Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Transport

Cameroun : Bolloré se repositionne au port de Douala

L’autorité portuaire estimait que le processus a été conduit en toute transparence et seules comptent désormais les alléchantes projections de gains que promet TIL.

Selon le PAD, les principaux résultats de l’analyse comparative de l’offre de TIL avec la concession actuelle de DIT, à l’issue du dialogue compétitif, montrent que l’offre suisse est largement rentable.

TIL propose des droits d’entrée de 24,3 milliards de F.CFA (37 millions d’euros) payables à la signature du contrat contre 600 millions de F.CFA pour DIT. S’agissant de la redevance fixe annuelle, TIL propose de payer 9,2 milliards de F.CFA (14 millions d’euros) au lieu de 3,1 milliards de F.CFA pour DIT. 

Au final, calcule le PAD, le total de toutes les redevances de concession proposé par TIL sur les quinze années de contrat de concession, est de 357 milliards de F.CFA (544,2 millions 

d’euros), contre 62 milliards de F.CFA pour la concession de DIT. D’autre part, l’opérateur suisse propose un programme d’investissements de 153 milliards de F.CFA (233,3 millions d’euros) sur les quinze années contre 52 milliards de F.CFA pour la concession de DIT. 

Enjeux financiers et stratégiques 

En attendant le verdict du tribunal administratif de Douala qui décidera de l’exclusion ou du maintien de Bolloré dans la compétition, le président Biya vient de prendre une décision perçue dans l’opinion publique comme une victoire du logisticien français.

Simple respect de procédure ou pressions de l’Élysée ? La décision de Paul Biya est tombée au moment où le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, effectuait une visite (23 au 24 octobre 2019) à forte connotation économique et politique.

Visite au cours de laquelle les deux hommes ont eu un tête-à-tête au palais d’Etoudi à Yaoundé. Le Drian aurait-il obtenu le maintien de Bolloré au PAD après des pressions économico-diplomatiques françaises ?

Beaucoup d’observateurs le pensent au Cameroun où Bolloré contrôle déjà le port de Kribi (au sud du pays), et des pans entiers (port, chemin de fer, médias, publicité…) de l’économie. 

D’après des analystes, Groupe Bolloré est en difficulté en Afrique après son éviction du port de Dakar, suivie de la mise en examen, en avril 2018, en France de Vincent Bolloré, relativement aux concessions des ports de Conakry (Guinée) et de Lomé (Togo).

Pour ces analystes, Bolloré tient absolument à conserver le PAD. Les batailles de concession qui en découlent traduisent à suffisance la position stratégique qu’occupe ce port dans le golfe de Guinée. Principale porte d’entrée et de sortie du Cameroun, il assure 95 % du trafic portuaire national et est le premier port de la Cemac.

Il permet également de desservir les pays enclavés du Tchad et de République centrafricaine, grâce à des accords particuliers. À ce titre, plus de 80 % du volume des exportations et des importations en direction des deux pays voisins bénéficient de tarifs préférentiels.

L’enlèvement des épaves de navires entamé en 2017 dans ce port a amélioré la fluidité du transport maritime. Ce qui a favorisé une hausse du trafic des marchandises évaluée à 11,6 millions de tonnes traitées en 2018, contre 11,1 millions de tonnes l’exercice précédent. 

Dans la même période, le PAD a accueilli 3 306 navires, soit 1 059 navires en navigation internationale ou long cours et 2 247 navires en navigation locale ou cabotage.

Parallèlement, il a quintuplé son bénéfice affichant un résultat avant impôts de 3,9 milliards de F.CFA (près de 6 millions d’euros) et un résultat net bénéficiaire après impôts de 2,04 milliards de F.CFA (3,1 millions d’euros).

Ce qui avoisine cinq fois le bénéfice réalisé en 2017. Son chiffre d’affaires quant à lui, s’établit à près de 60 milliards de F.CFA (91,5 millions d’euros) en 2018, tandis que son total bilan à l’actif et au passif est de 238,16 milliards de F.CFA (363 millions d’euros). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts