Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Verbatim couleur Alassane Ouattara : Nous réconcilier «pour la Côte d’Ivoire»

Le président Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, opposant et ex-président se sont rencontrés mardi 27 juillet 2021. Ils se sont parlé. Une première depuis un peu plus de dix ans de rapport conflictuel.  

Retranscris par Kimberly Adams

Le président Alassane Ouattara : « Mon cher Laurent, merci beaucoup, merci d’être venu pour cette rencontre que tout le monde demandait d’ailleurs. Mais les gens ne savent pas que nous nous sommes parlés, que nous sommes des amis depuis des décennies, ce qui ne nous rend pas jeunes, n’est-ce pas (Rire).

Ces événements ont été douloureux, il y a eu trop de morts et nous devons avoir ça derrière nous et travailler sur l’avenir, sur la cohésion, sur la réconciliation. Nous avons un beau pays et nous nous sommes mis d’accord qu’il faut se mettre ensemble et faire en sorte que la Côte d’Ivoire continue de progresser, d’aller de l’avant. 

Par conséquent, les calendriers et les opportunités nous ont amenés à avoir cette rencontre aujourd’hui et je dois dire que j’en suis ravi. Et je crois que c’est surtout le peuple de Côte d’Ivoire qui attendait cela avec beaucoup d’impatience et maintenant c’est chose faite.

Et je voudrais que nous puissions nous en féliciter d’avoir eu cette rencontre qui a été cordiale et fraternelle, parce que Laurent est mon jeune frère et mon ami.

Bien sûr, il y a eu cette crise qui a créé des divergences, mais cela est derrière nous. Ce qui importe, c’est la Côte d’Ivoire, c’est la paix pour notre pays et comme dit Laurent, c’est avancer, d’aller de l’avant pour les futures générations.

Je voudrais réitérer mes condoléances à mon frère pour le décès de la maman Gado Marguerite et d’Abdourahamane Sangaré. Tous les deux sont partis alors qu’il était absent du territoire et je lui ai dit que nous avons une pensée bien sûr pour eux et nous continuons à prier pour eux afin qu’ils reposent en paix.

Le président Alassane Ouattara (D) et Laurent Gbagbo (G)

Une maman, c’est très important pour nous tous. Et quand j’ai perdu ma mère alors que moi j’étais en exil, Laurent Gbagbo a facilité mon retour pour que je puisse participer et prendre en charge les funérailles.

Donc c’est quelque chose que je ne peux pas oublier et je voudrais dire que ça a été un moment douloureux. Je te réitère toutes mes condoléances.

Nous avons bien sûr parlé de la paix pour notre pays, la nécessité de renforcer la cohésion nationale, de continuer de renforcer la réconciliation. Nous nous sommes convenus de nous revoir de temps en temps, certainement après le mois d’août, pour continuer ces entretiens et associer au moment venu d’autres personnes à ces entretiens.

Mais je crois que c’est important que les uns et les autres puissent comprendre que nous avons décidé que c’était important de rétablir la confiance et de faire en sorte que les Ivoiriens se réconcilient, si c’est cela le terme important, mais se fassent confiance également.

Ces événements ont été douloureux, il y a eu trop de morts et nous devons avoir ça derrière nous et travailler sur l’avenir, sur la cohésion, sur la réconciliation. Nous avons un beau pays et nous nous sommes mis d’accord qu’il faut se mettre ensemble et faire en sorte que la Côte d’Ivoire continue de progresser, d’aller de l’avant. 

Donc Laurent, je te dis merci et à très bientôt. Nous aurons l’occasion de nous revoir après la fête nationale » du 7 août 2021.

KA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts