Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Transport

Bénin : Construction du port pétrolier de Sèmè-Podji

Le gouvernement a approuvé le projet de convention de mise à disposition de site pour la construction du port pétrolier, minéralier et commercial en eau profonde de Sèmè-Podji, et le Plan d’actions, de réinstallation et de compensation.

Par Gérard Choisnet

Dans le cadre du projet dénommé «Epine dorsale de développement intégré de l’économie béninoise», l’Etat rappelle qu’il a convenu en janvier 2010 d’un partenariat avec Pic Network Limited (groupe Petrolin du Béninois Samuel Dossou-Aworet).

« Ce projet d’envergure est constitué de plusieurs volets dont la construction du port de Sèmè-Podji. Les objectifs visés sont, entre autres, de répondre plus efficacement aux exigences d’une augmentation globale des besoins en matière de transit de marchandises d’une part, et d’assurer une complémentarité avec le port de Cotonou d’autre part.


Le projet sera entièrement financé par la Pic Network et sa filiale Pic International SA. Au regard des investissements importants à réaliser, et des retombées attendues au profit de l’économie nationale, l’Etat a décidé d’accompagner la réalisation de ce projet structurant dans le cadre d’un partenariat public-privé».

La communication présentée au gouvernement visait à définir les modalités pratiques de mise à la disposition du promoteur, du domaine de 1006 hectares devant abriter ce nouveau port. Elle renseigne également sur les conditions de dédommagement et de réinstallation des personnes physiques et morales installées sur le site, sur la base des travaux de la Commission interministérielle ad hoc finalisés en février 2017.

En approuvant la communication, le conseil des ministres a instruit les ministres concernés de finaliser la convention qui sera signée avec le partenaire.

Selon Petrolin, « le Projet épine dorsale (PED) est un programme d’infrastructures ferroviaires, portuaires, aéroportuaires et routières interdépendantes conçu par Petrolin, qui s’inscrit dans la dynamique de développement intégré des pays de la zone ouest-africaine, notamment le Bénin, le Niger et le Nigeria. »

Le PED « a bénéficié du soutien technique et financier de plusieurs États et institutions » comme la Commission de l’Union africaine, la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), la Banque africaine de développement (BAD), l’Union européenne et EximBank.

Pour la réalisation des différentes composantes, Petrolin « a sollicité les services des cabinets d’expertise technique, financière et juridique de premier plan », notamment Herbert Smith, Axelcium, Coteba (Artelia), Technip, SNCF International, Rites (filiale d’Indian Railways), le Port du Havre, R+R Burger und Partner, Royal Haskoning, Roche (Norda Stelo), Hill International, ainsi que la contribution des experts de la sous-région, dont Afrique Omnitech, BEST et Benin Expertise.

«Afin d’ajouter au PED un point de vue indépendant sur les travaux réalisés par les experts», Petrolin a fait appel aux expertises d’une tierce partie, Ernst & Young Global Infrastructure Advisory Group de France et de Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Les futures routes de l’Afrique

    Partant du constat que les routes maritimes et les conditions de coûts entravent le potentiel du commerce intra-africain, le Think Tank…

  • Tanger Med voit plus grand

    Tanger Med est le premier port à conteneurs d’Afrique. Les dernières installations du nouveau terminal sont achevées. Tanger Med souhaite figurer parmi les vingt premiers ports mondiaux…

  • Un nouvel envol pour Tunisair

    La compagnie aérienne tunisienne célèbre son 70e anniversaire. Le moment de s’ouvrir un nouvel avenir en lançant d’ambitieux projets. Le directeur général adjoint, Ali Miaoui, …

  • Infrastructures : Les défis gabonais

    Entre désenclavement régional et ouverture sur le monde, le Gabon a fait du développement des transports une priorité. Dossier réalisé par Marie-France Réveillard. En partenariat avec …