Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Ressources naturelles

Gabon : Comilog vise 5 millions t de manganèse

Le principal producteur de manganèse au Gabon a enregistré une production record en 2017. Des investissements importants permettront à terme une nouvelle augmentation.

Par Gérard Choisnet

La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), filiale à 63,71 % du groupe français Eramet exploitant le manganèse de la région de Moanda dans l’Est du Gabon, a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires de 635 milliards de F.CFA contre 360 milliards de F.CFA en 2016 (+76,4 %), et un résultat opérationnel courant de 283 milliards de F.CFA contre 81 milliards de F.CFA en 2016 (plus que triplé par rapport à 2016), grâce à « un niveau de prix de marché du manganèse historiquement élevé. »

Comilog fait partie de la branche Manganèse d’Eramet. Le chiffre d’affaires de cette branche, qui représente 53 % du chiffre d’affaires consolidé du groupe, a de même fortement progressé (+33 %) sur l’année 2017 à 1 919 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant s’élève à 738 millions d’euros (plus que triplé également) dans « un environnement de marché particulièrement favorable. »

Selon Eramet, les efforts de fiabilisation de la ligne de chemin de fer au Gabon gérée par Setrag (filiale à 100 % de Comilog), combinés à l’amélioration des performances sur la mine, ont permis à Comilog d’atteindre un niveau record de 4,1 millions de tonnes de minerai de manganèse produit et transporté sur l’année 2017, pour un objectif de 4,0 million t. La production 2016 était de 3,4 millions t. « La société conforte sa position d’excellence sur le marché du minerai de manganèse à haute teneur dans le monde », où Comilog se situe à la 2ème place (15 % du marché mondial). Le principal débouché du manganèse est la production d’acier au carbone, dont la Chine représente environ 49 % du volume mondial.

Ce « record historique » de Comilog, performance enregistrée pour la première fois depuis le début de son aventure industrielle en 1962, « tombe à point nommé au moment où l’entreprise est à la croisée des chemins entre l’exploitation du gisement de Bangombé qui tend progressivement à sa fin, et les études en cours concernant l’exploitation du gisement d’Okouma qui représente l’avenir de Comilog avec notamment le projet ‘Comilog 2020’. »

Le groupe Eramet ambitionne de développer le gisement de Moanda, « l’une des deux mines de manganèse les plus compétitives au monde », disposant de réserves de longue durée (25 % des réserves mondiales de minerai riche). L’objectif est d’augmenter à terme la production de Comilog de plus de 30 %, avec une transition vers le nouveau plateau d’exploitation minière à partir de 2020. L’année 2018 sera consacrée aux études d’avant-projet détaillé. Cette croissance s’appuiera sur la rénovation de la voie du chemin de fer Transgabonais (650 km) lancée par Setrag, conjointement avec l’Etat gabonais, et dont les travaux dureront cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Guinée : Un futur géant du fer ?

    L’accord conclu en Guinée met fin à une série de litiges concernant la mine de Simandou, ouvrant la voie à l’utilisation de ressources jusqu’ici inexploitées.

  • Tchad : Du sang neuf dans le pipeline

    Le président Déby vient de nommer de jeunes cadres à la tête du ministère et des deux sociétés à capitaux publics en charge du pétrole. Leur mission…

  • L’économie bleue, un nouveau filon

    Exploiter fleuves, mers et océans. Une source de richesses et d’emploi, à condition que tous les partenaires économiques s’engagent pleinement. Tel est le constat du …

  • Le bois, l’or brun du Gabon

    « Faire du Gabon un leader mondial du bois tropical certifié » telle est l’ambition annoncée par le chef de l’État à l’horizon 2025. Ambition …