Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Covid-19 : « Le moment est venu de se préparer à une deuxième vague »

Une nouvelle fois, le directeur de CDC Africa, John Nkengasong, appelle les Africains à unir leurs efforts et à ne pas crier victoire trop tôt, face à l’épidémie de la Covid-19. Y compris pour les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, relativement épargnés.

Par Kimberly Adams

L’Union africaine met en garde les Africains contre une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus. Ce, alors même que l’Europe subit une hausse inattendue des cas et que certains pays (France, Espagne, Grande-Bretagne, Portugal) procèdent à de nouveaux confinements ou décrètent l’état d’urgence sanitaire pour endiguer l’épidémie.

« Le moment est venu de se préparer à une deuxième vague », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l’Union africaine, lors d’une conférence de presse virtuelle.

« Nous devons regarder ce qui se passe en Europe et observer sa situation avec inquiétude, mais nous pouvons faire quelque chose pour éviter d’être dans la même situation, et le moment pour cela c’est maintenant. »

« Le continent a très bien réussi à infléchir la courbe, mais à l’heure actuelle nous commençons à voir une certaine stagnation », a-t-il poursuivi. En effet, la plupart des pays africains avaient enregistré un pic des contaminations autour de juillet, avant d’entamer une phase de décrue régulière.

En dépit de premières inquiétudes sur la pandémie, les pays membres de l’Union africaine ont à ce stade enregistré 3,9 % de la mortalité mondiale due à la Covid-19, selon le CDC Afrique. En octobre, les cas ont augmenté en moyenne chaque semaine de 6 % pour l’ensemble du continent et neuf pays ont des taux de contamination supérieurs à 10 %.

John Nkengasong a souligné que le tableau de l’épidémie sur le continent était toutefois contrasté, avec de nouveaux cas augmentant en Afrique de l’Est, du Nord et en Afrique australe, et une baisse en Afrique de l’Ouest et du centre.

Le Kenya a ainsi enregistré une hausse hebdomadaire moyenne de 45 % des cas au cours des quatre dernières semaines, tandis que de son côté, la Sierra Leone a compté une baisse hebdomadaire de 21 %. Selon John Nkengasong, tous les pays devaient renforcer les tests et les systèmes de surveillance, et recommander le port du masque.

Ne pas perdre de temps

« Si nous faisons cela ensemble, nous préparons concrètement le continent à une deuxième vague, laquelle va sans doute arriver. Je veux dire par là que nous avons vu ce qui se passe en Europe. Nous voulons être sûrs de protéger les gains que nous avons réalisés au cours des dix derniers mois. »

Selon le responsable, « notre continent se trouve à une période décisive, un moment déterminant pour la lutte contre la pandémie ». L’Afrique a réalisé des gains substantiels, « mais maintenant il est temps de nous préparer activement » pour la seconde vague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This