Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Présidentielle : Henri Konan Bédié candidat, Alassane Ouattara va-t-il être aussi candidat ?

Henri Konan Bédié (86 ans), président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), est candidat en vue de la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020.

Par Serges David

Face aux militants de son parti venus le rencontrer à son domicile privé à Abidjan, l’ancien président Henri Konan Bédié du haut de ses 86 ans a clairement indiqué ses intentions d’aller en compétition  au scrutin présidentiel du 31 octobre 2020.

« Je suis, à la fois, surpris et heureux du contenu de vos messages me demandant d’être candidat à l’élection du candidat de notre parti à la présidentielle d’octobre 2020. Heureux et fier d’une telle démarche de votre part, je voudrais, en retour vous remercier et vous exprimer toute ma reconnaissance ».

Maintenant que Bédié s’est déclaré candidat, que va faire Ouattara ? Va-t-il se présenter ? Tout laisse à le penser d’autant que le candidat désigné dans son camp Amadou Gon Coulibaly est malade et suit depuis bientôt un mois des soins à Paris.

Dans ses roues, le secrétaire exécutif en charge de la communication et de la propagande du PDCI-RDA, Jean-Louis Billon (pressenti candidat pour la même présidentielle et pour la même formation politique), a, pour sa part, assuré : « Je retire ma candidature et je demande à tous les jeunes de s’aligner derrière vous (NDLR : Henri Konan Bédié) pour mener le combat et vous apporter la victoire. Nous sommes des militants unis, loyaux et nous allons jouer avec la force et la discipline du parti ».

Ce à quoi le président Bédié a laissé entendre en substance qu’il ira à la présidentielle, en faisant « don de sa personne » eu égard  selon lui, « aux sacrifices consentis par les militants et l’ensemble du personnel politique (du sommet à la base) du PDCI-RDA ».

A l’échelle de la Côte d’Ivoire, ce vrai-faux rebondissement (la décision de Bédié était attendue) change quand même les données dans les différents états-majors politiques.

En effet, le président sortant Alassane Ouattara élu en 2010, puis en 2015 avait déclaré jeudi 5 mars 2020 dans la capitale politique ivoirienne Yamoussoukro (environ 2h d’Abidjan) devant les parlementaires (Sénat et Assemblée nationale) réunis en congrès et convoqués pour la circonstance qu’il ne ferait pas un 3è mandat.

Mais déjà à la fin d’une visite d’Etat de quatre jours dans la région du Hambol (Centre-nord), en novembre 2019, Ouattara avait précisé qu’il sera candidat si notamment le président Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, de la même génération que lui l’étaient.

A cet effet, il avait déclaré : «La Côte d’Ivoire doit continuer d’avancer, mais pas avec n’importe qui. Nous avons vu ce que d’autres ont fait par le passé. Nous ne voulons plus retourner en arrière, nous ne voulons plus de détournements. Nos concitoyens ont de la mémoire (…). Je veux que tous ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé. Mais s’ils sont candidats, je le serai. » Déroulant son argumentaire Alassane Ouattara avait bien précisé : « Je ne souhaite pas être candidat. Mon intime conviction est qu’après deux mandats, il faut passer la main. L’année prochaine, j’aurai 78 ans. Ce que l’on peut faire à 68 ans, on ne peut plus le faire à 78, à fortiori à 85 ou 86 ans.

À partir de cela, j’estime que c’est mieux que tous ceux de ma génération décident par eux-mêmes de ne pas être candidat. Maintenant, s’ils décident de l’être, compte-tenu de leurs bilans, de leur incapacité à gérer la Côte d’Ivoire, je trouverai une autre solution, y compris celle de continuer. La Constitution m’autorise à faire deux autres mandats et je pourrais le faire sans aucune difficulté, parce que je suis en parfaite santé. »

Maintenant que Bédié s’est déclaré candidat, que va faire Ouattara ? Va-t-il se présenter ? Tout laisse à le penser d’autant que le candidat désigné dans son camp Amadou Gon Coulibaly est malade et suit depuis bientôt un mois des soins à Paris.

De son côté, Henri Konan Bédié a appelé ses militants à s’inscrire massivement sur la liste en vue de prendre part au vote d’octobre et d’assurer sa victoire.

Avec la candidature de Bédié, cela porte à quatre les candidats déclarés : Guillaume Soro (GPS, opposition), Amadou Gon Coulibaly (RHDP, au pouvoir) et Mamadou Koulibaly (Lider, opposition).

Encadré

VERBATIM DE HENRI KONAN BEDIE

Mes chères sœurs et frères, représentants des structures et organes du PDCI-RDA.

Informé depuis 24 heures de votre demande d’audience, je n’ai pas hésité à marquer mon accord pour vous recevoir, ce jour en présence de mon épouse, dès lors que l’objet qui m’a été signifié se rapporte à l’examen de l’organisation de notre prochaine convention du PDCI-RDA.

Nous vous souhaitons, mon épouse et moi-même, à toutes et à tous, une chaleureuse et cordiale bienvenue à notre domicile.

Je viens d’écouter, avec beaucoup d’attention et d’intérêt, vos représentants.

Je suis, à la fois, surpris et heureux du contenu de vos messages me demandant d’être candidat à l’élection du candidat de notre parti à la présidentielle d’octobre 2020.



Heureux et fier d’une telle démarche de votre part, je voudrais, en retour vous remercier et vous exprimer toute ma reconnaissance.

Oui chers représentants des structures du parti, je me sens, encore une fois, honoré par cet acte militant, fait de responsabilité, qui démontre votre engagement collectif à mes côtés et de la confiance que vous placez en moi.


Je vous le dis ! Je ferai don de ma personne en mémoire de tous les sacrifices consentis par nos vaillants et braves militants et l’ensemble de notre personnel politique du sommet à la base.

Depuis octobre 2010, date de notre dernière participation à une élection présidentielle, nous voici à quelques mois de l’échéance présidentielle d’octobre prochain.

Je réponds à votre attente tout en espérant que vous mobiliserez sur le terrain pour amener les membres statutaires de la convention à m’assurer une victoire éclatante, au soir du 26 juillet prochain.

Je compte sur vous, également, pour transmettre à l’ensemble de nos militantes et militants ma détermination et ma constante disponibilité à servir, sans relâche le parti, pour notre victoire à l’élection présidentielle prochaine.

C’est cette victoire qui permettra aux jeunes de Côte d’Ivoire d’accéder aux responsabilités pleines et entières dans la gestion des affaires publiques.

En conséquence, je reçois cette demande de candidature comme une mission de salut public découlant d’une attente forte de la base; m’imposant ainsi l’obligation de compétir lors de cette convention.

Tout en vous remerciant pour cette marque de confiance et d’attention, je vous exhorte à occuper le terrain politique.
En effet, il vous revient d’accomplir, avec succès, l’opération d’enrôlement sur la liste électorale des nouveaux majeurs et de tous ceux qui sont en âge de voter, mais non détenteurs de carte nationale d’identité.

Sur ce, je vous réaffirme mon engagement à œuvrer pour le succès et le rayonnement de notre grand parti, tout en vous priant de transmettre mes remerciements et mes salutations aux membres de vos structures respectives.

Bon retour en famille et à très bientôt.

Fait à Abidjan, le samedi 20 juin 2020

Henri Konan BEDIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This