Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

OIF : Formez-vous au numérique

L’Organisation internationale de la Francophonie déploie son projet « D-Clic, formez-vous au numérique », dans neuf pays africains et à Haïti. Elle a sélectionné des partenaires locaux qui assureront les formations aux jeunes désireux d’acquérir des compétences utiles à l’emploi.

Par Véronique Clara-véronne

L’OIF lance la phase pilote de son projet d’aide à la formation au numérique. Baptisée « D-CLIC, formez-vous au numérique », l’initiative entend contribuer aux efforts de ses pays membres en faveur de l’emploi des jeunes et des femmes. Dix pays sont concernés : Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Haïti, Madagascar, Mali, Niger, RD Congo, Togo, Tunisie.

D’après les objectifs de la Francophonie, 1300 jeunes seront bientôt formés et accompagnés dans leur insertion professionnelle. La phase pilote sera menée en liaison avec plusieurs des acteurs publics africains.

« Nous venons d’adopter une nouvelle stratégie numérique pour les cinq ans à venir et, immédiatement, nous transformons les intentions en actes à travers cette initiative qui place les jeunes talents au cœur de notre projet », justifie la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

L’objectif est de renforcer les compétences numériques individuelles et professionnelles des jeunes et des femmes de l’espace francophone pour améliorer leurs qualifications et l’accès à l’emploi. Ses promoteurs proposeront une vingtaine de cursus de formation professionnelle.

Ils déboucheront sur la délivrance de certificats dans les métiers de la communication, de la mercatique, de l’interface utilisateur, de la création numérique, de la conception et du développement de solutions numériques. 

Selon l’OIF, la transformation numérique des sociétés, accélérée par la pandémie de Covid-19, offre de nouvelles opportunités qui méritent d’être exploitées pour relever le défi de l’emploi des jeunes dans tous les secteurs économiques.

Or, a-t-elle constaté, l’existence d’une offre de formation professionnelle de qualité adaptée à cette évolution fait encore défaut, tout comme une connaissance fine des formations les plus pertinentes par rapport aux besoins des entreprises et possibilités d’entrepreneuriat.

Un répertoire des métiers

C’est pourquoi l’OIF et ses partenaires ont mené une étude visant à identifier les besoins et les possibilités. Il en ressort, notamment, un répertoire et une classification des 193 métiers du numérique. L’étude identifie les métiers porteurs et dresse une cartographie des initiatives de formations existantes dans l’espace francophone.

D’après les objectifs de l’organisation, 1 300 jeunes francophones seront bientôt formés et accompagnés dans leur insertion professionnelle. La phase pilote sera menée en liaison avec plusieurs des acteurs publics de chaque pays.

Dans un premier temps, seront dispensées des formations de quatre à neuf mois, autour des métiers de la communication, du marketing, de l’interface utilisateur et de la création numérique, notamment la conception et le développement. 

Ces formations sont dispensées en français par la douzaine de partenaires qualifiés à la suite de formations dédiées. Citons Banj en Haïti, CIPMEN au Niger, Femmes & TIC en Côte d’Ivoire, Kabakoo academies au Mali, Kobo Hub en RD Congo, le gouvernent de Djibouti, Net Info et Wecode Land en Tunisie, Sayna à Madagascar, le consortium Simplon-Ogooué Labs-Energy Generation au Gabon et au Togo.

L’initiative se double d’une série d’initiations aux plus jeunes (7-16 ans) à l’univers du numérique, au sein notamment du Centre de lecture et d’animation culturelle de l’OIF.

Du côté institutionnel, la Francophonie accompagne les gouvernements dans la transformation numérique, notamment dans le renforcement des cadres réglementaires, à travers entre autres la formation des agents publics aux enjeux de la gouvernance du numérique.

Depuis le 17 janvier, déjà, 24 fonctionnaires et diplomates suivent une première formation en ligne de dix semaines sur la gouvernance de l’Internet, dispensée par la DiploFoundation,

En Tunisie, par exemple, se dérouleront deux formations. La première porte sur le développement de jeux vidéo multiplateforme, tandis que la seconde aborde la production d’application de réalité augmentée et de réalité virtuelle.

Elles se dérouleront à Nabeul et Tunis, pour douze semaines. À Lomé (Togo) une formation se déroulera durant six mois. Elle aura pour thématique le développement d’applications web et mobile.

Pour répondre aux appels à candidature et voir les formations en cours, cliquez ici.      

@NAF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts