x
Close
Politique

Tchad : la Transition est terminée

Tchad : la Transition est terminée
  • Publiémai 22, 2024

Le Premier ministre Succès Masra a remis sa démission. Son successeur sera choisi parmi les partisans du Président élu Mahamat Idriss Déby, dont l’élection a été validée par le Conseil constitutionnel.

 

Conséquence logique : après l’épuisement de ses voies de recours contre les résultats des présidentielles du 6 mai 2024, le Premier ministre Succès Masra démissionne. Il ne devrait pas assister à la prestation du président élu, Mahamat Idriss Déby, ce 23 mai.

« Je viens de présenter ma démission et celle du gouvernement de transition, devenu sans objet avec la fin de l’élection présidentielle », écrit Succès Masra, dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Dans une région du Sahel où elle est contestée, le soutien du Tchad est précieux pour la France qui compte encore un millier de militaires dans le pays.

Mahamat Idriss Déby, 40 ans, n’est donc plus le « Président de la Transition » – il l’était depuis le 20 avril 2021 – mais un président élu, officiellement par 61% des voix. Il devrait très vite nommer un nouveau Premier ministre ; cette fois, il ne s’agira pas d’une personnalité d’ouverture, mais d’un proche politique, a-t-il déjà prévenu.

« C’est notre projet, c’est notre victoire et c’est à nous de le porter. Donc, sur ce point, soyez rassurés, vous ne serez pas déçus », a-t-il confié à ses partisans lors d’une fête organisée pour célébrer sa victoire.

Et d’enfoncer le clou : « La transition est terminée. C’est une nouvelle page avec le retour à l’ordre constitutionnel. Plus de gouvernement d’union nationale. J’exécuterai mon programme avec ma coalition. » Cette coalition unissant plus de 200 partis ou cercles politiques, ainsi que les représentants militaires.

Quant à Succès Masra, il n’aurait recueilli que 18,54 % des voix, selon les chiffres validés par le Conseil constitutionnel. Le Premier ministre avait contesté ce résultat, s’estimant lui-même élu dès le premier tour. Son parti a qualifié le résultat de mascarade et certaines ONG ont dénoncé des élections « non crédibles ».

Farouche opposant à Idriss Déby Itno, père et prédécesseur du Président actuel, Succès Masra retourne donc dans l’opposition. À lui d’estimer, avec le recul, la portée de son passage à la tête du gouvernement, considéré par certains comme une erreur politique. Sa campagne électorale, pourtant, a montré que de très nombreux Tchadiens comprenaient sa démarche.

Succès Masra, le 8 mai 2024.
Succès Masra, le 8 mai 2024.

 

Désormais, après le rejet de son recours par le Conseil constitutionnel Succès Masra admet qu’il n’existe « plus aucun recours juridique au plan national » ; il appelle ses partisans à poursuivre « pacifiquement le combat politique ».

Si ses partisans protestaient dans la rue, cela pourrait ouvrir la voie à des violences meurtrières, commente le correspondant de l’AFP. Les manifestations de l’opposition étant systématiquement réprimées – parfois dans le sang – dans ce pays marqué, depuis son indépendance de la France en 1960, par les coups d’État, les régimes autoritaires et les assauts réguliers d’une multitude de rébellions.

À noter que dès le 17 mai, Emmanuel Macron a félicité Mahamat Idriss Déby pour son élection. Le Président français a fait fi des doutes exprimés par l’Union européenne ainsi que par l’Organisation internationale de la Francophonie quant à la régularité du scrutin.

Il est vrai que dans une région du Sahel où elle est contestée, le soutien du Tchad est précieux pour la France. Celle-ci compte encore un millier de militaires au Tchad, considéré comme un pilier de la lutte anti-jihadiste au Sahel, après que les soldats français ont été expulsés du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

Le président élu Mahamat Idriss Déby, à Ndjamena, le 14 avril 2024 (photo : AFP).
Le président élu Mahamat Idriss Déby, à Ndjamena, le 14 avril 2024 (photo : AFP).

 

@NA

Écrit par
Laurent Allais

Article précédent

Article suivant

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *