons de faire évoluer les opérations actuelles et d’accélérer le déploiement de nouvelles solutions dans de nouveaux segments de clientèle et des pays voisins, dans une nouvelle phase de croissance. »

De son côté, Stephen Capraruolo conserve une part minoritaire au capital de Falcon et continuera à travailler avec l’entreprise. Il explique : « Depuis plus d’une décennie maintenant, j’ai fait passer Falcon d’une idée à une réalité commerciale. Identifier un investisseur avec qui je partage la même vision, et qui va apporter une impulsion nouvelle pour aider Falcon à réaliser tout son potentiel, est une étape majeure. »

La transaction n’est soumise à aucune approbation réglementaire ou condition suspensive en cours, ce qui permet à la société de poursuivre ses activités habituelles.

Bio express

Associé gérant de AS Capital, Yves Biyah est un ancien consultant de PricewaterhouseCoopers à Paris. Il a réalisé divers audits auprès de l’industrie et les services pétroliers, avant de rejoindre L’Oréal, où il déploie la stratégie d’expansion du groupe de cosmétiques en Afrique francophone. Au bout de quatre ans, il rejoint le groupe de médias Jeune Afrique, où il développe plusieurs de ses marques.

VCV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts