x
Close
Ressources naturelles

Gabon : Comilog vise 5 millions t de manganèse

  • Publiémars 10, 2018

Evoquant le Complexe métallurgique de Moanda (CMM) inauguré en juin 2015, et seul vrai complexe métallurgique existant en Afrique centrale, Hervé Montegu reconnait que « le niveau ‘nominal’ de production n’est pas encore atteint. En 2017, nous avons renforcé les moyens mis en oeuvre pour parvenir à ce niveau, nous apportons au CMM un fort soutien non seulement technique, mais aussi en terme de pilotage de l’activité. Nous maintiendrons ces renforts car nous nous sommes fixés des objectifs ambitieux pour 2018».

Le minerai est transformé par le CMM au sein de deux usines distinctes dotées d’une capacité de production théorique de 20 000 tonnes par an de manganèse métal et de 65 000 tonnes par an de silico-manganèse.

Essentiellement assurée par Comilog, la production gabonaise totale de minerai de manganèse représentait représentait 4,94 millions t en 2017. La Nouvelle Gabon Mining (NGM) est entrée en production début 2017, et la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ), du groupe chinois Citic Dameng, a relancé ses activités au cours de l’année.

En dehors du manganèse, Eramet et Comilog poursuivent les études de valorisation du gisement polymétallique de Mabounié, situé à 42 km de Lambaréné dans le Moyen Ogooué. Le permis de recherche minière est détenu par la société Maboumine, filiale à 76 % de Comilog.

Ce gisement recèle, selon les premières estimations, des ressources importantes en niobium, terres rares, tantale, avec présence également d’uranium et de thorium. En partenariat avec Areva (devenu Orano) et en collaboration avec Rhodia et plusieurs laboratoires de recherche internationaux, Eramet travaille à la mise au point du procédé hydro-métallurgique approprié en vue de valoriser ces ressources.

Une réunion sur la relance du projet Maboumine s’est tenue en juin 2016 autour du ministre des Mines et de l’industrie, Martial-Rufin Moussavou, et des représentants du groupe Eramet, en vue de susciter l’intérêt de nouveaux partenaires.

Écrit par
Gerard Choisnet

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *