Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Santé

Le plus grand navire-hôpital dans les ports africains

Dès 2021, l’ONG humanitaire Mercy Ships mettra en service son second navire-hôpital, le Global Mercy. D’une capacité renforcée, il prodiguera des soins de santé et des opérations chirurgicales en Afrique.

Par Laurent Soucaille

Le chantier Tianjin Xingang mettra prochainement à l’eau le Global Mercy, nouveau navire de Mercy Ships. L’ONG américaine fait naviguer des hôpitaux flottants au profit des personnes privées d’accès aux soins, notamment en Afrique.

Mercy Ships déploie ses navires-hôpitaux pour proposer des interventions chirurgicales gratuites de première qualité aux plus démunis. L’ONG soutient également le système de santé des pays hôtes par la formation des professionnels de la santé et la rénovation d’infrastructures.

Dès 2021, le Global Mercy rejoindra l’Africa Mercy, en service en Afrique depuis 2007. Ce dernier est un ancien ferry de 152 mètres converti en navire-hôpital en 2000. Le nouveau bâtiment serait le plus grand navire-hôpital du monde ; sa construction a débuté voici cinq ans.

Chaque année, 16,9 millions de personnes dans le monde meurent par manque de soins chirurgicaux, rappelle le Dr Pierre M’Pelé, directeur de Mercy Ships Afrique. Et plus de 93% de la population vivant en Afrique subsaharienne n’a pas accès à une chirurgie fiable.

Dr Pierre M’Pelé, directeur de Mercy Ships Afrique

Entre 1990 et 2020, Mercy Ships a réalisé en Afrique plus de 100 000 interventions chirurgicales, formé plus de 40 000 professionnels de la santé, rénové plus d’une centaine d’infrastructures sanitaires et mis en œuvre plus d’un millier de projets communautaires. Le Global Mercy va plus que doubler la capacité d’intervention de Mercy Ships en Afrique.

Depuis 1990, Mercy Ships a conduit une trentaine de missions humanitaires dans quatorze pays africains : Afrique du Sud, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Congo, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Madagascar, Sierra Leone, Sénégal, Togo.

« Alors que la Covid-19 menace la stabilité des systèmes de santé déjà fragiles à l’échelle mondiale, la nécessité de fournir des soins chirurgicaux accessibles et vitaux est plus importante que jamais », se réjouit Rosa Whitaker, présidente de Mercy Ships. Selon qui l’arrivée du Global Mercy représente « un engagement unique pour soutenir le renforcement des systèmes de santé en Afrique au nom des plus vulnérables ».

Une grande capacité d’accueil

Le Global Mercy est un navire-hôpital moderne et à la pointe de la technologie. Il est doté de six salles d’opérations chirurgicales. Le navire mettra à la disposition des chirurgiens, obstétriciens, dentistes et anesthésistes africains une plateforme de formation spécialisée dont un laboratoire de simulation pour des opérations chirurgicales et les soins post-opératoires.

Les opérations hospitalières imposent des exigences spécifiques quant à la conception de la coque (éviter le bruit, le tangage, etc.) et la disposition de l’intérieur d’un navire. Bien qu’il soit plus grand que son prédécesseur, le Global Mercy n’est que 4 m plus large et 24 m plus long. Il peut donc mouiller dans des ports peu adaptés aux grands navires.

Malgré ses qualités, l’Africa Mercy devient vite encombré une fois que les médecins locaux embarquent pour une formation ; les capacités de stockage et l’espace social sont limités.

Son organisation nécessite l’envoi mensuel de conteneurs, venus des États-Unis et d’Europe, et des pénuries se font rapidement sentir en cas de problème dans la chaîne d’approvisionnement. Autant de soucis que ne connaîtra pas le Global Mercy.

Fondé en Suisse en 1978 par Don et Deyon Stephens, Mercy Ships est intervenu dans 55 pays à travers le monde, a fourni des prestations d’une valeur de 1,7 milliard de dollars, et impacté la vie de 2,8 millions de personnes.

Le navire aura une longueur de 174 mètres et pèsera 37 000 tonnes. Il pourra accueillir plus de 600 bénévoles professionnels du monde entier représentant des disciplines variées. S’y côtoieront notamment des chirurgiens, des marins, des cuisiniers, des enseignants, des électriciens, le personnel d’accueil, etc.

Des espaces seront conçus pour accueillir jusqu’à 950 membres d’équipage dont un auditorium de 680 places, une école, un gymnase, une piscine, un café, une boutique et une bibliothèque, lorsque le navire sera à quai.

Mercy Ships déploie ses navires-hôpitaux pour proposer des interventions chirurgicales gratuites de première qualité aux plus démunis. L’ONG internationale soutient également le système de santé des pays hôtes par la formation des professionnels de la santé et la rénovation d’infrastructures.

Fondé en Suisse en 1978 par Don et Deyon Stephens, Mercy Ships est intervenu dans 55 pays à travers le monde, a fourni des prestations d’une valeur de 1,7 milliard de dollars, et impacté la vie de 2,8 millions de personnes. À bord de son navire, chaque année, une moyenne de 2 000 volontaires issus de cinquante pays contribuent à l’œuvre de Mercy Ships.

L’ONG compte des bureaux dans 16 pays et un bureau régional pour l’Afrique.

LS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This