x
Close
Religion

L’archevêque Desmond Tutu a tiré sa révérence

L’archevêque Desmond Tutu a tiré sa révérence
  • Publiédécembre 26, 2021

L’archevêque anglican, le Sud-Africain Desmond Tutu est décédé ce dimanche 26 décembre 2021, a annoncé la présidence sud-africaine.

Par Serges David

Compagnon de route de Nelson Mandela, l’archévque Desmond Tutu a tiré sa révérence à 90 ans. Depuis un certain temps, il ne faisait plus d’apparitions publiques.

Avec sa disparition, c’est la conscience morale, fraternelle et humaniste de l’Afrique du Sud qui s’éteint.

Comme Mandela, il a été l’un des farouches et incorruptibles combattant du système ségrégationniste que constituait l’apartheid.

Desmond Tutu a été le second Sud-africain de l’histoire à se voir décerner le Prix Nobel de la paix en 1984.

Le premier avait été remporté en 1960 par un autre homme de clergé, le révérend pacifiste Albert Luthuli, alors président du Congrès national africain (ANC au pouvoir).

(G) Desmond Tutu, Nelson Mandela (C) Frederik W de Klerk (D)

A ce stade de proximité avec ses compatriotes, il est inévitablement clair que Desmond Tutu manquera cruellement à la « nation arc-en-ciel », une expression qu’il avait inventée pour parler de son pays l’Afrique du Sud.

Desmond Tutu était la conscience morale de l’Afrique du Sud, rôle qu’il a campé toute sa vie en critiquant notamment tous les niveaux de violence et de corruption dans son pays.

En 1994, après l’avènement de la démocratie multiraciale, Desmond Tutu renonce à sa retraite et prend la tête de la Commission vérité et réconciliation (CVR). Surnommé « prince de la compassion » par l’historien sud-africain Allister Sparks, il enquête sur les violations des droits de l’homme commises entre le 1er mars 1960 (massacre de Sharpeville) et le 5 décembre 1993 (fin de la transition).

La CVR sillonne le pays pour recueillir les plaintes des victimes et rassemble des informations sur les atrocités commises. Un comité spécial chargé des amnisties se penche sur les demandes de pardon formulées par les anciens bourreaux qui seront accordées en échange de la vérité.

Desmond Tutu et Barack Obama

Né d’un père instituteur et d’une mère lavandière, Desmond Tutu a grandi à Klerksdorp à 150 km de Johannesburg. Desmond Tutu, c’est cet éternel agitateur qui a fêté ses 90 ans en octobre 2021 à la cathédrale du Cap, et qui vient de monter au ciel.

Desmond Tutu « était un ami, un mentor et un phare moral pour moi et pour tant d’autres. Esprit universel, l’archevêque Tutu trouvait ses racines dans la lutte pour la liberté et la justice dans son propre pays, mais était également préoccupé par l’injustice où qu’elle se trouve », a réagi l’ex-président américain Barack Obama, autre Prix Nobel de la paix.

L’Afrique du Sud a décidé de l’honorer toute la semaine, à travers plusieurs cérémonies dans le pays, jusqu’à ses obsèques prévues samedi 1er janvier 2022. En outre un dispositif spécial grand format a été prévu pour saluer la mémoire d’une des figures phares de « la nation arc-en-ciel ».

Tout ce que le monde compte de personnalités a salué la mémoire de l’illustre disparu : De Joe Biden, à la Reine d’Angleterre Elisabeth II, de Emmanuel Macron à Barack Obama, de Boris Johnson à Cyril Ramaphosa, du  secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres au dalaï-lama, du pape François au président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat… les  hommages se sont multipliés pour témoigner de l’humanité de l’archevêque Desmond Tutu, grande icône de la lutte contre l’apartheid, et Prix Nobel de la paix.

Quant au « groupe des sages » créé en 2007 par Nelson Mandela et qui rassemble des personnalités publiques travaillant sur les grands problèmes mondiaux, il a rendu un hommage appuyé à l’archevêque, une « inspiration » pour le monde dont « l’engagement pour la paix, l’amour et l’égalité » continuera « d’inspirer les générations futures ». Les Sages « ont perdu un ami cher, dont le rire contagieux et le sens de l’humour espiègle les ont tous ravis et charmés », indique le communiqué du groupe qui compte dans ses rangs Ban Ki-moon ou Jimmy Carter, et dont Desmond Tutu a été le premier président.

@SD

ENCADRE

Desmond Tutu et sa Nation arc-en-ciel

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa a exprimé « sa profonde tristesse suite au décès de ce patriote sans égal. Sa mort est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée. « Un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l’apartheid, il était aussi tendre et vulnérable dans sa compassion pour ceux qui avaient souffert sous l’apartheid, et pour les opprimés et les oppresseurs du monde entier. » La Fondation Nelson Mandela a qualifié sa disparition d’« incommensurable » : « C’était un être humain extraordinaire. Un penseur. Un leader. Un berger. »

Écrit par
Par Serges David

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *