x
Close
Société

Les étoiles du sport

Les étoiles du sport
  • Publiéjanvier 20, 2024

Poursuite de notre sélection des 100 personnalités africaines les plus influentes, avec les sportifs les plus performants et les plus charismatiques du moment.

 

 

Yassine Bounou

L’extraordinaire gardien de but

 

Le gardien de but Yassine « Bono » Bounou, qui a attiré l’attention des amateurs de football en tant que pilier de la quatrième place surprise du Maroc à la Coupe du monde 2022 – où il a contribué à vaincre l’Espagne, arrêtant deux tirs au but lors de la séance de tirs au but, et n’encaissant aucun but en trois matches sur six – a poursuivi sa belle forme en 2023.

Il a joué et remporté sa deuxième finale de l’Europa League pour le FC Séville, qui a battu la Roma de José Mourinho aux tirs au but (4-1).

Bono, qui a arrêté un penalty avec ses jambes et en a vu un autre s’écraser sur son poteau, a été nommé joueur du match et, pour la deuxième fois, a été choisi pour faire partie de l’équipe de la saison de l’UEFA Europa League.

En août, il a quitté le club andalou pour rejoindre les rangs de la Pro League saoudienne, signant pour Al-Hilal, où il côtoie désormais des joueurs comme Neymar, Alexsandar Mitrovic et Kalidou Koulibaly.

Il a déjà remporté deux fois le titre de gardien du mois et a réalisé de grandes prouesses, ce qui a sans doute contribué à placer son équipe en tête du championnat à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Il a terminé 13e au classement général du Ballon d’Or et, bien qu’il soit le meilleur gardien de la liste, il a été devancé à la troisième place, derrière Emiliano Ederson de Manchester City et Emiliano Martinez d’Aston Villa, pour le Trophée Yashin, qui récompense le meilleur gardien de but, ce qui met en évidence les problèmes liés au système de vote.

*****

Francis Ngannou

Le nouveau venu à la boxe

 

Le 28 octobre 2023, lorsque Francis Ngannou est monté sur le ring en Arabie Saoudite pour affronter Tyson Fury, le champion WBC invaincu des poids lourds, la presse mondiale lui donnait peu d’espoir d’entendre la dernière cloche, et encore moins d’en faire un combat.

Dix rounds plus tard, le monde a changé d’avis. Si vous ne le saviez pas, vous n’auriez jamais deviné que le dernier combat de Ngannou avait eu lieu 644 jours auparavant dans un autre sport : les arts martiaux mixtes (MMA) – et qu’il s’agissait de ses débuts professionnels en tant que boxeur.

Le Camerounais a été entraîné par l’ancien roi de la boxe poids lourds Mike Tyson et cela s’est vu. Il a bien commencé, lançant des doubles jabs rappelant ceux de Tyson à son apogée, et dans le troisième round, il a annoncé son arrivée en tant que boxeur sérieux en envoyant Fury au tapis avec une gauche surpuissante. Les sceptiques cherchaient maintenant des moyens de réinterpréter leurs critiques antérieures.

Ils auraient dû se méfier d’un homme qui a travaillé dans une carrière de sable camerounaise à l’âge de dix ans, qui a passé du temps dans une prison espagnole et qui a vécu dans les rues de Paris avant de se faire connaître.

Au terme des dix rounds, Fury a obtenu une décision partagée, mais le fait que l’un des juges ait estimé que Ngannou en avait fait assez pour gagner devrait constituer un avertissement pour le reste de la division. Le mot de la fin revient au débutant en boxe, âgé de 37 ans : « Ce soir, j’ai tâté le terrain et je connais maintenant la température de l’eau, et je me prépare à venir ici et à prendre la relève. » La boxe est prévenue.

*****

Kelvin Kiptum

Un favori pour l’or olympique

 

En 2022, Kelvin Kiptum a fait des débuts étonnants sur le marathon de Valence. Deux jours avant son 23e anniversaire, il a remporté la course confortablement en établissant un record du parcours en 2.01.53, ce qui en fait seulement le quatrième marathon éligible à être terminé en moins de 2 heures et 2 minutes.

Où Kiptum pouvait-il donc aller en 2023 ? Eh bien, à Londres puis à Chicago, deux des six courses qui constituent les World Marathon Majors.

Il a d’abord affronté le peloton de près de 50 000 personnes et la pluie de Londres en avril, où il s’est à nouveau imposé en 2:01:25, avec près de 3 minutes d’avance sur son dauphin, Geoffrey Kamworor, originaire de la même région du Kenya. Kiptum a parcouru la seconde moitié de la course en un temps stupéfiant de 59,45.

Six mois plus tard, Kelvin Kiptum a participé à son troisième marathon et l’a remporté, cette fois à Chicago, la ville des vents de l’Amérique. Il écrase le record du monde de son compatriote Eliud Kipchoge de 34 secondes, franchissant la ligne d’arrivée en 2:00:35, parcourant à nouveau la seconde moitié de la course en moins d’une heure après avoir effectué sa poussée caractéristique aux alentours de la marque des 30 km.

Au cours de ses trois premiers marathons, Kiptum a réalisé trois des six temps les plus rapides de l’histoire. Il doit maintenant être l’un des favoris pour l’or olympique à Paris en 2024, s’il est sélectionné pour y participer par son pays.

*****

Patrice Motsepe

Bientôt président de la FIFA ?

 

Le milliardaire Patrice Motsepe, fondateur et président exécutif d’African Rainbow Minerals (ARM), est l’une des personnalités africaines les plus influentes dans le monde des affaires et de la politique – et maintenant dans le sport continental.

Il a été élu sans opposition, en 2021, au poste prestigieux de président de la Confédération africaine de football (CAF) après une campagne assez tumultueuse face à Jacques Anouma (Côte d’Ivoire), Augustin Senghor (Sénégal) et Ahmed Yahya, président de la Fédération mauritanienne de football.

Motsepe était l’outsider du groupe, du moins jusqu’à ce qu’un accord conclu par le président de la FIFA, Gianni Infantino, permette aux autres candidats de retirer leur candidature et à Motsepe de passer sans opposition.

Cette situation a donné lieu à des accusations de tentatives de « recolonisation » de la part des suprêmes du football européen, dictant le choix des dirigeants africains.

Depuis deux ans qu’il est en poste, Patrice Motsepe a toutefois montré clairement qu’il était une personne à part entière en s’efforçant d’améliorer l’image du football africain dans le monde et d’obtenir de meilleurs droits de retransmission à la télévision et ailleurs.

Grâce à son souci du détail et à ses compétences en matière de gestion et de conclusion d’accords, qui ont fait de lui un entrepreneur prospère, il se fait lentement mais sûrement une place en tant qu’administrateur de football peut-être le plus efficace du monde de la FIFA – et nombreux sont ceux qui pensent qu’il pourrait représenter le plus grand défi pour le poste d’Infantino dans un avenir proche.

La carrière de Patrice Motsepe témoigne de l’impact que peuvent avoir les entrepreneurs, que ce soit dans le monde des affaires ou dans d’autres domaines, comme le sport professionnel. Si l’on ajoute à cela son dévouement à la philanthropie – il est membre de la Giving Pledge, lancée par Warren Buffet et Bill et Melinda Gates.

« Si nous continuons à faire ce qu’il faut en Afrique, nous pouvons créer ici un marché mondial très intéressant et compétitif », affirme-t-il.

*****

Victor Osmihen

Naples trouve une nouvelle idole

 

Les habitants de Naples ont deux passions : le football et la religion. C’est pourquoi Victor Osmihen a été le catalyseur du titre de Serie A de Naples en 2023, le premier depuis les triomphes de Diego Maradona en 1987 et 1990, ce qui signifie qu’il sera à jamais adulé dans la ville qui est la patrie de la pizza.

C’est au cours de sa troisième saison (2022/2023) avec Naples que le Nigérian a montré aux supporters italiens et au reste du monde ce dont il était capable. Il termine la saison avec 26 buts en Serie A en 32 sorties en championnat, ce qui lui permet de remporter le titre de meilleur buteur du championnat italien. Il en ajoute cinq autres en Ligue des champions, ce qui lui permet d’afficher des statistiques impressionnantes pour la saison : 31 buts en 39 matches.

En 2023, il est également élu Joueur de l’année de la Serie A, premier Africain à recevoir ce titre. Une fois de plus, il côtoie l’élite du football sud-américain : les anciens lauréats sont les Brésiliens Ronaldo et Kaká.

Il a également brisé le duopole de Sadio Mané et Mo Salah en remportant le titre de footballeur africain de l’année, devenant ainsi le premier joueur depuis Riyad Mahrez (2016) à empêcher l’un des deux de remporter le prix. Il a été le meilleur Africain au Ballon d’Or, se classant huitième.

Victor Osmihen a également été le meilleur buteur des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, avec dix buts. Il sera impatient d’essayer de remporter un titre avec son pays en Côte d’Ivoire au début de l’année 2024.

*****

Faith Kipyegon

Une fois de plus, elle a tout gagné

 

L’année 2023 a été une année exceptionnelle pour la coureuse kenyane. En juin et juillet, elle a établi des records du monde au 1 500 m, au 5 000 m et, enfin, au mile. Sa tournée des records s’est déroulée dans certains des meilleurs endroits d’Europe, à commencer par Florence, en Italie, où elle a ravi le record du 1500 m à l’Éthiopienne Genzebe Dibaba par 96 centièmes de seconde, avec un temps de 3 minutes 49,11 secondes.

Exactement une semaine plus tard, elle a ajouté le meilleur temps du 5000m à son palmarès déjà impressionnant, terminant dans un temps de 14.05.20 pour prendre le record à une autre Ethiopienne, Letesenbet Gidey, au Stade Charléty à Paris. (Ce temps a été battu en septembre par Gudaf Tsegay, ce qui a permis à l’Éthiopie de retrouver une certaine fierté nationale).

Le triplé de records du monde de Kipyegon a été complété à Monaco lorsqu’elle a enregistré un temps de 4.07.64 pour le mile, démolissant le précédent record du monde de Sifan Hassan de près de cinq secondes. Le temps d’Hassan avait d’ailleurs été réalisé sur la même piste quatre ans plus tôt.

En août, à Budapest, Faith Kipyegon a remporté le titre mondial du 5000 m, qui s’ajoute aux trois médailles d’or qu’elle a remportées sur 1500 m lors des précédents championnats du monde. Elle s’est désormais classée première ou deuxième d’une épreuve lors des six derniers championnats du monde, depuis 2015.

Sans surprise, elle a été nommée athlète féminine mondiale de l’année 2023 et, en décembre, le président du Kenya lui a décerné le prix Elder of the Order of the Golden Heart.

*****

Biniam Girmay

Ouvrir les portes aux cyclistes africains

 

Biniam Girmay est un cycliste professionnel érythréen qui court actuellement pour Intermarché-Circus-Wanty – labellisé par l’Union cycliste internationale (UCI) comme une équipe cycliste professionnelle de la plus haute catégorie. Cette équipe est sponsorisée par la chaîne de supermarchés française Intermarché, la société d’ingénierie belge Wanty et le fournisseur belge de matériaux de construction Groupe Gobert Matériaux.

Biniam a remporté une médaille d’argent lors des Championnats du monde de cyclisme sur route UCI des moins de 23 ans en 2021, devenant ainsi le premier Erythréen et le premier Africain noir à monter sur le podium dans l’histoire des Championnats du monde de cyclisme sur route UCI. Cet exploit a ouvert la voie aux cyclistes africains pour qu’ils puissent concourir et réussir aux plus hauts niveaux du sport.

Lors du Giro d’Italia 2022, il est devenu le premier cycliste noir africain à remporter une étape, après avoir gagné la 10e étape dans un sprint du peloton.

Biniam a commencé la saison 2023 en Espagne et a remporté sa première victoire de l’année lors de la première étape de la Volta a la Comunitat Valenciana.

Il a remporté la deuxième étape du Tour de Suisse 2023 et a participé à son premier Tour de France en 2023 en tant que leader de l’équipe Intermarché-Circus-Wanty, se classant troisième dans une arrivée au sprint lors de la 7e étape.

La carrière de Biniam Girmay symbolise l’influence croissante des cyclistes africains dans les compétitions internationales. Son dévouement au sport et ses victoires décisives sont une source d’inspiration pour les cyclistes en herbe en Érythrée et sur tout le continent.

En tant qu’athlète, son histoire est celle du talent, de la persévérance et du franchissement des barrières. Son succès contribue non seulement à la diversité mondiale du cyclisme professionnel, mais représente également le potentiel d’émergence de talents provenant de régions qui ne sont pas traditionnellement associées à ce sport.

Sa carrière montre que le sport a le pouvoir de créer des opportunités, de briser les stéréotypes et d’encourager un sentiment de fierté et d’accomplissement à l’échelle mondiale.

*****

Les Springboks

Les rois incontestés du rugby

 

Les héros du rugby sud-africain ont conservé leur couronne de champions du monde après avoir battu les All Blacks de Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde de rugby 2023 à Paris, en France.

En quart de finale, ils ont contribué à l’un des plus grands matchs de rugby jamais joués, en battant la France, pays hôte, 29 à 28.

En demi-finale, ils ont affronté l’équipe qu’ils avaient battue en finale quatre ans plus tôt, l’Angleterre. Pendant 77 minutes, sous la pluie, tout ce que vous pensiez savoir sur le rugby a été bouleversé par la supériorité physique des Sud-Africains, qui se sont montrés plus combatifs, plus tactiques et plus intelligents, mais une pénalité de Pollard à la 78e minute a permis aux Springboks d’obtenir un résultat historique en s’imposant 16 à 15.

En finale, les Springboks et les All Blacks, avec trois titres de champion du monde chacun, s’affrontent pour déterminer la suprématie incontestée.

Pour la première fois dans une finale, un joueur a reçu un carton rouge – et pas n’importe quel joueur, mais le capitaine des All Blacks, Sam Cane, qui a quitté le terrain à la 27e minute.

En revanche, le capitaine sud-africain Siya Kolisi a été l’un des trois joueurs sanctionnés par un carton jaune, mais il n’a manqué que 10 minutes de jeu.

Cette équipe sud-africaine a vraiment démontré que le rugby est le sport d’équipe par excellence, mais une mention spéciale doit être attribuée à Pieter-Steph du Toit, qui a réalisé un nombre incroyable de 28 plaquages lors de la finale, permettant à son équipe de remporter le trophée 12-11.

@NA

Écrit par
NewAfrican

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *