Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Des récits de femmes inspirantes

Facebook célèbre le 8-mars à sa manière, en mettant en ligne un recueil d’histoires de femmes africaines. Elles sont 19 femmes de médias, du divertissement, de la politique, de l’éducation, à se prêter au jeu de l’autoportrait et du témoignage.

Par Laurent Soucaille

LeadHERs : Leçons de vie des femmes africaines, est disponible gratuitement en format numérique. L’ouvrage propose des leçons de vie pour les générations présentes et futures. Chaque chapitre se penche sur une expérience personnelle et délivre un enseignement sur la manière dont ces femmes ont su surmonter les obstacles. Le livre vise à encourager, inspirer et guider les lecteurs, quels que soient leur âge, origines ou ambitions.

Cette publication en français fait suite au lancement réussi en Afrique du Sud, en 2020, de Inspiring Changemakers : Lessons from Life and Business. Cette édition 2021 prend vie grâce à une série de magnifiques illustrations spécialement réalisées par quatre femmes artistes du continent : Massira Keita de Côte d’Ivoire, Lulu Kitololo du Kenya, Karabo Poppy d’Afrique du Sud et Awele Emili du Nigeria.

« Prenez le temps de vous instruire et devenez un pionnier pour vous-même et pour l’Afrique », s’exclame la célèbre mannequin congolaise Noella Coursaris Musunka, active dans sa fondation en faveur de l’autonomisation et l’éducation des filles en Afrique.

Le livre est téléchargeable gratuitement en ligne et sera également imprimé à plus de 5 000 exemplaires fournis à plusieurs organisations partenaires de Facebook, notamment She Leads Africa, Fate Foundation, DigifyAfrica, Siyafunda, Smart Ecosystems for Women et CcHub. Il sera distribué dans quinze pays, dont le Sénégal et la Côte d’Ivoire, dans les écoles et aux bénéficiaires des formations proposées par les partenaires de Facebook.

« Chez Facebook, nous savons que les femmes africaines sont à la tête de la construction de l’avenir de notre continent. Mères, activistes, entrepreneures ou PDG, elles sont les artisans du changement », explique Nunu Ntshingila, directrice Afrique du groupe. « Ce livre célèbre quelques-unes des femmes africaines exceptionnelles qui sont des pionnières, motivent, inspirent et plaident pour un monde meilleur. Nous sommes enthousiasmés par leurs histoires individuelles, inspirés par les défis qu’elles ont relevés et reconnaissants pour les enseignements qu’elles partagent. »

Une femme peut inspirer le respect

On lira avec intérêt le parcours d’Alice Nkom, avocate et militante des droits de l’homme au Cameroun. Elle a notamment défendu, à partir de 2005, un groupe d’hommes arrêtés dans un bar gay de Yaoundé. « Lorsque je plaide pour une personne qui aurait pu recevoir la peine de mort et qu’elle est acquittée, ce sentiment est inestimable », explique-t-elle. Dans son parcours, elle insiste sur « un aspect important qui consiste à aider d’autres femmes à progresser dans la société ». En allant au tribunal et en plaidant des affaires, « je prouve qu’une femme peut inspirer le respect », explique l’avocate camerounaise.

De son côté, Hindou Oumarou Ibrahim a consacré sa vie à associer les peuples autochtones du Tchad, leurs connaissances et leurs traditions au dialogue mondial autour du changement climatique.

Grâce à son association, elle a développé des projets qui démontrent la valeur des connaissances traditionnelles des populations autochtones, en particulier des femmes et des filles, dans la recherche d’une solution pour l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets.  « Nous dépendons de la pluie pour vivre. Sans les femmes, les hommes doivent partir trouver un autre travail et les femmes se retrouvent seules à prendre en main le quotidien de la communauté », raconte-t-elle.

Certes, « il peut être difficile de grandir en tant que fille dans une culture traditionnelle, ou de se faire entendre en tant que femme. Nous devrions tous être égaux, mais ce n’est pas le cas et il peut être très fatigant de toujours se battre ».

Toutefois, par son action, elle « montre aux autres femmes, en les impliquant dans mon travail, qu’il n’y a rien qu’une femme ne puisse faire ». Et l’activiste de conclure : « Je vois que dans ma communauté les femmes sont incroyables lorsqu’il s’agit de mener des actions ».

Soutien aux entrepreneures

On retrouvera également les portraits d’Elizabeth Akua Ohene, journaliste et politicienne Ghanéenne, de l’athlète kenyane Tecla Chemabwai Baratang Miya, de la célèbre mannequin congolaise Noella Coursaris Musunka. Ou de la médecin nigérienne Djamila Ferdjani, qui précise « ne jamais admettre la défaite » dans les combats qu’elle-même, en particulier celui pour la scolarisation des filles.

Ce mois de mars 2021 marque le troisième anniversaire du programme #SheMeansBusiness de Facebook en Afrique subsaharienne. Cette initiative est conçue pour former les femmes entrepreneures du continent à créer, développer et démarrer leur propre entreprise.

Facebook lance un nouveau volet de formation sur la résilience des entreprises par l’éducation financière au Nigeria, en Afrique du Sud et au Sénégal. Des modules supplémentaires améliorent les compétences des femmes chefs d’entreprise en matière de gestion financière, tout en abordant les défis auxquels les entrepreneures sont confrontées, comme l’accès au capital.

Livre consultable et téléchargeable sur : bit.ly/3sWRRyl)

LS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts