Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Présidentielle ivoirienne : Laurent Gbagbo définitivement écarté

Le tribunal de première instance d’Abidjan a entériné mardi la radiation de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo du listing électoral.

Par Paule Fax

Cette décision est très lourde de conséquence, car elle élimine définitivement Laurent Gbagbo de liste des citoyens susceptibles de faire acte de candidature à la présidentiel et à n’importe quel autre scrutin électoral en Côte d’Ivoire.

La confirmation de la radiation de Laurent Gbagbo rendue par la justice est insusceptible de tout recours.

Le rendu du Tribunal d’Abidjan est la fin d’un bras de fer démarré début août entre des partisans de Gbagbo et la CEI (Commission électorale indépendante). De fait, des supporters de Laurent Gbagbo avaient protesté devant le siège de la CEI pour dénoncer la radiation de son nom de la liste électorale.  

Au terme de cette manifestation, le mouvement, à l’initiative de cette protestation, mené par l’opposant Georges Armand Ouégnin (pro-Gbagbo) avait assuré recourir à la justice pour rétablir Gbagbo dans ses droits civiques. Droits qu’il a perdus, selon la justice ivoirienne, après sa condamnation en Côte d’Ivoire à 20 ans de prison ferme.

Le tribunal de première instance d’Abidjan vient donc de confirmer le retrait définitif de Laurent Gbagbo des listings. Plus problématique, cette décision n’est pas susceptible de recours.

Et plus globalement, avec cet acte de justice, sauf miracle, la carrière politique de l’ancien président ivoirien vient de connaître son épilogue.

Le Front populaire ivoire (FPI) qu’il a fondé avec des amis est scindé en deux depuis sa chute en 2010. Une partie du FPI officiellement reconnue est dirigée par l’ex-Premier ministre Pascal Affi Nguessan et l’autre composée de dissidents appelés les GOR, « Gbagbo ou rien » est aux mains de quelques compagnons de lutte de l’ancien président, mais qui n’est pas reconnue par la justice et le personnel politique ainsi que les diplomates.

Les GOR se rallieront-ils à Pascal Affi N’Guessan pour mener le combat politique et surtout tenter de gagner la présidentielle d’octobre 2020 ? Pour l’heure, tout indique que cette option est totalement inenvisageable tant les positions sont radicalement tranchées entre ces deux groupes.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This