Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Togo : Faure Gnassingbé élu dès le 1er tour

Les résultats provisoires officiels de la présidentielle togolaise du 22 février sont connus. Le président sortant Faure Gnassingbé est élu dès le 1er tour.  

Par JO

Le président sortant Faure Gnassingbé, qui dirige le Togo depuis quinze ans, est réélu dès le 1er tour avec un score de 72,36% des voix, a annoncé la Commission électorale (CENI) lundi 24 février 2020 lors de la proclamation des résultats provisoires du scrutin présidentiel de l’ère démocratique du Togo (le 7è du genre).

Malgré ces déclarations ampoulées des opposants, le président sortant Faure Gnassingbé a démontré sa résilience : Il est élu face à 6 candidats par un collège de 3 614 056 électeurs (dont pour la 1ère fois 348 dans la diaspora) disséminés dans 9 389 bureaux de vote au Togo. 

Le président de la commission Tchambakou Ayassor et adjoints ont indiqué selon le décompte de l’institution qu’ils dirigent que Gabriel Messan Kodjo suit en seconde position avec 18,37% des suffrages, puis Jean-Pierre Fabre avec 4,35% des votes.

Le candidat Aimé Gogué de l’ADDI arrive en 4è position, avec 2,38% des voix. Pr Komi Wolou du PSR (1,14%), Georges Kouessan (0,77%) et Me Mohamed Tchassona (0,63%) se classent respectivement aux 5è, 6è et 7è rang. Selon la CENI le taux de participation est établi à 76,63%.

Toutefois, la commission a annoncé la contestation de 4 669 bulletins et a assuré transmettre tous les dossiers et ceux des résultats provisoires à la Cour constitutionnelle pour les scores définitifs.

Faure Gnassingbé malgré tout

Comme en 2005, 2010 et 2015, la proclamation des résultats provisoires de la CENI est vivement contestée dans les rangs de l’opposition togolaise.

Avant la proclamation des scores partiels, le candidat Agbéyomé Kodjo du MPDD s’était autoproclamé «Président de la République avec un score oscillant entre 57 et 61% des voix». Une auto-proclamation qui rejoignait les «premières tendances de la présidentielle 2020» avancées dès la soirée du samedi 22 février par au moins trois autres partis d’opposition qui avaient aussi présenté des candidats.

Des tendances qui laissaient croire à une « percée indiscutable du MPDD » au terme de cette 7è présidentielle. Malgré ces déclarations ampoulées des opposants, le président sortant Faure Gnassingbé a démontré sa résilience : Il est élu face à 6 candidats par un collège de 3 614 056 électeurs (dont pour la 1ère fois 348 dans la diaspora) disséminés dans 9 389 bureaux de vote au Togo. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This