Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Togo : Retour en force sur la scène internationale

Longtemps isolé, le Togo redevient un pays qui compte, à la faveur d’une diplomatie active. À l’image d’une Afrique qui s’ouvre au monde.

 Par Guillaume Weill-Raynal

On peut dire que le Togo revient de loin. Isolé depuis plus d’une décennie, le pays subissait les conséquences des nombreuses crises et contentieux électoraux qui avaient accompagné la difficile transition consécutive au décès en 2005 – après 38 ans de règne – du président Eyadema.

Depuis trois ans, un long et minu­tieux travail diplomatique a permis de restaurer l’aura du pays et d’opérer un étonnant retour en force sur la scène mondiale. Robert Dussey, auteur de plusieurs livres sur la géopolitique du continent, notamment Pour la paix durable en Afrique (2002) et L’Afrique malade de ses hommes politiques (2008), spécialiste des relations internationales, a longtemps occupé le poste discret de conseiller du président.

Il est apparu en pleine lumière lors de sa nomination comme ministre des Affaires étrangères en septembre 2013. Sa proximité avec le chef de l’État – ils sont anciens cama­rades de lycée – lui offre une marge de manoeuvre des plus étendues.

Les États-Unis ont salué le Togo pour la bonne préparation du forum de l’AGOA prévu en août à Lomé, et du leadership du président Faure Gnassingbé pour son initiative du prochain sommet Afrique-Israël.

Il a su donner un nouveau souffle à la diploma­tie togolaise par une participation plus active de son pays à la vie des organisa­tions sous-régionales et continentales en Afrique, ainsi qu’en renouant des liens solides avec d’autres acteurs majeurs en dehors du continent. Une stratégie cou­ronnée de succès par le voyage que le chef de la diplomatie togolaise a effectué aux États-Unis les 29 et 30 juin 2017.

Reçu par son homologue américain, le secrétaire d’État Rex Tillerson, Robert Dussey a été félicité pour les efforts du Togo à réintégrer le jeu diplomatique, efforts qui ont notamment abouti à son éligibilité au Millenium Challenge Corporation (MCC), un programme d’assistance au pays en développement dont l’objectif est de réduire la pauvreté par la croissance économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This