Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Fin de l’épidémie Ébola en RD Congo

En finir avec la corruption

« La fin de cette épidémie rappelle que les gouvernements et les partenaires doivent continuer à concentrer leur attention sur d’autres urgences, alors même que la lutte contre la Covid-19 persiste », souligne l’OMS.

Qui appelle à investir davantage dans le renforcement des principales capacités des pays dans la mise en œuvre du Règlement sanitaire international. « L’amélioration de la préparation conduira à une meilleure réponse aux menaces découlant des maladies à tendance épidémique et se traduira par un impact social et économique moindre. »

Sans surprise, lors de cette nouvelle épidémie, la RD Congo et ses bailleurs de fonds ont tenté de lutter contre les pratiques de corruption qui avaient entravé la lutte contre la grande crise Ebola à l’Est.

« Je voulais éviter cela dans la province de l’Equateur », a détaillé le ministre Etini Longondo, en dénonçant ceux qui ont profité d’Ebola dans le passé « pour se faire de l’argent », relate l’AFP. Malheureusement, de vieilles pratiques ont la vie longue : « Certains responsables de secteur santé ont gonflé la liste des prestataires. Cela nous a pris du temps pour régler ces problèmes », a déploré le ministre. Qui a confirmé que tous les acteurs sur le terrain, n’ont pas été payés à temps.

Et la réponse à l’épidémie a été de ce fait plus longue que prévu : « Au début je pensais que nous allions en finir en deux ou trois mois, mais cela a pris cinq à six mois », a indiqué le ministre.

« Nous avons constaté que le peuple congolais en a assez des pratiques de corruption », avaient écrit les ambassadeurs des Etats-Unis, du Canada et de la Grande-Bretagne, de retour mi-septembre d’une mission sur le terrain.

KA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts