Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Mohamed Guessous, chirurgien

Mohamed Guessous,  chirurgien esthétique, fondateur et directeur de la clinique Guess à Casablanca

« J’ai créé Guess Clinic, spécialisée en chirurgie esthétique, il y a cinq ans, en plein boom de ce que l’on appelle « le tourisme médical ». D’ailleurs, je n’adhère pas à ce concept.

Pour le pays, certes, ce sont des touristes d’un genre nouveau, mais pour nous, médecins, ce sont des patientes et patients qui ont fait le choix délibéré de venir nous voir pour des raisons plus nobles : pour notre compétence, notre notoriété, la qualité de nos soins, notre service haut de gamme, et pour profi ter de notre beau pays aussi. Ce sont donc des patients qui choisissent leur médecin même s’il se trouve à des milliers de kilomètres ; grâce au phénomène de la mondialisation, les distances n’existent plus. Casablanca se trouve à quelques heures de n’importe quelle capitale européenne ou africaine.

À Guess Clinic, la moitié de la patientèle est marocaine, l’autre moitié vient de l’étranger, notamment d’Afrique. Depuis trois ou quatre ans, nous observons un changement du profi l de nos patients. Un peu plus de la moitié des patients étrangers viennent de pays africains subsahariens, notamment du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Gabon, de Guinée, de Mauritanie, mais beaucoup viennent aussi d’Algérie et de Libye.

Dans ma clinique, nous proposons des soins de pointe, en matière de chirurgie esthétique haut de gamme, de soins de laser super-modernes, la greffe de cheveux par la méthode DHI, qui est une méthode révolutionnaire, des soins d’esthétique dentaire dernier cri. Les patientes africaines demandent toutes ces techniques et elles arrivent bien renseignées sur nos méthodes grâce aux réseaux sociaux. Justement, le premier contact avec la clinique se fait à l’avance par internet, un dossier médical est constitué, il comprend des photos précises et un bilan pré-opératoire.

À leur arrivée, les patients sont totalement pris en charge grâce une logistique bien huilée : une équipe s’occupe de l’arrivée à l’aéroport, du séjour, des visites de la ville, des loisirs. Il nous est même arrivé d’accompagner une patiente à la messe dominicale, à la cathédrale de Casablanca ! Actuellement, dans la ville, pas une clinique où l’on ne trouve quotidiennement des patients africains, toutes spécialités confondues. Ces patients sont satisfaits de la qualité des soins. Contrairement à ce qui se passe en Europe, ils sont pris en charge sans délai. La plupart des capitales africaines sont desservies par la Royal air Maroc et les formalités de visa sont très simples.

J’ai participé à une tournée africaine dans cinq pays africains, dans le cadre d’une délégation conduite par Maroc Export, pour faire connaître la chirurgie esthétique au Maroc, ainsi que ma clinique. Cette année, nous avons pris acte de la volonté gouvernementale de développer le concept «tourisme médical».

Pour ce faire, il faut absolument réglementer cette activité au préalable, alléger les impôts des cliniques, et promouvoir notre savoir-faire auprès des pays africains. Le coût des interventions est très abordable comparé à la même intervention en Europe avec un résultat et une qualité des soins identique, voire meilleure».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This