x
Close
Politique

Robert Dussey : le retour en force du Togo sur la scène internationale

  • Publiéjuin 30, 2017

Il est de toutes les réunions, conférences internationales et forums pour faire entendre la voix de son pays. Sa proximité avec le président lui donne cette grande marge de manœuvre ce qui suscite parfois la jalousie de certains de ses collègues. Etats-Unis, Chine, Inde… il a réussi à donner une certaine visibilité à un pays qui a longtemps souffert de son isolement diplomatique.

Robert Dussey a ainsi participé au 3ème Sommet du Forum Inde-Afrique organisé du 26 au 30 octobre 2015 par le gouvernement indien sous le thème « Partenaires de progrès vers la réalisation d’un agenda de développement dynamique et transformatif », en vue de promouvoir une croissance économique inclusive afin d’éradiquer la pauvreté et d’allouer des ressources nécessaires au développement durable.

Les échanges portaient essentiellement sur la coopération politique, socio-économique, agricole, commerciale et industrielle, la paix et la sécurité, l’économie bleue, le renforcement des capacités, le développement des ressources humaines, etc…

Sur le plan bilatéral, l’Inde et le Togo coopèrent dans les domaines de l’agriculture, du développement à la base, de la santé, de l’eau, de l’énergie, de l’éducation et la formation et du commerce, à travers le financement de projets.

Parmi ceux-ci figurent le projet d’exploitation de 1000 ha de sorgho, de maïs et de riz financé en hauteur de 13,1 millions de dollars, le projet d’électrification en milieu rural financé en hauteur de 70 millions $…

Le président Faure Gnassingbé a pour sa part effectué fin mai-début juin 2016 une visite d’Etat en Chine, où il a rencontré à Pékin le président Xi Jinping. Les deux responsables ont évoqué les dossiers de politique internationale, la situation sécuritaire en Afrique et la lutte contre le terrorisme.
Le chef de l’Etat chinois s’est engagé à aider le Togo à assurer son développement,  annonçant une série d’initiatives parmi lesquelles une annulation partielle de la dette, la révision des taux des prêts concessionnels… Un accord portant sur l’établissement de consultations politiques entre les deux pays a été signé par les chefs de la diplomatie togolaise et chinoise, Robert Dussey et Wang Yi.
Ce mécanisme, piloté par les ministères des Affaires étrangères des deux pays, doit faciliter le canal de discussion entre Lomé et Pékin sur les questions politiques, diplomatiques et sécuritaires.

Deux importantes conventions de financement (prêts concessionnels) ont également été signées dans la capitale chinoise. La première, d’un montant de 67 millions $, porte sur l’extension de l’aéroport international de Lomé avec la construction de deux terminaux  complétant la nouvelle aérogare inaugurée fin avril 2016.

Écrit par
ade

exaple example example

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *