x
Close
Société

« Ëtu Jamm » : Une Conférence pour l’Histoire

« Ëtu Jamm » : Une Conférence pour l’Histoire
  • Publishedjanvier 15, 2022

La plateforme sénégalaise de veille des femmes pour la paix et la sécurité a organisé une conférence de presse lundi 17 janvier 2022 à 16h00 GMT.

Par Kimberly Adams

Cette conférence de presse pour l’Histoire a consacré, en réalité, le lancement des activités la Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité. Une date avec l’Histoire notamment dans cette période d’élections locales avec ses enjeux sécuritaires au Sénégal.

« Ëtu Jamm » a organisé donc lundi à 16h00 GMT cette conférence dans ses locaux, histoire d’être témoin de l’histoire des élections locales de ce mois de janvier 2022.

Marque d’importance de l’évènement, l’envoyée spéciale de l’Union africaine (UA), Bineta Diop, a assisté en personne à cette conférence qui a vu également la participation des femmes leaders, des jeunes et des partenaires de la Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité.

Au fil du temps, cette organisation aussi appelée « Ëtu Jamm » (en langue locale wolof) s’impose comme un « espace de paix ».

Mouvement très respecté dans sa sphère de compétence, il est composé d’une cinquantaine d’organisations féminines de la société civile sénégalaise et panafricaine, et est coordonnée par l’ONG Femmes Africa solidarité (FAS).

« Ëtu Jamm » jouit d’un leadership et d’une crédibilité reconnus, à travers les organisations qui la composent. Celles-ci travaillent généralement sur les droits de la femme ; le plaidoyer femmes, paix et sécurité ; sur les questions électorales ; la démocratie et la bonne gouvernance.

Elle joue également le rôle avant-gardiste dans la médiation préventive, la mobilisation et le monitoring, comme articulé dans sa stratégie des 3 M.

« Ëtu Jamm » s’est bâtie en s’adossant sur l’initiative de dialogue pour un processus électoral libre, équitable, transparent et non-violent. C’est d’ailleurs pour cela, qu’elle s’est positionnée comme un mécanisme d’alerte précoce et de réponse rapide face à d’éventuels troubles ou autres formes de violences, durant les processus électoraux.

Les membres de la plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité restent mobilisés pour une action inclusive, participative et solidaire afin de contribuer au bon déroulement des élections locales de janvier 2022. Cette association est à l’image d’un marqueur social d’autant que ses membres et partenaires sont regroupés autour d’associations leaders

qui œuvrent chacune dans des domaines précis : Les associations de défenses des droits humains qui contribuent à la promotion et la protection des droits des femmes ; les associations des femmes juristes qui apportent un soutien dans le suivi des lois et dispositions légales ; les organisations de lutte contre les violences qui assurent le monitoring des violences ; et les jeunes qui sont très dynamiques dans l’observation électorale, le monitoring et la collecte des données, etc.

« Ëtu Jamm » a organisé donc lundi cette conférence dans ses locaux situés à l’Immeuble R+6 Y1d, Cité Keur Gorgui (en face du Fonds pour l’Habitat Social), histoire d’être témoin de l’histoire des élections locales de ce mois de janvier 2022.

@KA

ENCADRE

Des paroles aux actes

Toutes les associations contribuent grandement aux succès des activités de « Ëtu Jamm ». Ceci montre que la plateforme de veille pour les élections apaisées, travaille et met en synergie toutes les organisations de la société civile pour contribuer à la prévention des conflits électoraux en amont pendant et après les processus.

ENCADRE

Plus d’informations

Ndeye Sow Sackho de Femmes Africa solidarité « Engendering the Peace Process in Africa ». Immeuble R+6 Y1d, Cité Keur Gorgui Sacré Coeur 3 Pyrotechnique Dakar. E-mail: infodk@fasngo.org,

etujamm@fasngo.org  /// Tel/Whatsap : +221 77 822 95 38

Written By
Par Kimberly Adams

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.