Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Togo : Victoire Dogbé, Première ministre

Victoire Sidémého Tomegah Dogbé (60 ans) a été nommée ce lundi Première ministre du Togo. Inédit dans l’histoire de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Par Serges David

Au moins sur ce chapitre, le président Faure Gnassingbé rentre dans l’histoire, tout comme celle qu’il a d’ailleurs nommée lundi Première ministre du Togo.

L’ex-directrice de cabinet du chef de l’Etat Faure Gnassingbé,  Victoire Sidémého Tomegah Dogbé, a désormais en mains les manettes pour transformer en actes concrets le programme présidentiel.

De fait, c’est la première dans l’histoire de cet Etat de l’Afrique de l’Ouest niché entre le Bénin (Est) et le Ghana (Ouest) de confier à une femme les leviers de commandement de la fonction de chef du gouvernement.

L’ex-directrice de cabinet du chef de l’Etat Faure Gnassingbé,  Victoire Sidémého Tomegah Dogbé, a désormais en mains les manettes pour transformer en actes concrets le programme présidentiel.

Ce programme elle le connait si bien, car cela fait au moins depuis 10 ans qu’elle travaille avec le Président. Cette nomination de Tomegah Dogbé intervient dans un contexte de démission vendredi de l’ancienne équipe gouvernementale dirigée alors par Komi Sélom Klassou.

La mission de la Première ministre, dans l’immédiat, consistera à consolider les fondamentaux de l’économie togolaise et organiser sa résilience face au coronavirus.

Victoire Sidémého Tomegah Dogbé à droite

La Première ministre s’y connait d’autant qu’elle est elle-même gestionnaire de formation et a été aussi ministre du Développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse dans le gouvernement antérieur.

Plus globalement, elle surfe dans les arcanes du pouvoir au moins depuis une quinzaine d’année, de quoi donner du répondant à cette mère de trois enfants pour assurer sa fonction à la primature.

Mais la tâche sera robuste, car selon les projections de la Banque mondiale notamment à cause de la conjoncture économique mondiale liée à la Covid-19, la croissance togolaise passera de 5,3 % en 2019 à 1 % en 2020.

C’est pourquoi aussi la Banque mondiale a débloqué pour y injecter dans l’économie du pays quelques 70 millions $. 

Mais la tâche sera robuste, car selon les projections de la Banque mondiale notamment à cause de la conjoncture économique mondiale liée à la Covid-19, la croissance togolaise passera de 5,3 % en 2019 à 1 % en 2020.

Un acte rendu nécessaire, car selon la BM plus d’un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté au Togo.

Pour rappel, le décret de nomination de la Première ministre Victoire Dogbé a été lu à la télévision nationale par la secrétaire générale de la présidence Ablamba Ahoéfavi Jonhson, elle-même également promue ce même lundi.

SD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This