Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Ressources naturelles

Côte d’Ivoire : Investissements dans l’eau

A l’occasion d’une séance de travail avec la direction de la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (Sodeci), à Abidjan, le ministre des Infrastructures économiques, Amédé Koffi Kouakou, a annoncé d’importants investissements pour résoudre le problème d’approvisionnement en eau potable.

Par Gérard Choisnet

« Plusieurs projets, estimés à plus de 270 milliards de F.CFA, sont programmés, notamment dans les grandes villes du pays, pour solutionner définitivement le problème d’approvisionnement en eau potable », a déclaré le ministre. Dans le cadre du programme ‘’Eau pour tous’’, le gouvernement réalisera des projets structurants dans les 31 régions du pays. Le taux d’accès actuel à l’eau potable en Côte d’Ivoire est de 69%, selon le ministre.

Les activités de la SODECI sont régies par deux conventions avec l’Etat ivoirien : une convention de concession du service de distribution publique urbaine d’eau potable en Côte d’Ivoire, et une convention d’affermage pour l’entretien et l’exploitation des réseaux et ouvrages d’assainissement et de drainage de la ville d’Abidjan.

En 2016, la SODECI servait 937 183 abonnés (dont Abidjan 434 242) pour une production de 242,4 millions m3, avec un ratio de facturation (m3 facturés/m3 produits) de 75 %. Le total des produits s’élevait à 93,5 milliards de F.CFA, dont ventes d’eau 54 milliards, travaux et services vendus 33,4 milliards et divers 6,1 milliards.

A LIRE AUSSI Deux nouveaux permis pour Tullow

Le gouvernement a approuvé la signature de deux contrats de partage de production (CPP) avec la compagnie britannique Tullow Oil. A la suite de la manifestation d’intérêt introduite par Tullow et après plusieurs séances de négociations, le conseil des ministres a donné son accord pour la signature de deux nouveaux CPP hydrocarbures sur les blocs CI-520 (onshore) et CI-524 (offshore).

La première période d’exploration pour chacun des deux blocs s’étend sur trois années durant lesquelles cette société réalisera des travaux et études géophysiques et géologiques, pour un investissement minimum de 5 millions $ (environ 2,7 milliards de F.CFA). Les forages d’exploration interviendront en seconde période.

Tullow est présent depuis 1997 en Côte d’Ivoire, mais à la suite de la vente de ses permis, le groupe s’est recentré sur ses intérêts dans la production offshore sur le champ Espoir (permis CI 26 zone spéciale E, Tullow 21,33 %, CNR opérateur), à 19 km de la côte.

Le programme Espoir phase 3 a été achevé en mars 2016, ajoutant quelque 14 000 barils par jour bruts à la production du champ Espoir depuis le démarrage du programme de forage. Espoir représente actuellement quelque 4 000 b/j nets pour Tullow. Une phase 4 du programme est à l’étude pour exécution à partir de 2019.

En octobre 2017, Tullow a annoncé la signature de quatre nouveaux permis onshore : CI 518, CI 519, CI 301 et CI 302. Ces permis détenus à 90 % (Petroci 10 %) couvrent 5 035 km2, et une étude par gravité gradiométrique commencera en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Guinée : Un futur géant du fer ?

    L’accord conclu en Guinée met fin à une série de litiges concernant la mine de Simandou, ouvrant la voie à l’utilisation de ressources jusqu’ici inexploitées.

  • Tchad : Du sang neuf dans le pipeline

    Le président Déby vient de nommer de jeunes cadres à la tête du ministère et des deux sociétés à capitaux publics en charge du pétrole. Leur mission…

  • L’économie bleue, un nouveau filon

    Exploiter fleuves, mers et océans. Une source de richesses et d’emploi, à condition que tous les partenaires économiques s’engagent pleinement. Tel est le constat du …

  • Le bois, l’or brun du Gabon

    « Faire du Gabon un leader mondial du bois tropical certifié » telle est l’ambition annoncée par le chef de l’État à l’horizon 2025. Ambition …

Share This