Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Ressources naturelles

Algérie : Nouveau contrat avec Total pour le gaz de Timimoun

Sonatrach, Total, l’espagnol Cepsa et l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft) algérienne ont signé en décembre le contrat de concession confirmant le nouveau cadre contractuel applicable au développement du projet Timimoun, situé dans le Sud-Ouest algérien.

Par Gérard Choisnet

Le projet est opéré conjointement par Sonatrach (51%), Total (37,75%) et Cepsa (11,25%). Selon les partenaires du projet, qui ont également signé l’accord de commercialisation du gaz, « ces signatures marquent une étape majeure dans la réalisation du projet et le renforcement du partenariat historique entre Sonatrach, Total et Cepsa. »

En 2017, le développement du champ gazier de Timimoun s’est poursuivi avec les opérations de forage et les travaux liés à la construction de l’usine. Au total, 37 puits seront reliés à des installations de collecte et de traitement du gaz et raccordés au gazoduc reliant les gisements du Sud-Ouest algérien à Hassi R’mel (GR5).

La production de ce champ gazier, prévue démarrer au printemps 2018, devrait atteindre environ 5 millions de mètres cubes de gaz par jour en plateau.

« Le partenariat entre Sonatrach et le groupe français Total fait l’objet d’une nouvelle dynamique prometteuse qui se rapporte à la réalisation d’une série de projets d’investissements », estime le PDG de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour.

Les projets portent sur la pétrochimie, le solaire, le gaz de schiste…Un contrat « primordial » portant sur le GNL est en perspective, et un nouveau contrat encadrant la poursuite de l’exploitation conjointe du champ TFT sera signé dans les prochains mois. « Les perspectives de développement du partenariat avec Total sont très importantes. »

Dans le cadre de sa stratégie d’internationalisation, le Groupe Argus lance la plate-forme Largus.dz afin de déployer sa cote en Algérie. Après l’Europe (Belgique, Portugal, Espagne, Roumanie), les pays subsahariens (Côte d’Ivoire, Niger, Burkina Faso, Sénégal) et le Maroc, l’Algérie est le 11ème pays où s’implante le groupe français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Guinée : Un futur géant du fer ?

    L’accord conclu en Guinée met fin à une série de litiges concernant la mine de Simandou, ouvrant la voie à l’utilisation de ressources jusqu’ici inexploitées.

  • Tchad : Du sang neuf dans le pipeline

    Le président Déby vient de nommer de jeunes cadres à la tête du ministère et des deux sociétés à capitaux publics en charge du pétrole. Leur mission…

  • L’économie bleue, un nouveau filon

    Exploiter fleuves, mers et océans. Une source de richesses et d’emploi, à condition que tous les partenaires économiques s’engagent pleinement. Tel est le constat du …

  • Le bois, l’or brun du Gabon

    « Faire du Gabon un leader mondial du bois tropical certifié » telle est l’ambition annoncée par le chef de l’État à l’horizon 2025. Ambition …

Share This