Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Des ressources partagées pour l’égalité femmes hommes

La plateforme Reliefh, proposée par l’Organisation internationale de la Francophonie, partagera divers outils pédagogiques en vue de promouvoir l’égalité des genres dès l’école. Une valeur universelle qui reste à conquérir, malgré les progrès réalisés.

Par Laurent Soucaille

L’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) se dote d’un nouvel outil. Il s’agit d’un portail dédié aux Ressources éducatives libres pour l’égalité femmes hommes. Reliefh, donc, est destiné aux enseignantes et enseignants, ainsi qu’aux personnels d’encadrement désirant intégrer la problématique de l’égalité des genres dans leurs pratiques quotidiennes d’enseignement. Et plus généralement, à toutes les institutions et personnes intéressées par ces questions.

« L’égalité entre les filles et les garçons est une valeur universelle de la Francophonie, sur laquelle, malgré les cultures diverses de nos pays, nous ne pouvons pas transiger », martèle la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

Cette nouvelle plateforme permet la recherche, l’échange, ainsi que le partage des ressources et des bonnes pratiques entre les pays de la Francophonie. Actuellement, 7 millions d’enseignants, du primaire, collège, et lycée exercent en Afrique subsaharienne, sans disposer de supports leur permettant d’intégrer le concept de l’égalité femme homme dans leurs enseignements.

Depuis Dakar, au Sénégal « un pays qui a misé, très tôt et à juste titre, sur l’éducation », la secrétaire générale de l’OIF a présenté cette initiative. « Nous devons rappeler l’importance d’une éducation pleinement inclusive, une condition de la paix et du développement de nos pays », a martelé Louise Mushikiwabo.

L’égalité entre les filles et les garçons est un principe à appliquer dès le plus jeune âge, à l’école comme à la maison. « Elle est une valeur universelle de la Francophonie, sur laquelle, malgré les cultures diverses de nos pays, nous ne pouvons pas transiger. »

Les sociétés qui vont vers l’égalité des genres sont plus performantes, dans tous les domaines, y compris économiques, a-t-elle fait observer. Regrettant : « En matière d’éducation, circulent encore, dans nos pays, des manuels scolaires ou des ressources éducatives empreints de stéréotypes qui légitiment des inégalités que les enfants vont intérioriser et que l’on retrouvera dans leur vie d’adultes. »

Une prise de conscience

L’idée de ce portail est née à l’issue de la Conférence internationale sur l’éducation des filles et la formation des femmes dans l’espace francophone organisée par l’OIF et les autorités tchadiennes à N’Djamena, en juin 2019.

Le portail sera bientôt disponible en ligne et sur application mobile. Ergonomique et intuitif, Reliefh propose aux utilisateurs une recherche par mots-clefs des ressources disponibles, ainsi qu’une consultation de ressources pédagogiques et de bonnes pratiques. Le portail permet de constituer une liste de ressources favorites, de consulter les outils, puis de les partager avec d’autres utilisateurs. Il en est de même pour les différentes ressources.

Le rendez-vous de N’Djamena, en 2019, avait permis de dresser plusieurs constats et d’émettre certaines recommandations afin de favoriser l’éducation des jeunes filles. Parmi les constats : le manque de ressources pédagogiques non genrées en français, et l’importance de l’intégration de l’égalité femmes hommes dans les systèmes éducatifs. 

Dès lors, la Francophonie s’est mise en ordre de bataille pour contribuer à répondre à ces défis. L’OIF s’est rapprochée de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), qui a développé une grande expertise dans ce domaine. Elle a déjà constitué des ateliers numériques, une bibliothèque en ligne, un réseau de campus, etc.

Un travail transversal a été mené pendant plus d’un an par les équipes de l’OIF au siège et au sein de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation, basé à Dakar. 

Tendre la main à tous les acteurs 

Ce portail met disposition des enseignants et des personnels de supervision pédagogique des fiches pédagogiques variées et contextualisées, des bonnes pratiques déjà éprouvées dans différents contextes et des formations en ligne. Il contribuera à une mutualisation ainsi qu’à une valorisation des ressources éducatives libres dans l’espace francophone.

À ce jour, le portail est encore en construction mais réunit déjà une centaine de ressources ; elles devraient être un millier d’ici quelques mois. Les réseaux sociaux d’enseignants entretenus à travers cette plateforme et dans le cadre des programmes déjà engagés permettront au portail d’être régulièrement alimenté.

Mona Laroussi, directrice de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation, a suivi ce projet depuis l’origine. À son sens, il s’agit de « tendre la main à tous les acteurs pour que Reliefh devienne le portail de la Francophonie dans l’égalité femmes hommes. Son objectif est de faire bouger les lignes pour que les filles aillent et restent à l’école, au même titre que les garçons. »

L’année 2021 sera consacrée à la mise en place de formations pratiques, notamment en ligne : comment créer une ressource pédagogique ? Comment supprimer le genre d’une ressource pédagogique ? Des vidéos de sensibilisation ont été réalisées. Un jeu éducatif, bientôt disponible sur iPhone et Android, a été développé, avec l’appui du ministère de l’Éducation du Sénégal.

LS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts