Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Faire cause commune pour vaincre la pandémie

Littéralement un tiers de l’économie a été presque anéanti par la Covid-19 en raison de l’impact de la pandémie sur le tourisme et les services liés au transport.

Sans une solution intégrée au problème des voyages qui rétablisse la confiance dans les voyages, le chemin vers une reprise économique complète serait terriblement lent.

Le plus remarquable dans l’intervention de Trusted Travel est la manière dont elle a émergé d’une campagne « de toute la société », lancée par l’Union africaine, le 20 août 2020.

Cette campagne, intitulée « Sauver des vies, préserver l’économie et les moyens de subsistance », et complémentaire avec notre initiative PACT, visait à tester près de 10 millions d’Africains.

Il était devenu évident, en juin de cette année, qu’en mettant exclusivement l’accent sur l’endiguement des maladies, on trahirait tout le mandat du CDC Afrique en tant qu’organisation de santé publique. L’un des fondements essentiels du leadership en matière de santé à notre époque est de tenir compte des déterminants sociaux de la santé.

Parfois la lutte contre les maladies devient elle-même un obstacle au bien-être global de la société comme cela a été le cas avec le dépistage lors des voyages transfrontaliers.

En effet, certaines personnes dépensent plus de 600 dollars pour des tests multiples et redondants en un seul voyage aller-retour. Dès lors, il est essentiel de donner la priorité aux innovations qui favorisent la coopération régionale en matière de santé publique.

C’est précisément pour cette raison qu’entre août et octobre, le CDC Afrique a consacré une énergie et des efforts considérables à la tâche diplomatiquement complexe de mobiliser la volonté politique en Afrique pour harmoniser les restrictions de santé publique en matière de voyage. Et pourtant, trois mois, c’est en fait un délai incroyablement court pour mettre en place une chose de cette envergure géopolitique.

Pour une Afrique audacieuse et réactive

La production de certificats Covid-19 numériques et la mise au point des solutions techniques pour les certificats d’immunité sont de loin la partie la plus facile de l’entreprise.

Le processus politique visant à obtenir l’adhésion des États membres et à convaincre les grands acteurs privés, comme les compagnies aériennes multinationales, d’adopter des processus commerciaux communs est bien plus difficile. Et pourtant, c’est le minimum qu’il faut pour déployer une solution multilatérale crédible et innovante.

Il n’est donc pas du tout surprenant, quand on considère l’orientation générale des choses depuis le début de cette pandémie, que l’Afrique a été à la fois assez audacieuse et rapide pour lancer une action de cette ampleur afin d’équilibrer le double objectif de la relance et de l’endiguement de la maladie.

Un tel exploit exige des combinaisons très optimales de solidarité, de leadership, d’innovation et de pensée commune ; laquelle engendre la confiance nécessaire pour que la mutualité fonctionne.

Aucune de ces valeurs n’a fait défaut sur le continent en ce qui concerne la Covid-19, même si le monde n’y a pas prêté attention.

La seule question qui reste est la suivante : que va faire l’Afrique, à long terme, pour soutenir ce remarquable élan de réflexion de premier plan au niveau mondial en s’attaquant à ses multiples défis en matière de santé ?

PF

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts