Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Portrait

Smartphone Addict : Angénic Agnero

Figure de proue du Festival « Résous-moi », Angénic Agnero médiatrice culturelle, d’origine ivoirienne, a fait de son métier un vecteur d’innovation et de lien social. Sa vision s’incarne par le biais de sa société coopérative– Paris Par Rues Méconnues.

 

Par Pascaline Sébas

Une association de bienfaiteurs autour d’un projet, culturel et humanitaire, voici l’ADN du festival « Résous-moi » dont la prochaine édition se tiendra du 8 au 10 juillet 2022. En treize ans, cet évènement porté par l’association Résous-Moi Je suis Le Lien Que Je Tisse est devenu, grâce notamment au soutien de partenaires et sponsors, un rendez-vous estival incontournable à Paris. Conçu au départ comme un jeu de piste à travers le Grand Belleville incluant les acteurs locaux de quatre arrondissements, le concept s’enrichit et évolue avec des deux objectifs :

 

  • Promouvoir la culture artistique auprès des parisiens d’une part ;
  • Sensibiliser le public au développement durable et à l’économie solidaire d’autre part.

Des actions de solidarité en France et à l’étranger sont mises en œuvre comme l’entrepreneuriat des femmes. Cette saison, le festival se déroule sur trois jours, entre la promotion des acteurs locaux du quartier, la mise en valeur des créateurs de mode de tous horizons. Les arts de rues et des massages bien-être et des conférences sur la santé en présence par exemple du docteur Michèle Penk (spécialiste en micronutrition et de Delphine le Huu (psychopracticienne).

 

Pour notre questionnaire « Smartphone Addict », Angénic Agnero se dévoile.

 

Décrivez-nous la coque de votre téléphone mobile ?

Elle est assez simple en cuir végétal de couleur violette.

 

Que voit-on sur votre fond d’écran ?

Un fond d’écran mauve pâle, on y voit la voie lactée et des étoiles qui scintillent.

 

Vos trois applications favorites ?

 Je suis fan de l’application « Telegram » pour la rapidité de son exécution, « Instagram » cela me permet de rêver sur certains comptes, sans oublier « WhatsApp » qui est surement pour moi une révélation, tant je trouve le concept inédit.

 

Les fois où vous détestez votre téléphone ?

Quand, j’actionne la touche vibreur de mon téléphone que j’oublie de désactiver et qu’il est au fond de mon sac dans tout mon bazar.

 

Agenda de votre téléphone mobile, ou fidèle à l’agenda papier ?

Je n’ai pas de préférence particulière, j’utilise à la fois mon agenda papier et celui de mon téléphone. Ainsi, je suis certaine de ne rien oublier.

 

Le sms que vous avez du mal à effacer ?

Celui reçu d’une personne chère à mon cœur, mais qui malheureusement ne fait plus partie de ce monde.

 

Une gaffe par e-mail ou sms ?

Je suis un peu la reine des gaffes, par exemple avec le correcteur automatique qui utilise un mot pour un autre. Sans compter l’envoi d’un sms au mauvais destinataire !

 

 La vidéo que vous regardez souvent ?

 Beaucoup trop, pour en citer une en particulier. Cependant, mes goûts sont assez éclectiques (santé, mode, politique, voyage, véganisme,

Gastronomie). Tout cela, m’aidant dans mon travail au quotidien.

 

Les chansons ajoutées à votre playlist ?

Man of Galilee, Judikay

How great you are, Joe Praise

Could you be loved, Bob Marley

Reggae night, Jimmy Cliff

Piano Concerto n°2, Sergei Rachmaninoff

Joy to the world, Christafari

For You, Chidinma

Mathilde, Jacques Brel

Nougayork, Claude Nougaro

Un homme heureux, William Sheller

 

 Votre actu en 150 signes ?

 L’organisation de la treizième édition de mon festival  « Résous-moi » avec des défilés de mode, des conférences, mon grand jeu de piste à Belleville. Le but étant de récolter des fonds pour venir en aide aux personnes en souffrance.

 

 

 

 

@NAW

4 réponses à “Smartphone Addict : Angénic Agnero”

  1. Author Thumbnail Audrey dit :

    Bel article !
    Angénic, tu as oublié tes origines Antillaises c’est dommage.

  2. Author Thumbnail Jean-Michel AKA dit :

    Waouh !! Bravo pour l’article. 🙂

  3. Author Thumbnail Lauriane Sagapo Theodorakis dit :

    Quelle idiotie que de mettre « tu as oublié tes origines antillaises » d’une il y a un journaliste qui fait un très bon travail, ce n’est pas Angénic qui écrit elle-même cet article.
    Et de deux en quoi est-ce que cela apporte quelque chose de plus au propos ??

    Très bel article .
    Bonnes questions également.
    Bravo 👏 aux journalistes.
    Lauriane

  4. Author Thumbnail Nabintou DD dit :

    Bel article
    Bonne préparation de votre festival

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts