Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Transport

Afrique : Brèves économiques

A.P. Moller Holding a lancé le 9 août à Copenhague, avec les fonds de pension PKA, PensionDanmark et Laegernes Pension (principal fonds de pension des médecins), un premier fonds pour les infrastructures axé sur l’Afrique.

Par Gérard Choisnet

Le danois A.P. Moller lance un fonds pour les infrastructures

A.P. Moller Holding a lancé le 9 août à Copenhague, avec les fonds de pension PKA, PensionDanmark et Laegernes Pension (principal fonds de pension des médecins), un premier fonds pour les infrastructures axé sur l’Afrique. Ce nouveau fonds de dix ans avec une cible initiale de 10 à 15 investissements au total, a recueilli des engagements de 550 millions $ de la part d’investisseurs fiables.

Destiné à soutenir une croissance économique durable en Afrique tout en assurant un retour attractif à ses investisseurs, le fonds sera géré par A.P. Moller Capital, une filiale de A.P. Moller Holding, avec une équipe conduite par Kim Fejfer, Lars Reno Jakobsen et Joe Nicklaus Nielsen, d’anciens responsables de A.P. Moller Maersk (groupe de transport maritime et logistique comprenant Maersk Lines, APM Terminals…), et Jens Thomassen, qui vient de Denham Capital.

À la suite des premiers engagements, le fonds est ouvert à des investisseurs institutionnels supplémentaires pendant les 12 mois suivants. L’objectif est d’atteindre 1 milliard $ d’engagements. A.P. Moller Holding est une société d’investissements à capitaux privés ayant quelque 20 milliards $ sous gestion.

AIG et Norton Rose Fulbright lancent la première police d’assurance charia-compatible

Norton Rose Fulbright, cabinet d’avocats d’affaires international, a conseillé mi-septembre American International Group (AIG) sur la mise en place de la première police d’assurance de garantie de passif (M&A Warranties and Indmenities Policy) conforme aux principes de la charia pour les opérations de fusions-acquisitions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Sitarail (Bolloré) va investir 400 millions d’euros. La convention de concession révisée pour l’exploitation des transports ferroviaires entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, conclue le 29 juillet 2016 entre les deux pays et la Société internationale de transport africain par rail (Sitarail), a été adoptée par le gouvernement ivoirien le 6 septembre.

AIG propose désormais une gamme exclusive de solutions d’assurance islamiques compatibles avec des opérations de fusions-acquisitions, grâce à son partenariat avec le souscripteur charia-compatible Cobalt Underwriting.

Selon Sheikh Zubair Miah, spécialiste des questions de loi islamique chez Cobalt Underwritting, « le Moyen-Orient et l’Afrique ont toujours été à l’avant-garde de la finance islamique. La police d’assurance d’AIG W&I constitue une nouvelle avancée positive en permettant à toutes les transactions impliquant la finance islamique d’être compatibles avec les principes de la charia en abandonnant l’obligation de se reposer sur le principe de nécessité (Dharurah). Cobalt a travaillé avec AIG à la création de son produit W&I, qui été étudié et structuré pour être tout à fait conforme aux principes de l’assurance islamique. »

TV5MONDE renforce sa distribution en Afrique

TV5MONDE, l’un des premiers réseaux mondiaux de télévision, a signé mi-septembre un contrat de distribution à long terme avec SES, opérateur leader de satellites au niveau mondial (siège au Luxembourg), pour la diffusion de trois chaînes phares vers les publics francophones et francophiles d’Afrique sub-saharienne. 

TV5MONDE utilisera le satellite SES-5 pour construire un bouquet de trois chaînes : sa chaîne généraliste TV5MONDE Afrique, ainsi que de deux de ses chaînes thématiques, la chaîne jeunesse TiVi5MONDE et la chaîne Art de Vivre TV5MONDE Style HD. Les trois signaux seront acheminés vers le satellite par les équipes de SES Video. « Grâce à l’Afrique, la langue française se voit offrir une nouvelle chance de rayonnement mondial majeur, d’autant plus décisif dans un univers numérique où la langue prend une importance encore plus capitale », a déclaré Yves Bigot, directeur général de TV5MONDE. « Ce partenariat avec SES Video nous garantit une couverture idéale pour toucher nos nombreux téléspectateurs et une expertise reconnue pour la diffusion de nos trois chaînes. »

Pour Ferdinand Kayser, CEO de SES Video, « grâce à sa couverture puissante et robuste, notre satellite SES-5 permettra à TV5MONDE de distribuer cette nouvelle offre de contenus de manière optimale sur les réseaux câblés et IP sur la région, et vers les 3,8 millions de foyers TV équipés en réception directe sur 5 degrés Est. »

AFRIQUE DE L’OUEST

RÉGIONAL

Des drones pour l’agriculture

Les entreprises françaises Delta Drone et Bureau Veritas Afrique ont signé le 11 septembre un contrat-cadre de partenariat pour développer ensemble des solutions pour l’agriculture de précision en Côte d’Ivoire et dans différents pays d’Afrique de l’Ouest.

L’objectif est de consolider les données terrains de Bureau Veritas (analyse de sol, feuilles, racines, etc.) avec les données aériennes acquises par drone de Delta Drone pour construire une gamme de produit « precision farming ».

Cette gamme de produit sera spécialisée au service de diverses plantations (hévéa, bananier, palmier à huile, etc.) et permettra de livrer des informations en matière de comptage d’arbres, vigueur et homogénéité de développement des plantes, identification de zones de végétation stressée, analyse de l’état sanitaire, pilotage de la fertilisation et de l’irrigation, etc.

« L’une de nos ambitions, à l’horizon 2020, est de faire de Bureau Veritas un acteur de référence dans l’agro-alimentaire en Afrique », a déclaré Marc Roussel, Senior Vice-President Africa Bureau Veritas.

Pour Christian Viguié, PDG de Delta Drone, « la collaboration avec Bureau Veritas s’inscrit parfaitement dans la logique d’excellence au service du monde agricole en Afrique. »

CÔTE D’IVOIRE

Un « Compact » de 546 millions $ avec les États-Unis

Le conseil d’administration de la Millenium Challenge Corporation (MCC), tenu le 27 septembre à Washington, a approuvé en faveur du gouvernement ivoirien un programme « Compact » de 524 millions $ en vue de soutenir sa croissance économique et réduire la pauvreté.

Le MCC et le gouvernement ivoirien ont identifié les domaines de l’éducation et du transport comme les secteurs qui peuvent permettre de stimuler la croissance et le progrès économique, en créant de nouvelles opportunités.

Le projet « Compétences pour l’employabilité et la productivité » vise l’amélioration de l’accès à l’éducation secondaire, la construction d’un maximum de 84 collèges de proximité, ainsi que la formation des enseignants. Il aidera aussi le gouvernement à formaliser une politique nationale du genre pour atténuer les inégalités basées sur le genre, ce qui, en retour, améliorera les opportunités pour les filles dans le système éducatif.

Le projet « Transport pour Abidjan » est conçu pour réduire les coûts de transport et améliorer le rendement pour les ménages et les entreprises. Il vise la réhabilitation et la construction de routes dans la zone d’Abidjan, pour accroître la fluidité du transport dans la capitale économique ivoirienne, en décongestionnant surtout la zone portuaire.

Une contribution supplémentaire de 22 millions $ (environ 12,2 milliards de F.CFA) est attendue du gouvernement ivoirien en appui à ce programme Compact.

La Côte d’Ivoire a été déclarée éligible au « Compact » le 15 décembre 2015 lors de la session du conseil d’administration du MCC présidée par le secrétaire d’État américain d’alors John Kerry.

« Un Compact est un accord avec les États-Unis qui se concentre sur certains secteurs de l’économie afin de les transformer et lever les contraintes à la croissance », déclarait Daniel Kablan Duncan, Premier ministre, ministre de l’Économie, des finances et du budget.

San Pedro deviendra l’un des principaux ports en eau profonde de la COA

Au titre du ministère des Transports, le gouvernement a adopté le 6 septembre un décret portant approbation de l’avenant n° 1 à la convention de concession pour l’aménagement, l’équipement et l’exploitation du terminal à conteneurs du port de San Pedro.

Cet avenant a été signé le 29 mai 2017 entre le Port autonome de San Pedro (PASP) et la société Terminal à conteneurs de San Pedro (TCSP), du groupe Mediterranean Shipping Company (MSC) (siège social à Genève).

« La mise en œuvre des engagements du concessionnaire, tant en termes d’investissements que de prévisions d’activité, permettra de faire de San Pedro l’un des principaux ports en eau profonde de la côte ouest-africaine, capable d’accueillir des navires de grande capacité et de dernière génération », souligne le gouvernement ivoirien.

MSC et le PASP ont signé fin mai à Abidjan,  l’accord pour la concession du TCSP pour une période de 35 ans. Avec un investissement total d’environ 300 milliards de F.CFA (460 millions d’euros), ce projet permettra au port d’accueillir des porte-conteneurs de 14 000 EVP, et de bénéficier des dernières technologies du secteur.

Après la phase initiale, durant laquelle les infrastructures existantes seront développées et étendues par le PASP, l’investissement de MSC, pour un montant attendu d’environ 136 milliards de F.CFA (195 millions d’euros) sera alloué à la réalisation de la superstructure et à des équipements ultramodernes, utilisant les dernières technologies informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This