x
Close
Tourisme

Instagram, une porte d’entrée pour le tourisme africain

Instagram, une porte d’entrée pour le tourisme africain
  • Publiédécembre 22, 2021

Le réseau social propose le travail de plusieurs jeunes Africains du continent ou de la diaspora, afin de promouvoir le tourisme sur le continent. Un moyen de participer à la relance du secteur, durement éprouvé par la crise sanitaire.

Par Aude Darc

Le groupe Meta propose une nouvelle manière de découvrir l’Afrique, sous le prisme de jeunes vidéastes. « Visa To Africa » est une campagne de promotion du tourisme africain sur le réseau Instagram.

Soutenue par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), ainsi que par le ministère du Tourisme et des loisirs de la Côte d’Ivoire, l’initiative vise à encourager la reprise économique grâce au secteur du tourisme, tout en mettant en lumière les attraits du continent africain.

Dix créateurs venus du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, de la RD Congo et de la diaspora vont, grâce à leurs contenus, embarquer le public dans un voyage virtuel à travers les paysages inexplorés et les cultures méconnues d’Afrique francophone.

Nader Fakhry raconte comment sa première vidéo, réalisée avec sa femme sur le marché de Yopougon, près d’Abidjan, a constitué un déclic : « Nous avons eu 50 000 vues en une seule nuit ! » La promotion de la Côte d’Ivoire est devenue le métier du vidéaste, en même temps que sa passion.

Si certains documents relèvent du « film de vacances » à l’originalité discutable, d’autres donnent à voir l’Afrique sous un angle rafraîchissant.

Quoi qu’il en soit, tous donnent envie de se renseigner sur les billets d’avion !

Par exemple, la Guadeloupéenne Sandy Abena raconte comment elle a quitté son ennuyeux travail à La Défense, près de Paris, pour se payer un voyage qui la conduit, encore aujourd’hui, dans une dizaine de pays africains.

La jeune femme enchaîne, seule, les sites les plus remarquables et les couleurs les plus enviées du continent. De son côté, l’artiste ivoirien Peintre Obou, spécialiste des masques africains, peaufine un filtre spécifiquement dédié à la plateforme.

Le net offre un nouvel élan au tourisme

« Une nouvelle génération d’Africains a vu le jour, qui s’approprie les outils d’Instagram pour montrer un visage neuf, authentique et séduisant de l’Afrique », explique Olivia Nloga, responsable Communication du groupe Meta (ex Facebook) pour l’Afrique francophone.

Le tourisme est un secteur économique important pour de nombreux pays africains. En 2019, 9% des recettes totales d’exportations du continent africain découlaient du tourisme international, pour un montant équivalent à 40 milliards de dollars.

De son côté, Elcia Grandcourt, directrice Afrique de l’OMT, juge que « les nouvelles technologies de l’information, en particulier Facebook et Instagram, ont contribué à populariser certains attraits touristiques et culturels de notre continent l’Afrique ».

Elle cite en exemple le phénomène des selfies, des stories et des challenges, parfois partagés des centaines de fois. C’est pourquoi son Organisation se révèle « extrêmement encouragée par cette énergie et ce nouvel élan pour montrer la diversité de l’Afrique à un public mondial ».

Après deux années consécutives de crise, les gouvernements africains déploient de nouvelles politiques de relance économique. À côté des premiers résultats prometteurs, les experts s’accordent à reconnaître l’apport considérable des réseaux sociaux dans la vulgarisation ingénieuse des offres touristiques.

En novembre 2021, l’OMT et Meta avaient uni leurs forces pour produire un guide de relance du tourisme et aider les destinations et les entreprises à exploiter la puissance de la narration numérique et visuelle pour toucher de nouveaux publics et renouer avec la croissance.

Cela s’ajoute à des initiatives dans plusieurs pays, telles que la parution en décembre 2020 du guide virtuel de la ville de Johannesbourg suivi, en juin 2021, du guide d’Abidjan. Ces plateformes ont pour objectif de soutenir les PME du tourisme et de l’hôtellerie, particulièrement affectées par le ralentissement de l’activité lié à la crise sanitaire.

Le vidéaste Nader Fakhry raconte comment sa première vidéo, réalisée avec sa femme sur le marché de Yopougon, près d’Abidjan, a constitué un déclic : « Nous avons eu 50 000 vues en une seule nuit ! »

Depuis, les vidéos s’enchaînent, ainsi que les présentations dans les médias traditionnels. Devenu professionnel de la promotion de la Côte d’Ivoire, un pays qu’il connaissait mal voici cinq ans, Nader Fakhry est devenu son ambassadeur pour les Eaux et forêts.

« Instagram est un outil puissant pour tous les domaines de l’industrie du voyage et du tourisme. Avec des initiatives telles que Visa To Africa, nous souhaitons inciter les entreprises, les entrepreneurs, les communautés et les créateurs de contenu à partager les joyaux de l’Afrique francophone », conclut Caroline Drucker, en charge des partenariats pour Instagram.

@AD

Pour en savoir plus : https://bit.ly/3E18lKN

Écrit par
Par Aude Darc

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.