Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Santé

Hôpitaux : Plus de 800 milliards F.CFA à investir en Côte d’Ivoire

Le président Alassane Ouattara a inauguré à Cocody (Abidjan) le Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angré, d’un coût de plus de 35 milliards de F.CFA et d’une capacité d’hospitalisation de 250 lits, doté d’équipements de dernière génération. 

Par Gérard Choisnet

« Je suis heureux de mettre à la disposition des populations ce 5è CHU », a déclaré le chef de l’Etat.

Bâti sur une superficie d’environ 36000m², le CHU d’Angré dispose, outre des services de santé de niveau 3 (CHU), d’un Centre international d’endoscopie et de techniques avancées en chirurgie.

Une nouvelle approche managériale a été annoncée pour la gestion du CHU par la ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Raymonde Goudou-Coffie. L’établissement sera géré par un conseil d’administration, en lieu et place des comités de gestion en vigueur dans les autres centres hospitaliers.

« Le nouveau CHU d’Angré permettra d’expérimenter le contrat de performance. La compétence sera le seul indicateur de performance à prendre en compte », a-t-elle indiqué, ajoutant que l’objectif est d’institutionnaliser la redevabilité du personnel de santé qui sera périodiquement auditionné.

Le gouvernement ivoirien rappelait fin décembre avoir investi dans le système de la santé, sur la période 2013-2016, un montant de 540 milliards de F.CFA correspondants au financement d’importants projets de construction, de réhabilitation, d’extension, d’équipement, de rééquipement et de mise aux normes d’établissements de santé. De nombreux projets sont aussi en cours d’études ou de réalisation pour un coût total de 287 milliards de F.CFA.

Pour les années à venir, le président de la République a autorisé des investissements d’environ 833 milliards de F.CFA, « qui seront principalement affectés à la construction d’infrastructures et au recrutement des ressources humaines nécessaires pour assurer aux Ivoiriens des soins de meilleure qualité, plus proches des standards internationaux».

Au niveau des infrastructures neuves, les autorités mentionnent la construction d’un CHU dans le quartier d’Abobo, de six  nouveaux Centres hospitaliers régionaux (CHR), de cinq hôpitaux généraux (Abobo Nord et Abobo Sud, Adjamé, Grand-Bassam et Yopougon-Attié), de trois hôpitaux militaires ainsi que de 200 établissements sanitaires de premier contact sur l’ensemble du territoire national. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Bâtir une Afrique en bonne santé et prospère

    Le déficit de financement des soins de santé en Afrique est énorme. En février, Africa Business : Health Forum a réuni des acteurs des secteurs public et privé pour répondre aux enjeux, et lancé un nouvel outil pour récolter des fonds.

  • Premier Forum Africa Business : Health Forum (AB:HF) le 12 février 2019 en Éthiopie

    Des dirigeants de plusieurs pays africains, notamment des chefs d’État, des ministres, des PDG ainsi que des représentants de l’Union africaine et des Nations Unies se réuniront lors du premier Forum Africa Business: Health Forum (AB:HF), qui aura lieu en Éthiopie le 12 février 2019 en marge du 32e Sommet de l’Union africaine.

  • Algérie : Pénuries persistantes

    Le secteur de la production pharmaceutique, en Algérie, est victime d’une réglementation brouillonne qui désavantage les fabricants et favorise l’importation, l’essor de lobbys et de …