x
Close
Art & Culture Société

Une célébration de la musique africaine

Une célébration de la musique africaine
  • Publiéjanvier 2, 2023

Le début d’année 2023 sera marqué par la huitième édition de l’Afrima. L’événement, intitulé Teranga Edition, se déroulera à Dakar, au Sénégal, du 12 au 15 janvier. Une occasion unique de célébrer les musiques africaines, se réjouissent les artistes comme Youssou N’dour.

 

Se tendant pour la première fois en pays francophone, l’Afrima (All-Africa Music Awards) mettra à l’honneur des légendes comme Baaba Maal et Ismaël Lo, ainsi, bien sûr, que la grande vedette de la musique sénégalaise Youssou N’dour. Dans cette perspective, l’artiste exhorte les vedettes africaines à se rassembler pour amplifier collectivement l’héritage de la musique africaine.

En effet, se réjouissant que son pays accueille l’Afrima, le chanteur de 63 ans demande à ses homologues d’Afrique et de la diaspora à se réunir pour célébrer l’Afrique à la Dakar Arena, riche de 15 000 places. « Tous les plus beaux aspects de la culture sénégalaise et africaine seront dans l’actualité pendant au moins quatre jours. J’invite donc tous les musiciens sénégalais à venir célébrer ensemble la musique africaine. »

Le 13 janvier, l’événement accueillera l’Africa Music Business Summit, le plus grand rassemblement africain de professionnels créatifs de l’industrie musicale. Il proposera des ateliers et des tables rondes sur l’avenir et les opportunités de l’industrie musicale africaine.

Le chanteur sénégalais et ancien ministre du Tourisme a également exprimé sa joie de voir la musique autochtone comme le Mbalakh des Sénégalais être mise en avant au niveau mondial sur la plateforme Afrima. Ce rendez-vous, qui se veut le sommet de la reconnaissance de la musique africaine dans le monde, est un festival annuel de quatre jours, diffusé dans plus de 84 pays ; sa portée est encore plus étendue depuis son récent partenariat avec YouTube.

Pour Ismaël Lô (photo ci-contre), l’événement « marque de manière grandiose la reprise des activités culturelles au Sénégal. De plus, me voir honoré par un prix me comble d’une vraie joie. Je demande à tous les Sénégalais de venir en masse fêter avec nous cette célébration de la musique africaine ! »

Se réjouissant aussi de l’accueil réservé aux musiques indigènes comme le Mbalakh, Mike Dada, producteur exécutif et président d’Afrima, y voit là un pas dans la bonne direction pour renforcer l’image globale de l’Afrique et son économie créative.

Angela Martins est chef de la division de la culture à la Commission de l’Union africaine (CUA), partenaire de l’événement. « Il est important que nous déployions nos efforts pour promouvoir l’inclusion et faire en sorte que le monde puisse voir l’impact d’Afrima sur la scène internationale. La musique africaine est la nôtre et il nous appartient de préserver notre patrimoine et de partager notre art avec le monde. »

 

Un rythme soutenu

Tandis que les professionnels s’organisent à l’approche de l’événement les amateurs de musique africaine sont encouragés à continuer de voter intensivement pour les lauréats qu’ils souhaitent, en utilisant le portail de vote en direct sur www.afrima.org et à participer aux événements sur les plateformes de médias sociaux (IG/TikTok – @afrima.official ; Facebook – Afrimawards ; Twitter – @afrimaofficial ; LinkedIn – Afrima). Le processus de vote qui détermine les gagnants d’Afrima est vérifié par le cabinet d’audit PCW.

L’arrivée des délégués est prévue pour le 11 janvier. Le coup d’envoi de la cérémonie d’Afrima est prévu pour le lendemain, avec un tour du pays hôte, une visite d’école et une remise de cadeaux (dans le cadre de la responsabilité sociale d’entreprise d’Afrima), ainsi qu’une soirée de bienvenue dans la soirée, à Dakar.

Youssou N'dour appelle au grand rassemblement des artistes africains.
Youssou N’dour appelle au grand rassemblement des artistes africains.

 

L’événement de quatre jours se poursuivra le vendredi 13 janvier avec l’Africa Music Business Summit au Grand théâtre de Dakar. L’AMBS est le plus grand rassemblement africain de professionnels créatifs de l’industrie musicale et il proposera des ateliers et des tables rondes sur l’avenir et les opportunités de l’industrie musicale africaine.

Puis se poursuivra « sur un rythme soutenu », promettent les organisateurs, avec le Village musical Afrima au Grand théâtre, qui sera un concert en entrée libre avec des prestations en direct des plus grandes stars de la musique du continent.

La veille de la cérémonie de remise des prix, le samedi 14 janvier 2023, les événements commenceront par des répétitions principales, des engagements avec les médias et une visite de courtoisie au président du Sénégal.

Le chanteur et guitariste Baaba Maal en concert.
Le chanteur et guitariste Baaba Maal en concert.

Sera également mise à disposition une cabine d’enregistrement en direct sur le lieu de la cérémonie pour les musiciens des cinq régions du continent et de la diaspora, qui pourront explorer les possibilités d’enregistrement en collaboration. Les activités de la journée se termineront par une fête exclusive pour les artistes nommés.

Enfin, le dimanche 15 janvier, à l’Arena de Dakar, la cérémonie de remise des prix sera diffusée en direct par 104 chaînes de télévision dans plus de 84 pays du monde.

@NA

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *