Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Abdelwahab Meddeb

Érudit, essayiste et romancier, né en 1946 à Tunis dans une famille d’intellectuels, Abdelwahab Meddeb, homme de savoirs, grand spécialiste de l’islam et des religions, nous a quittés.

Cet écrivain a su gagner une large audience par ses livres et sa présence dans les médias. Sur France Culture, il animait l’émission « Cultures d’Islam ». Il enseignait aussi la littérature comparée à l’université de Paris X Nanterre. Ses livres ont connu un grand succès. Car les problématiques abordées entraient en résonance avec l’actualité géopolitique du monde arabo-musulman.

Une bibliographie riche, comportant une trentaine de livres, dont Talismano (Christian Bourgois, 1979), Contre-prêches (Seuil, 2006), Sortir de la malédiction. L’Islam entre civilisation et barbarie (Seuil, 2008), Pari de civilisation (Seuil, 2009), Printemps de Tunis, la métamorphose de l’histoire (Albin Michel, 2011) et une Histoire des relations entre juifs et musulmans, des origines à nos jours (Albin Michel, avec Benjamin Stora, 2013).

S’il n’était pas seul à monter au créneau contre la culture mortifère prônée par Al-Qaida lors des attentats du 11-Septembre, il demeurait en pointe sur ce sujet : « Si, selon Voltaire, l’intolérance fut la maladie du catholicisme, si le nazisme fut la maladie de l’Allemagne, l’intégrisme est la maladie de l’islam », écrivait-il en ouverture à La Maladie de l’islam (Seuil, 2002). Dans ce livre, vite devenu une référence, il invitait le monde musulman à nettoyer les écuries d’Augias « en balayant devant sa porte », et à rompre avec la spirale de la violence. Il ne cessa de démonter le mécanisme de la pensée islamiste radicale, laquelle enferme une certaine jeunesse musulmane en perte de repères et de valeurs.

Cet intellectuel profond était un amoureux de l’islam soufi et de la spiritualité. Cette singularité, donnait l’impression, infondée, d’un certain élitisme. Sa mort prématurée laisse un vide immense car sa contribution à la vie culturelle et politique était inégalée. Cette voix va beaucoup nous manquer en ces temps d’incertitudes où l’on a besoin d’éclaireur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This