Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Spectacle

Paris : Les stars du l’humour africain au Trianon

Après le succès de la première édition (1400 spectateurs à l’Européen) les humoristes venus quasiment de tous les pays d’Afrique, se produiront dans « Sans Visa 2», un spectacle qui les rassemble sur un même podium. Ce sera au Trianon, ce vendredi 20 avril à 20H00.

Par Serges David

Sur le plateau, ils seront au total huit artistes avec des sketches cultes 100% inédits et de nombreux Guests ainsi que des surprises pour les spectateurs.

Adossés sur le méga succès de la première édition de « Sans Visa » (1400 spectateurs) à « l’Européen » en 2017, les humoristes africains, entre autres, Mamane (Niger), Michel Gohou et Digbeu (Côte d’Ivoire), Charlotte Ntamack (Cameroun), Omar Defunzu (Gabon), Magnific (Côte d’Ivoire), Les Nyota (RDC) montent sur scène pour rire avec le public issu de la diaspora pendant près d’une heure trente.

Une anomalie jugée insupportable par Mamane et ses amis qui, pour éviter d’être suivis « à distance » par la diaspora, sont allés à elle, à travers ce spectacle « Sans Visa », véritable bonbonnière de talents et de richesses de l’humour africain.

L’idée d’un spectacle avec un « plateau 100 % africain inédit à Paris ! » vient du constat que la diaspora africaine se sentait lésé du fait qu’elle ne pouvait vibrer et « rire tranquillement » avec ses humoristes préférés comme les superstars Mamane, Michel Gohou et Digbeu, qu’à travers les films, vidéos, pastilles et spectacles en Afrique.

Une anomalie jugée insupportable par Mamane et ses amis qui, pour éviter d’être suivis « à distance » par la diaspora, sont allés à elle, à travers ce spectacle « Sans Visa », véritable bonbonnière de talents et de richesses de l’humour africain.

« Sans Visa», c’est quoi même ?

Dans ce secteur d’activité « Sans Visa », est donc est le premier plateau d’humour 100% africain. De fait, profitant de l’essor de l’humour partout dans le monde notamment en France « avec la multiplication des One Man et One Woman Show, la démocratisation du stand-up, et l’audience large permise par les nouveaux médias et réseaux sociaux », des saltimbanques, des artistes et autres humoristes se sont engagés dans la brèche. Succès garanti. Le public étant déjà acquis.

Sauf que la diaspora africaine avait, elle, été, à tort ou à raison, oubliée, ignorée et banalisée. Une vraie hérésie, car l’Afrique est une pouponnière d’artistes généreux, créatives, talentueux et affables : Sur le continent, les cadres de l’humour tels que Mamane, Gohou, Digbeu Cravate, forçaient déjà l’admiration pour l’immensité de leur talent.

Situation cocasse où ces talents en dehors de l’Afrique ne pouvaient s’exprimer en Hexagone, du fait qu’il n’y avait guère de plateaux d’humour à destination des Afri­cains d’Afrique venus vivre sur le vieux continent. Cette injustice a révolté Mamane qui l’a réparé…

Et vint le succès…

Mai 2017 à « l’Européen » dans le 17è arrondissement de Paris. Du 19 au 21. Deux jours historiques. Pendant 1h30, le géant Mamane, le talentueux Michel Gohou, l’inventif Digbeu Cravate, la prodigieuse Char­lotte Ntamack et l’excellent Omar Defunzu ont allumé le feu sur scène !

Objectif ? Faire rire le public panafricain de France (mais aussi les Français). Enorme succès !!! Ce succès pose donc deux réalités aux initiateurs : les artistes ont montré le talent inédit et riche qui caractérise l’hu­mour africain. Et les spectacles ont  incontestablement été un évènement majeur pour la diaspora africaine, mais également pour les spectateurs français que la curio­sité avait attirés nombreux.

Au total, 1400 personnes étaient au rendez-vous lors des quatre représentations du plateau. Un succès rendu possible d’autant que « Visa d’entrée » se voudrait un catalyseur qui lancerait : « des ponts entre la France et l’Afrique, entre l’humour français et l’humour africain, autour d’une idée : rassembler un public large et multiculturel dans une soirée festive et exceptionnelle ».

Dès lors l’idée d’une saison 2 a germé dans les esprits et qui prend forme aujourd’hui avec « Visa d’entrée 2 » au Trianon. A suivre…

Trombinoscope

Qui sont les humoristes

Mamane est un artiste atypique. Arrivé en France pour terminer un 3è cycle en physiologie végétale, il se lance par hasard dans la comédie. Après 15 années de carrière d’humoriste en France, il a choisi d’orienter ses pas sur le continent africain où il a grandi, et auquel il est toujours resté très attaché. De sa période française, il se souvient avec humour : « Je suis resté bloqué en France, parce que j’avais acheté mon billet retour chez Air Afrique ! J’attendais qu’elle renaisse...» (Air Afrique, compagnie aé­rienne panafricaine mythique qui a fermé définitivement en 2002).

Mamane

Pendant ces années-là, Mamane a joué des One man shows avec succès dans toute la France, s’attirant égale­ment les louanges des médias. En 2006 Laurent Ruquier le remarque, et l’intègre dans ses émissions « On va s’gêner sur Europe 1 et « On a tout essayé » sur France 2. Il a également fait partie de la première saison du « Jamel Comedy Club ».

Mais son destin le ramène vers l’Afrique. Après Ruquier, en janvier 2009, il est recruté par Radio France interna­tionale (RFI) pour animer une chronique satirique quo­tidienne. Et c’est ainsi qu’il imagine la « République très très démocratique du Gondwana », rapidement devenue célèbre et célébrée par les 30 millions d’auditeurs de cette radio mondiale, très écoutée en Afrique. Cet humoriste engagé a trouvé le ton juste avec ce pays imaginaire qui lui permet de dénoncer avec humour la mauvaise gouvernance, la corruption, la Françafrique, et tous les maux du monde en général, avec un style unique, mélangeant légèreté, fausse naïveté, et dérision.

Désormais installé en Afrique, via sa société de pro­duction Gondwana-City Productions, il crée et pro­duit des programmes télévisuels d’humour pour Canal+Afrique tels que « Le Parlement du rire » et « Le prof de foot », et des spectacles vivants, dont un grand festival d’humour Abidjan « Capitale du rire ». Il écrit pour lui-même et d’autres célèbres humoristes superstars en Afrique, avec qui il se produit réguliè­rement sur scène et devant les écrans. Il a écrit et réalisé un long-métrage sorti en 2017 sur les écrans français et africains, une comédie africaine produit par Mandarin Production et Wild Bunch.

Michel Gohou est le comédien humoriste le plus emblématique de l’Afrique francophone. Sa popularité est immense auprès de millions d’Africains en Afrique, en Europe, et au Ca­nada ou encore aux USA. Grâce à des séries télévisées qui sont devenues cultes telles que « Ma Famille » ou « Le Gohou Show », la silhouette de ce petit homme a fini par intégrer le quotidien des Africains. Il se produit un peu partout, et tourne dans de nombreux films et séries. Il est désormais très célèbre dans le rôle du Premier Vice-Président du « Parlement du rire », émission diffusée sur Canal Plus Afrique. Il a joué dans « Bienvenue au Gondwana », de Mamane, sorti en 2017, et dans le nouveau film de Thomas Njijol qui sortira en 2018.

Michel Gohou

Digbeu Cravate est le surdoué de la bande ; comédien, stand up, humoriste, conteur, il sait tout faire avec une facilité déconcertante. Sa personnalité séduit autant que son talent. Il partage son temps entre la TV et la scène ivoirienne et internationale. Il est reconnu sur toutes les scènes africaines comme l’un des meilleurs de sa génération. On le connait en « prof de foot » ou 3è Vice-Président du « Parlement du rire ». Il a joué le rôle du compère de Michel Gohou dans « Bienvenue au Gondwana », long métrage écrit et réalisé par Mamane.

Digbeu Cravate

Charlotte Ntamack est une artiste camerounaise passionnée qui débute sa carrière par le théâtre ; pendant une décennie, elle incarne plusieurs rôles dans plus d’une dizaine de pièces de théâtre. En 2010, elle donne une nouvelle orientation à sa carrière et se lance dans l’humour. Elle crée « Don’t cry, stand up ! », son premier One Woman Show, avec lequel elle se produit en Afrique et ailleurs dans le monde. Sa notoriété a explosé sur le continent grâce à la participation au « Parlement du rire » aux côtés de Mamane, Michel Gohou, et Digbeu Cravate. Elle s’est récemment produite sur scène avec son spectacle « Je suis Charlotte ».

Charlotte Ntamack

Omar Defunzu est l’une des têtes d’affiche de l’humour gabonais. Il s’est imposé avec le succès de l’émission « Rire à gogo » initiée par la Radio télévision gabonaise, pro­gramme qui deviendra la série culte du pays. Il produit aussi des spectacles dans le pays, et notamment le Festival international de l’humour africain (FIHA). Il sait tout faire : chan­ter, danser, imiter les voix et surtout nous faire rire avec un grand talent.

Magnific est un humoriste chanteur ivoirien révélé en 2010. Il est très populaire en Côte d’Ivoire et a conquis plusieurs scènes africaines et européennes ; prolifique, il a déjà quatre One Man Shows à son actif, plusieurs récompenses en tant que meilleur humoriste de son pays, un livre et six albums… on l’appelle également le commandant Moriba de la Morigang.

Les Nyotas (étoiles, en swahili), est un Duo d’humour improbable : deux jeunes prodiges de la comédie ! Les Nyotas c’est un rôle joué par Jovita Songwa et Princesse Watuwila, deux jeunes filles qui évoluent au sein de la plateforme « Les Salop’arts Comédie Club » de Ronsia Kukielukila. Retenues au « Parlement du rire », pour la saison IV, et au festival «Abidjan Capitale du rire» elles viennent à Paris représenter la RDC pour la toute première fois.

ENCADRE

Plus d’artistes

Mamane, Gohou, Digbeu, Charlotte Ntamack, Omar Defunzu sont de retour avec leurs amis. Ils avaient enflammé la scène de « l’Européen », et ils reviennent cette année avec l’Ivoirien Magnific, le duo « les Nyotas» qui se sont fait remarquer lors de l’émission «le Parlement du rire», véritable institution panafricaine proposée par Canal Plus Afrique. D’autres surprises sont prévues, avec notamment des Guests qui monteront sur scène (Jérémy Ferrari, Laura Laune, Joël ***, etc.).

Les humoristes africains, de vrais stars

Majeure innovation cette année le plateau de « Sans Visa 2 » a été étoffé : Captation du spectacle en prévision d’une diffusion nationale, plus d’artistes venant de plus de pays africains représentés, accès large, ouvert à tous : un spectacle rassembleur, plateau d’humour dans une salle prestigieuse de 1000 places, une ligne éditoriale écrite spécifiquement pour l’occasion, des surprises artistiques (Guests, Happenings…).

Le Trianon

Le Trianon est un théâtre parisien situé au 80, boulevard de Rochechouart dans le 18è arrondissement, au pied de la butte Montmartre.

Bâti en 1894 à l’emplacement du jardin de l’Élysée-Montmartre, le Trianon-Concert, premier nom de cette salle de spectacles, accueille dès l’année suivante de célèbres artistes comme Mistinguett, La Goulue, Grille d’égout, Valentin le désossé.

Depuis, le Trianon s’est tourné vers une programmation variée : théâtre, concerts classiques ou de variétés avec Carla Bruni, Julie Zenatti ou encore Benabar, mais aussi opéras, opé­rettes, comédies musicales, show cases, défilés de mode, avant-premières de films, divers spectacles ou festivals. Il accueille la phase finale des auditions de l’émission « Nouvelle Star » depuis 2003. Les Wriggles y ont également enregistré un spectacle le 23 septembre 2005. Le Trianon a accueilli, par ailleurs, la chanteuse Rihanna en novembre 2012 à l’occasion de sa tournée promotionnelle 777 Tour pour promouvoir son album Unapologetic.

Inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1988, il a été racheté par Julien La­brousse et son associé Abel Nahmias et complètement restauré en 2009 et a rouvert au public en 2010. Le Trianon : 80 BD de Rochechouart – 75018 Paris

Source : Happy Dayz 

Une réponse à “Paris : Les stars du l’humour africain au Trianon”

  1. […] Paris : Les stars du l’humour africain au Trianon […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts