Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Santé

L’OMS et l’OMC ensemble pour combattre la Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC) mutualisent leur force pour arriver à bout de la pandémie de la Covid-19.

Par Serges David

Dans une déclaration commune, le directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo, et celui de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus assurent qu’: « Il faut une action mondiale et coordonnée pour relever les défis exceptionnels que la pandémie pose pour la santé des individus ». Ci-dessous l’intégralité de leur déclaration.

Une action d’envergure mondiale, la solidarité et la coopération internationale sont plus importantes que jamais dans la gestion de cette situation sanitaire. L’OMS et l’OMC travaillent ensemble afin de remplir le rôle qui est le leur

« La maladie à coronavirus 2019 a rapidement progressé vers une pandémie d’ampleur mondiale, avec de profondes répercussions sans précédent sur la santé et le bien-être social et économique des communautés à travers le monde.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) sont résolues à apporter une réponse efficace à cette situation, en collaborant avec d’autres organisations internationales et avec leurs membres respectifs. Il faut une action mondiale et coordonnée pour relever les défis exceptionnels que la pandémie pose pour la santé des individus ainsi que pour leurs moyens de subsistance. 

Protéger des vies constitue notre priorité absolue et les efforts en ce sens peuvent être entravés par des perturbations inutiles du commerce et des chaînes d’approvisionnement mondiaux.

Les décisions prises par les gouvernements en matière de politiques commerciales ont une influence significative à la fois sur l’approvisionnement des fournitures et du matériel médicaux dans les lieux où ils sont urgemment requis, ainsi que sur l’accélération de l’approvisionnement des intrants essentiels à la production de médicaments et de technologies sanitaires pour lutter contre la pandémie.

Faire en sorte que les échanges commerciaux de technologies sanitaires demeurent aussi ouverts et prévisibles que possible revêt, à ce titre, un intérêt vital. Cela aidera les pays à répondre à cette crise, à se relever et à bâtir des systèmes de santé qui permettront une meilleure résilience à l’avenir. 

L’OMS et l’OMC travaillent main dans la main pour soutenir les efforts visant à garantir le maintien du flux transfrontalier des fournitures médicales essentielles et des autres biens et services, éventuellement en en faisant la promotion. Les deux organisations œuvrent également à trouver une solution aux perturbations inutiles des chaînes d’approvisionnement mondiales, comme le prévoient le Règlement sanitaire international (2005) et les règles de l’OMC. 

L’objet du Règlement sanitaire international consiste à prévenir la propagation internationale des maladies, à s’en protéger, à la maîtriser et à y réagir par une action de santé publique proportionnée aux risques qu’elle présente pour la santé publique, en évitant de créer des entraves inutiles au trafic et au commerce internationaux.

 LIRE AUSSI

Qu’est-ce que le coronavirus et la Covid-19 ?

 

Les règles de l’OMC offrent aux gouvernements des souplesses dont ils peuvent avoir besoin pour faire face à des pénuries de fournitures médicales essentielles ou à des enjeux de santé publique. Cependant, toutes les mesures prises en faveur de la santé publique ayant des effets restrictifs sur le commerce doivent être « ciblées, proportionnées, transparentes et temporaires », conformément aux appels récents lancés par les dirigeants mondiaux.

Les gouvernements doivent s’efforcer d’éviter de prendre des mesures susceptibles d’entraver les chaînes d’approvisionnement et d’avoir une incidence négative sur les plus démunis et les plus vulnérables, notamment dans les pays de développement et les moins avancés qui dépendent le plus souvent des importations de médicaments et de matériel médical. 

Nous appelons nos Membres à continuer d’informer l’OMS et l’OMC des mesures qu’ils prennent, conformément aux mécanismes de transparence établis, particulièrement précieux à l’heure où une réponse coordonnée est de mise.

Afin de garantir que les technologies de santé, notamment les diagnostics, les médicaments, les vaccins et les autres fournitures médicales essentielles au traitement des patients infectés par la COVID-19, parviennent rapidement à ceux qui en ont besoin, nous soulignons l’importance de rationaliser les contrôles de conformité sur la base d’une coopération réglementaire et des normes internationales. 

Bien que nous nous félicitions des efforts de recherche remarquables et de la mobilisation rapide de ressources publiques et privées visant à mettre au point des technologies de santé contre la COVID‑19, nous exhortons les gouvernements à mettre en œuvre des mesures politiques qui contribuent à la recherche et au développement de ces technologies, ainsi qu’à en soutenir la distribution rapide à l’intérieur des pays et au-delà des frontières, de façon à ce qu’elles soient accessibles de manière équitable.

De telles initiatives incluent des investissements ciblés, la garantie d’un accès libre aux résultats des tests cliniques, la mise en commun des droits de propriété intellectuelle concernés, l’augmentation des capacités de fabrication, des régimes de marchés publics ouverts et transparents, l’élimination des droits de douane sur les technologies de santé utiles et des mesures de facilitation du commerce afin de réduire les coûts et les délais. 

Une action d’envergure mondiale, la solidarité et la coopération internationale sont plus importantes que jamais dans la gestion de cette situation sanitaire. L’OMS et l’OMC travaillent ensemble afin de remplir le rôle qui est le leur ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This