Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Un appel à projets pour les femmes

L’Organisation internationale de la Francophonie lance son fonds « La Francophonie avec elles », destiné à aider les femmes en situation de vulnérabilité. Elle appelle les organismes non lucratifs à lui soumettre des projets finançables.

Par Kimberly Adams

On en sait désormais davantage sur le fonds « La Francophonie avec elles », dont le principe avait été dévoilé lors de la récente assemblée générale de l’Organisation internationale de la Francophonie. L’OIF lance un appel à projets dont elle assurera le financement.

Le Fonds a pour objectif général le soutien d’actions de terrain. Lesquelles doivent permettre l’accès des femmes et des filles en situation de vulnérabilité de l’espace francophone au développement économique, à l’éducation, à la santé, à la citoyenneté et à la formation, dans une optique de résilience accrue.

« Le risque de voir la précarité des femmes s’aggraver est d’autant plus fort qu’elles sont cantonnées au secteur informel et ont peu ou pas accès aux services de base. Les femmes sont un levier majeur d’atténuation des crises, par leur engagement constant auprès de leurs familles et leur réponse pertinente à leurs besoins essentiels. »

Il vise à financer des actions concrètes menées par des acteurs reconnus dans l’espace francophone, notamment en Afrique et en Caraïbe. Concrètes et diverses, puisque l’OIF évoque pêle-mêle l’accompagnement des femmes œuvrant dans le secteur informel pour parer à leurs besoins essentiels et prioritaires et à ceux de leurs familles, l’aide entrepreneuriale, ou l’aide aux activités « faisant un recours pertinent au numérique ». Sans oublier la formation permettant aux femmes de rejoindre le secteur formel.

D’autre part, le Fonds financera des initiatives visant à informer les femmes et à leur offrir une plateforme d’expression, sur les questions de santé, notamment. Il accompagnera les femmes dans leur éducation et formation professionnelle et dans la scolarisation de leurs enfants, notamment l’éducation des filles, en s’appuyant sur un usage pertinent des technologiques du numérique.

Les subventions seront attribuées aux acteurs sélectionnés, après soumission de leurs projets dans le cadre d’appels à projets conçus et lancés par l’OIF. Toutes les actions de terrain soutenues devront s’appuyer sur les principes développés par l’OIF en matière d’égalité femmes-hommes et associer en conséquence étroitement les femmes en situation de vulnérabilité aux activités proposées.

Des conditions bien précises

Afin d’accroître l’efficacité et l’appropriation des actions et activités soutenues, les bénéficiaires devront participer activement à leur propre développement, être notamment encouragés à être force de propositions, et s’engager à consacrer les ressources additionnelles générées par leur accompagnement et leur formation à la scolarisation de leurs enfants, en particulier leurs filles.

Les projets financés devront être portés par des organismes à but non lucratif reconnus et respectant diverses conditions précises. Avoir son siège dans un pays membre de l’OIF, être enregistré depuis au moins deux ans dans son pays, avoir ses rapports d’activité récents à jour, disposer d’une équipe et d’une gouvernance, etc.

Bien entendu, les organisations candidates devront faire la preuve de leur capacité à gérer un budget correspondant à leur projet. 

En plus des éléments suscités, les activités du projet doivent être génératrices de revenus et être accompagnées de formations de courte durée. Elles doivent concourir à la réalisation d’au moins un objectif de développement durable des Nations unies Aucune subvention ne sera accordée à un projet déjà en cours.

Résultats en octobre

Dans un souci d’inclusion et conformément au principe « Ne laisser personne de côté », adopté par les Nations unies dans l’agenda 2030, une attention particulière sera accordée aux projets portant sur les femmes les plus vulnérables, en particulier celles porteuses de handicaps, ou à la tête de familles monoparentales.

Désormais lancé, l’appel à projet sera clos le 28 août 2020. Les résultats seront connus courant octobre. Les projets seront soutenus pour une allocation financière portant sur un montant allant de 15 000 à 80 000 euros (9,8 à 52,5 millions de F.CFA). Le financement apporté par l’OIF ne pourra pas représenter plus de 80 % du montant global du projet proposé.

Les femmes sont un levier majeur d’atténuation des crises, par leur engagement constant auprès de leurs familles et leur réponse pertinente à leurs besoins essentiels, explique la plaquette de présentation de l’appel à projets.

La solidarité et l’amélioration de la condition des femmes, en particulier leur accès à l’autonomie économique, étant au cœur de ses objectifs, l’OIF « souhaite mobiliser au plus vite ses forces, tant humaines que financières, au service d’actions concrètes de soutien de ces femmes en situation de vulnérabilité ».

En savoir plus sur : www.francophonie.org

Rate this article

Author Thumbnail
Written by Par Kimberly Adams

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This