Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Afrique : Le temps de la transition vers l’agroécologie

L’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) organisera la Conférence biennale panafricaine sur les systèmes alimentaires fin octobre.

Par Kimberly Adams

Cette rencontre se tiendra du 27 au 29 octobre à Kampala en Ouganda. La Conférence et la célébration des systèmes alimentaires africains, qui se sont tenues deux fois depuis 2016, sont en train de devenir l’événement panafricain le plus important de la société civile.

« Il est donc temps pour l’Afrique de mener la transition vers l’agroécologie en tant que système agricole le plus viable pour s’adapter au changement climatique, éliminer la faim, restaurer la biodiversité, améliorer la santé publique et apporter la justice sociale aux citoyens africains », assure Dr Million Belay, coordinateur général de l’AFSA.

En ce sens qu’ils façonnent les discours liés aux systèmes alimentaires africains et à l’agriculture durable.

C’est fort à propos que cette année « Façonner l’avenir des marchés agroécologiques en Afrique : comprendre la transformation du marché nécessaire pour soutenir la transition vers l’agroécologie et la souveraineté alimentaire », a été choisi comme thème de la Conférence sur les systèmes alimentaires.

Dans les détails, la Conférence mettra en lumière la façon dont les marchés alimentaires africains traditionnels et informels sont souvent négligés.

Après ce constat, il s’agira d’établir comment leur renforcement est un élément essentiel de la transition vers l’agroécologie.

En outre, la conférence vise à exposer les défis auxquels sont confrontés les marchés agroécologiques africains, à affiner les options politiques vers les marchés alimentaires durables d’avenir et tracer une voie à suivre.

Dr Million Belay

« Pour diverses raisons, la conférence sur les systèmes alimentaires africains de cette année est unique et essentielle », juge Dr Million Belay, coordinateur général de l’AFSA.

Il estime également que « la volonté de repenser l’agriculture et le besoin urgent d’une réforme structurelle de l’agenda mondial des systèmes alimentaires s’imposent lentement dans l’arène politique ».

En outre, pense Dr Million Belay  « la Covid-19 incarne encore mieux l’ère de crise causée par le paradigme des systèmes alimentaires industriels. L’Afrique en est la malheureuse victime.

Il est donc temps pour l’Afrique de mener la transition vers l’agroécologie en tant que système agricole le plus viable pour s’adapter au changement climatique, éliminer la faim, restaurer la biodiversité, améliorer la santé publique et apporter la justice sociale aux citoyens africains ».

Coronavirus oblige, cette année la Conférence qui est la pionnière d’une nouvelle approche axée sur la pandémie, se déroulera de manière virtuelle.

Selon l’organisation, l’événement a été conçu pour qu’il soit le premier du genre en termes de diffusion, de contenu et de participation, avec des milliers de personnes participant à des discussions, des concours et des célébrations.

« Nous reconnaissons, célébrons et défendons les petits producteurs africains de denrées alimentaires qui nourrissent le continent avec des ressources à faible niveau d’intrants et des systèmes semenciers paysans depuis des siècles », souligne Chris Macoloo, président de l’AFSA

Dans le cadre de cette Conférence, a été organisé un large éventail de films, de photographies et de projets artistiques, de messages pour les jeunes, de célébrations et de journalisme en provenance de tout le continent.

Le déroulé de la Conférence tournera autour des discours d’ouverture inspirants prononcés par des experts reconnus, des discussions animées, des groupes de discussion interactifs et des événements parallèles stimulants sur des sujets liés au marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This